vendredi , 18 août 2017
Accueil / Interview / Maulana Muhammad Owais Siddiqui : «L’islam ne cautionne pas la terreur»
120517-siddiqui

Maulana Muhammad Owais Siddiqui : «L’islam ne cautionne pas la terreur»

Le maulana Muhammad Shah Owais Siddiqui en est  à sa troisième visite à Maurice. Dans l’interview qui suit, il nous conseille de profiter au maximum des bienfaits du Ramadan. Il évoque aussi la responsabilité des jeunes aux affaires du pays et fustige les terroristes de tout acabit. Lisez plutôt.

Comment se passe votre visite à Maurice?
Maurice est ma deuxième maison. Je me sens très proche du peuple de l’île Maurice. Ma famille est profondément attachée à ce pays, en particulier mon père le Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui et mon frère Anas Siddiqui. J’ai beaucoup entendu parler des visites de mon père à Maurice depuis mon enfance. Il a passé beaucoup de temps à propager l’islam parmi les Mauriciens. Mon frère et moi, nous travaillons davantage pour continuer la mission de notre père.

Que conseillez-vous aux parents ?
Je leur demanderai d’élever  leurs enfants avec beaucoup de tendresse et d’amour. Comprenez leurs problèmes avant de prendre des mesures contre eux. Aidez-les à mieux comprendre l’humanité en leur permettant de participer au service communautaire.

Des conseils spécifiques aux jeunes?
Les jeunes doivent faire leur entrée dans la politique du pays. Vous êtes l’avenir du pays. Le développement du pays est également votre responsabilité. Apportez de la fraîcheur en politique. Aussi, respectez les autres pour gagner leur respect. Le respect n’est pas acheté, il est acquis.

Que recommandez-vous aux responsables des mosquées?
Les présidents et les Imams devraient se concentrer davantage sur l’éducation de la jeune génération. Les règlements doivent être conçus de telle sorte qu’ils puissent facilement aider à l’administration de la mosquée. Les mussallis doivent donner un coup de main à gérer la mosquée.

De nombreuses attaques terroristes ont lieu dans le monde. Quel est votre point de vue à ce sujet ?
Les terroristes ne sont pas des nôtres.  Il n’y a pas de place pour la terreur  en islam, cette religion de paix. Malheureusement, les médias occidentaux s’efforcent à relier les attentats terroristes aux enseignements islamiques. Ce  qui est totalement sans fondement. Il est vrai que certains terroristes sont identifiés comme des musulmans. Mais ces personnes sont des fondamentalistes et des extrémistes. Ils sont responsables individuellement de leurs actes. L’islam n’a pas enseigné à agir de manière barbare. L’islam est la religion de la paix et de l’amour et ne cautionne pas la terreur. Il y a des fanatiques dans chaque communauté qui  font des choses barbares au nom de la religion. Il est grand temps que les gens changent leurs perceptions des choses. Les terroristes ne sont pas les représentants de l’islam. Ils devraient être jugés différemment.

Quel est votre message aux musulmans de notre pays?
Le mois de Ramadan est à nos portes. Profitez au maximum de ce mois. Il vient une fois par an et il est totalement différent des autres mois. Lisez le quran autant que possible, car c’est le mois de bénédictions. L’île Maurice a des mosquées un peu partout. Utilisez-les pour vous rapprocher d’Allah, votre Créateur. Aussi, faites de votre mieux pour servir l’humanité. Laissez vos actions parler pour vous pendant ce mois sacré.


Politicien et missionnaire

Le maulana Owais Siddiqui est le petit-fils du Maulana Abdool Aleem Siddiqui et le fils de Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui. Suivant les traces de son père Maulana Shah Ahmad Noorani Siddiqui, le maulana  Muhammad Owais Siddiqui s’est  lancé dans la politique au Pakistan mais  il continue de propager les enseignements de l’islam au niveau international. Son équipe Jamat-ul-Ulama participera aux élections de 2018. Il est  aussi le vice-président de la « World Islamic Mission ». Notre distingué invité a assisté à  de nombreuses conférences internationales dans une trentaine de pays à travers le monde.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Swadicq Nuthay

Swadicq Nuthay, économiste : «Il est essentiel que l’État commence à contrôler les dépenses courantes»

Contrôler les dépenses courantes et réduire les gaspillages et autres dépenses inutiles seraient un moyen …