vendredi , 6 décembre 2019
Accueil / Actualités / Marmite politique : ça s’active en coulisses
saj
«Akot pou ale tir sa lalians la ?», demande SAJ.

Marmite politique : ça s’active en coulisses

Il ne reste qu’une douzaine de jours pour qu’on soit au courant si le Directeur des Poursuites publiques (DPP) interjettera appel dans l’affaire de Roches-Noires. Au plus tard, le 4 octobre, on en sera fixé.

Cette décision du DPP marquera un nouveau tournant dans le paysage politique en marge des élections générales. Au cas où le DPP n’interjettera pas appel, le moral des travaillistes sera boosté davantage. Au cas contraire, ce sera un boulet au pied de Navin Ramgoolam.

Ses mésaventures importent peu semble-t-il au leader du PTr qui se concentre sur une stratégie de la reconquête de pouvoir. Vendredi, lors d’une réunion des rouges à Rivière-du-Rempart, Navin Ramgoolam a promis de «transformer le pays aussi longtemps qu’il sera à la tête du pays». Selon lui, «ler pe vini pou done zot koreksion. Li kapav ena tout, me ene sel zafer ou ena  : drwa de vote». A la fin de son intervention, le leader du PTr a lancé un appel à l’assistance  : «Pas vote kominal. Vote ene dimoune ki pou défanne ou».

En début de semaine, lors d’une fonction, le leader du Parti Travailliste a déclaré que les prochaines législatives seront tout aussi importantes que les élections de 1967 qui ont mené à l’indépendance de Maurice. «Zordi ban Morisien pe viv dan lanfer de pli en pli. Se pa sa ki nou ti lager pou lindepandans. Nou liberté fine wadire akaparé par enn klan : répression, surveyans. Se pourkwa sa eleksion ki pe vini la li pou oci importan ki eleksion de 1967 pou lindepandans. Se pas ki Ramgoolam bizin vinn Premie minis. Seki Morisien bizin se retrouv zot liberte», a-t-il dit.

MSM et alliance

Jeudi après-midi, à l’issue d’une cérémonie organisée par Omnicane, le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth a déclaré qu’il n’y a aucune perspective d’alliance pour le MSM. «Akot pou ale tir sa lalians la ? Depi lor le siel ?», s’est-il demandé. À une autre question de Radio Plus qui lui demandait si le MSM-ML doit se présenter seul aux prochaines législatives, il a répondu : «Be ki nou fer ? Si nou bizin ale tou sel nou pa ale dan eleksion ?».

Son fils, Pravind Jugnauth, place toute sa confiance dans « la reconnaissance » de la population pour les réalisations de son gouvernement. Il ne cesse de demander un nouveau mandat « pour davantage de développement. » Cette semaine, il a donné l’espoir aux jeunes en annonçant que «2 000 emplois seront créés grâce au secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au cours de deux prochaines années».

Steve Obeegadoo

Lors d’une réunion à Eau Coulée vendredi, le porte-parole de la Plateforme militante, Steve Obeegadoo, a annoncé que «les législatives ne sont pas loin». Et de poursuivre : «On est avec le MSM, mais ça ne veut pas dire qu’on est d’accord avec tout ce qui a été fait depuis 2014». «On a un accord avec le MSM sur des points clés de la réforme électorale». Pour les prochaines élections législatives dans le pays, «c’est Pravind ou Navin, et le choix est clair».

Le défi de Roshi Bhadain

Roshi Bhadain lance un défi au Premier ministre, Pravind Jugnauth, et au leader du PTr, Navin Ramgoolam de se mesurer à lui lors d’un face-à-face. C’était lors d’un congrès du Reform Party, vendredi soir, à Mont-Roches. «Mo dir li, mo redir li. Mo lance enn defi, enn challenge à Navin Chandra Ramgoolam ek Pravind Jugnauth. Vinn fer enn face-a-face ek Roshi Bhadain. Vinne fer enn face-a-face kot oule, ler oule, assiz la, met lepep gete. Fer enn face-a-face nou diskiter, nou koze. Nou guete ki senn la ena lintere lepep à coeur ek senn la pe servi lepep pou so prop benefice. Zame zot pas pou vini !» a lancé Roshi Bhadain.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

051219_carburant

Transport de carburant : les premiers camions Safety+ Edition à Maurice

Total Mauritius s’équipe de 12 nouveaux camions-citernes pour le transport de ses produits pétroliers. Ces …