mercredi , 20 novembre 2019
Accueil / Société / Marchand de « macatia coco » devenu aveugle : Feroze fait appel à votre générosité
Feroze

Marchand de « macatia coco » devenu aveugle : Feroze fait appel à votre générosité

Feroze Khurwoolah, 44 ans, gagnait bien sa vie auparavant comme marchand de « macatia coco ». Malheureusement, à la suite de certains ennuis de santé, il a perdu l’usage de ses yeux et dépend aujourd’hui de sa pension d’invalidité pour faire vivre sa famille.

Désormais c’est à l’aide d’une canne que Feroze se déplace mais il peut compter sur l’aide de son épouse, Nasreen. Pour celle-ci, c’est une hypertension oculaire qui a rendu son mari aveugle. Feroze est bien connu à Vallée des Prêtres où il habite ainsi que dans le centre-ville où il vendait ses ‘macatia coco’.

Il nous indique qu’il avait 33 ans quand il a commencé à avoir des troubles de vision. En 2013, alors qu’il revenait de la mosquée, il a tout d’un coup eu un blackout total. Son pied a heurté un obstacle, il a fait une chute et s’est blessé. Conduit à l’hôpital Jeetoo, il a été transféré à l’hôpital Moka pour recevoir des soins. Par la suite, il s’est rendu à l’hôpital Apollo à Chennai en Inde pour se faire opérer les yeux. Malgré cela. Il n’a pas recouvré la vue.

Puisqu’aujourd’hui il est devenu important de supprimer les dépenses inutiles et de dépendre davantage sur soi-même, l’épouse de Feroze, qui possède une maison à Camp Levieux, voudrait y emménager avec Feroze. Le hic c’est que la maison est dans un mauvais état. La dalle et le crépissage ont cédé depuis des années et le couple a dû se réfugier chez des proches à Vallée des Prêtres.

Pour réparer la maison, Feroze et son épouse auront besoin d’environ Rs167 000. Certes, certaines sociétés les ont aidés en partie mais il leur manque environ Rs 100000 pour effectuer des travaux. Feroze lance ainsi un appel à la solidarité pour réunir la somme manquante pour réparer sa maison. Ceux qui souhaitent l’aider pourront l’appeler sur le 5 9140779.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Nusrath Doomun

Appel à la générosité pour Nusrath Doomun

Nusrath Doomun, enseignante, doit se faire opérer en Inde pour retrouver sa mobilité. Commentaires