dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Actualités / Mamade Sheikmamode , épileptique : Sa pension d’invalidité est supprimée depuis janvier
150817_sheik

Mamade Sheikmamode , épileptique : Sa pension d’invalidité est supprimée depuis janvier

Mamade Shaffick Sheikmamode, 38 ans, habitant de la NHDC à Vallée-des-Prêtres souffre de crise d’épilepsie depuis 2007. La pension d’invalidité, soit la somme mensuelle de Rs 5306, qu’il touchait depuis 2012, a été supprimée.

Désemparé,  Mamade  nous indique que chaque année il se présente devant un « board médical » avant que sa pension ne lui soit accordée de nouveau. Cependant, il dit ne pas comprendre certaines incohérences. Ainsi, en 2016 le « board médical » avait rejeté sa demande pour une pension médicale et il avait dû faire appel. « Ce qui est drôle c’est que le médecin de l’État qui siège sur le « board médical » a conclu que mon taux d’invalidité est à moins de 60% et le même médecin a jugé  quand j’ai fait appel que mon incapacité physique s’élève à plus de 60% et on a renouvelé m’a pension d’invalidité », dit Mamade.

Ainsi, le 24 novembre 2016, la Sécurité sociale lui a remboursé la somme de  Rs 35000 représentant sept mois d’arrérages de la pension. Or, la pension d’invalidité de Mamade a été supprimée depuis le mois de janvier de cette année toujours sur la base que son taux d’invalidité est à moins de 60%. Un médecin de l’État a recommandé une aide sociale de Rs 1660 que Mamade a refusée.

Mamade affirme ne rien comprendre. Il maintient que la maladie pour laquelle il touche une pension d’invalidité est toujours la même. Il est pourtant détenteur d’un certificat médical en date du 26.07.17 émis par un médecin de l’État de l’hôpital A. G. Jeetoo, qui atteste qu’il souffre de « Grand Mal Epilepsy » et qu’il ne travaille pas depuis un mois.

Mamade travaillait auparavant  à la compagnie Thon des Mascareignes  et est tombé malade en 2007.  Souvent il perdait connaissance et n’en savait pas la raison. « Kan mo ti alle l’hôpital donne moi médicament dire moi allé. En 2009,  ti avoye moi fer test epilepsie à Brown Sequard. Là ki mo konné ki mo gagne sa malade-là. Et personne pas dire moi ki mo pou gagne pension invalide. Faudré mo attane 2012 pou mo fer démarche et mo gagné », nous déclare Mamade.  Il fait ressortir qu’il ne travaille pas et n’a aucune source de revenu. C’est sa mère âgée de 75 ans chez qui il habite  qui paie le loyer avec sa pension de vieillesse. « Mo souffer même malade, depi 2007. Mo faire appel à ministre Etienne Sinatambou pou guette mo cas et redonne moi pension », conclut Mamade.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

cyclone

Météo – Summer Outlook : entre six et huit cyclones attendus

Le Summer Outlook de la station météorologique a été présenté lors d’une conférence de presse …