mardi , 26 septembre 2017
Accueil / Actualités / Sa maison incendiée : une famille se retrouve à la rue
100717_azad

Sa maison incendiée : une famille se retrouve à la rue

Les flammes ont ravagé les feuilles de tôle détruisant meubles, nourriture et vêtements sur leur passage. Il ne reste que des cendres et des pierres noircies à l’intérieur de la maison.  Heureusement, le sinistre n’a pas fait de victime.

Azad Bugoo, un habitant de la rue La Paix à Port-Louis et sa famille se retrouvent à la rue après que leur maison a été la proie des flammes le dimanche 2 juillet. Son fils, Irfan Bugoo, âgé de 26 ans et coiffeur de profession, nous relate les faits. « Dimanche dernier aux alentours de 14h30, je me suis endormi  car j’étais seul à la maison. Tout à coup, j’ai entendu les cris des voisins. Quand je m’en suis rendu compte, c’était trop tard. Les chambres avoisinantes étaient en flammes, » lâche-t-il. Pris de panique, Irfan Bugoo, dit avoir ressenti un pouvoir surhumain l’aider à cet instant. « Il n’y avait pas d’autres portes de sortie, sauf celle qui était en feu. Je suis sorti en passant  à travers le feu et tout cela n’a duré que quelques minutes. Je me suis senti très  proche de  la mort ce jour-là, » raconte-t-il.

Exerçant comme technicien, Azad nous raconte qu’il était parti faire un travail à Vallée des Prêtres quand son fils l’a appelé pour l’informer de l’incendie. Mais il n’a rien pu faire quand il est arrivé.  Mandés sur les lieux, les pompiers ont eu fort à faire pour circonscrire l’incendie.

« La vie et la mort ne sont pas entre nos mains. Allah n’avait pas besoin de mon fils. Bien qu’on a tout perdu, je remercie Allah pour avoir sauvé ma famille d’un drame humain, » déclare Azad Bugoo. La maman d’Irfan, Kulsum Bugoo, était à Notre Dame chez sa mère quand le drame s’est produit. Ses yeux remplis de larmes, elle constate les dégâts. « Les voisins et mes proches viennent nous voir pour nous donner de la nourriture. Mais, la vie est devenue très difficile pour nous. On a perdu tous nos effets personnels dans l’incendie. C’est une énorme perte
matérielle » déplore Kulsum. La famille Bugoo se retrouve dans une situation désespérée. Ainsi, elle fait un appel à la solidarité mauricienne pour l’aider en termes des denrées alimentaires, vêtements et  argent pour reprendre une  vie normale.

La famille Bugoo  a porté plainte  au poste de Plaine-Verte. Elle accuse un voisin pour ce désastre. Les photos prises par les personnes du voisinage démontrent que ce voisin brûlait les ordures près de la maison de Bugoo. Il n’a alerté personne quand l’incendie s’est propagé à la demeure de la famille Bugoo. Étrangement, il s’asseyait à son aise pour contempler l’incendie.  La police a estimé les pertes à Rs 1.5 M.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Husein Abdool Rahim

Husein Abdool Rahim : «Je souhaite sincèrement me repentir»

Husein Abdool Rahim, un parfait inconnu il y a peu, a réalisé l’incroyable tour de …