mercredi , 16 octobre 2019
Accueil / Actualités / Maison Dawah : plus d’accent sur l’éducation et la formation
Maison Dawah
Dawah Training Course au centre Khidmat-ul-Islam

Maison Dawah : plus d’accent sur l’éducation et la formation

Après cinq ans d’activités à travers le pays, l’association Maison Dawah mettra davantage l’emphase sur l’éducation et la formation des jeunes dans le domaine de la propagation de l’islam auprès des non musulmans. Le président de l’ONG, Hossen Kurrimboccus, nous parle de ses réalisations ainsi que les projets en cours.

Maison Dawah célèbre ses cinq ans d’activités cette année. Pour marquer cet événement, le président de l’association, Hossen Kurrimboccus, dit avoir plusieurs projets qu’il souhaite réaliser afin de toucher un plus grand nombre de personnes dans son élan de faire connaître l’islam aux non musulmans. Il souligne ainsi l’importance de l’éducation et de la formation du personnel mais aussi des convertis. « Je fais toujours référence au verset 104 de la sourate Al-Imran du Coran où Allah nous ordonne de propager le bien, d’ordonner le convenable et d’interdire ce qui est mauvais.

C’est un travail noble que d’aller prêcher la parole de Dieu auprès des gens », nous dit-il. Néanmoins, pour ce faire, Hossen Kurrimboccus estime qu’il faut avoir la formation adéquate. « C’est pour cette raison que l’association mettre plus d’accent sur la formation du personnel tout en créant une base de données afin de pouvoir faire le suivi auprès de ceux qui ont embrassé l’islam », poursuit-il.

Parallèlement, le président de Maison Dawah avance qu’un « Dawah Training Course » est dispensé à tous ceux intéressés afin de « professionnaliser » l’approche auprès des personnes. « Après cinq années d’opération, il est temps d’adopter une approche plus dynamique et professionnelle. Au départ, nous n’avions pas les moyens pour le faire mais à présent, par la grâce d’Allah, nous pouvons former les jeunes ainsi que les moins jeunes sur plusieurs aspects dont le leadership et la psychologie», souligne notre interlocuteur. Au cours du « Dawah Training Course », les participants ont aussi l’occasion d’apprendre la vie du saint Prophète (saw), les principes de l’islam et aussi la façon de faire un suivi, entre autres. À ce jour, plus de 200 personnes ont été formées dans ce domaine. « Notre but c’est d’inviter les gens à l’islam mais comme je le dis toujours, c’est Allah qui donne la guidance à qui Il veut », dit-il.

Formation des convertis

Si la formation des prêcheurs et des volontaires est importante, celle des convertis l’est encore plus. En effet, selon Hossen Kurrimboccus, il est impératif de faire le suivi auprès des personnes qui ont embrassé l’islam et d’assurer qu’elles reçoivent une bonne éducation islamique. « La Rabita assure la formation des convertis mais nous pensons qu’il faut une intensification de cet exercice. Car, il faut comprendre qu’une personne récemment convertie à l’islam ne s’est jamais assise sur les bancs de la madrassah. Or, il nous faut lui offrir cette formation de base », explique-t-il. Il ajoute que c’est dans cette optique qu’il a décidé de venir de l’avant avec la « Dawah Platform » à l’intention des convertis. « C’est une plateforme qui réunit au moins une quinzaine d’associations et nous travaillons en collaboration pour trouver des solutions aux problèmes auxquels font face les convertis à l’islam », avance-t-il.

Par ailleurs, il convient de souligner que les activités de Dawah ne se limitent pas uniquement à la propagation de l’islam. Outre l’éducation et la formation, les interventions sociales et le sport figurent aussi à l’agenda de l’association. « Nous sommes très actifs dans le domaine du travail social à travers la distribution des denrées alimentaires et autres soutiens financiers à ceux qui sont dans le besoin. À titre d’exemple, pour l’année 2018, le montant de nos différentes aides sociales se chiffrait à hauteur de Rs 1,8 millions», soutient Hossen Kurrimboccus. Il se réjouit qu’en décembre dernier, le projet « Dan ou bonus pas blier ban pauvres » ait pu bénéficier à 804 familles mauriciennes et rodriguaises.

« Je me souviens qu’en 2014, lors de la première année d’opération de Maison Dawah, nous avions pu distribuer 250 Food Packs à travers ce projet national. Par la grâce d’Allah, ce chiffre n’a cessé de croître année après année », conclut-il.

88 convertis et plus d’un millier de personnes touchées

Hossen Kurrimboccus compte 11 années d’expérience dans le domaine de la propagation de l’islam auprès des musulmans. Néanmoins, il rappelle que ses débuts étaient hérissés de difficultés. Ancien commerçant, il décide de tout abandonner pour se lancer dans la dawah. En 2007, il apprend auprès de la Majilis As Sura les subtilités de la dawah et est appelé à gérer le Centre de Documentation et de Dialogue (CDD). En 2009, il lance le Centre d’Information sur l’islam (CII) et commence à établir un réseau de contacts à travers le pays. « Au départ, on faisait face à des difficultés car les érudits de l’islam ainsi que les musulmans en général ne connaissaient pas l’objectif du centre. Aussi, on devait faire face à l’épineux problème d’aqeedah », dit-il. C’est en 2014 avec le soutien d’un groupe d’amis et de son épouse, Ameenah Hateea, qu’il décide de fonder Maison Dawah. Parmi ses tout premiers collaborateurs, il citera Ahamad Boodoo, Yousouf Ramjan, Arshad Boodoo, Ousmane Seekdaur, Ismail Seekdaur, Zubeir Kurrimboccus, Akil Ramjaun, Muzaffar Ali et Rashid Soobadar. « Depuis sa création, Maison Dawah a permis à 88 Mauriciens d’embrasser l’islam et a touché plus d’un millier de personnes », fait-il ressortir.

Comité de direction

Président : Hossen kurrimboccus
Vice-président : Ousman Khan Seekdaur
Secrétaire: Ahamad Boodoo
Assistant-secrétaire: Zubeir Kurrimboccus
Trésorier : Shayne Asher Labutte (Muzaffar Ali)
Assistant trésorier : Arshad Boodoo
Auditeur : Abdoul Raheem Domah
Membres : Akil Ramjaun et Yousouf Ramjan

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

MMM

MMM : le BP finalise la liste des candidats

La liste des 60 candidats du Mouvement Militant Mauricien (MMM) pour les prochaines élections a …