samedi , 23 septembre 2017
Accueil / Actualités / Une maison complètement ravagée à Flacq – Un Coran épargné des flammes
coran

Une maison complètement ravagée à Flacq – Un Coran épargné des flammes

Une maison en dur à été complètement détruite dans un violent incendie dans la nuit de dimanche à lundi. Heureusement, aucun membre de la famille, composée de 12 personnes, dont un bébé, n’a été blessé. Ce miracle selon les membres de famille, peut s’expliquer par la présence sur une table de la maison d’une copie du Saint Coran qui a échappé aux flammes.

À l’entrée du village d’Argy à Flacq, la maison noircie par les flammes attire immanquablement les regards et on s’étonne qu’aucun membre de la famille Jamal Ahmad n’ait été victime de l’incendie. Selon les membres de la famille sinistrée et des fidèles présents sur le lieu, ce petit miracle tient au fait que le livre sacré qu’on lisait avec dévotion et ferveur tous les jours a agi comme un bouclier de protection pour la famille. Que la copie du Saint Coran sur la table soit restée intacte alors que tout autour tout a flambé, relève en effet d’un véritable miracle. À l’exception d’une trace de fumée noire sur la couverture, toutes les pages du livre sacré sont encore en bon état. « C’est un miracle!», s’émerveille une dame en apercevant la copie intacte du Coran sur une table à moitié brûlée et noircie alors que les meubles sont complètement calcinés. Rien n’a échappé à cet incendie mystérieux. Un fidèle demande à examiner le Coran. « Un frisson m’a parcouru l’échine quand j’ai constaté que le saint Coran est resté intact et que les pages sont encore blanches », nous dit-il. « Je vous assure que le livre sacré était sur cette table qui a brûlé. Il n’y a pas de doute, ce livre sacré a protégé la famille qui a eu le temps de se sauver par les fenêtres qui donnent sur la route principale », nous indique un membre de la famille Jamal Ahmad.

C’est le deuxième incendie qui se déclare chez les Jamal Ahmad. Une première fois mercredi dernier quand des livres de classe entassés sur une tablette avaient pris feu mais sans grande conséquence. Une deuxième fois dans la nuit de dimanche à lundi. Pourtant, tout était tranquille et rien ne laissait présager que la famille allait se retrouver au milieu d’un veritable brasier. Waheed, jeune universitaire, venait de se mettre au lit vers 2 h30 du matin après s’être rendu auprès de sa grand-mère. Il n’a rien entendu de suspect et tout à coup les 4 chambres ont été la proie des flammes. « Mes enfants de même que ma belle-soeur ont eu le temps de sauter d’une fenêtre», nous raconte Waheeda, sa mère. Un bébé de quelques mois qui dormait à poings fermés est sorti indemne après que sa mère et lui ont été évacués par une porte de derrière. En quelques minutes, la maison s’est embrasée comme si quelqu’un y avait versé de l’essence. « Notre famille n’a pas d’ennemis et nous ne doutons personne », s’empresse de nous dire Waheeda. « C’est un incendie bien mystérieux », nous soufflera à l’oreille une voisine. Les Jamal Ahmad sont des gens tranquilles et n’ont pas d’ennemis. Pour l’époux de Waheeda, Shahjahan Ahmad, qui pensait pouvoir couler des jours tranquilles après son départ à la retraite, la désil-lusion est grande. « Maintenant que nous avons tout perdu dans cet incendie, je ne sais pas par où commencer », laisse-t-il entendre les yeux tristes.

Depuis l’incendie, les Jamal Ahmad se sont tous installés chez un proche à Montagne Blanche. La générosité de leurs proches leur a permis d’avoir de quoi se nourrir pour le moment. Mais ils savent qu’ils ne peuvent abuser de l’hospitalité et de la gentillesse de leur hôte et de leurs proches pendant trop longtemps. « L’enquête de la police prendra un peu de temps pour déterminer l’origine de ce sinistre. De toute façon la famille ne pourra plus habiter cette maison », fait ressortir Waheeda. « Nous devons trouver les moyens pour raser la maison et la reconstruire », ajoute Shahjahan.

Un appel est donc lancé aux autorités pour qu’une maison de la NHDC soit mise à la disposition de cette famille en attendant que des généreux donateurs contribuent pour lui reconstruire une maison. Les frères et sueurs qui désirent aider une famille dans la détresse peuvent l’appeler pour proposer de l’aide. Les donations sous forme de zakaat peuvent aider à soulager sa souffrance. Vous pouvez la contacter sur le 57998879 ou sur le 58665825.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Ally Rassool

Plaine Verte Chamber of Commerce – Ally Rassool : «Nous voulons promouvoir les exportations»

Ali Rassool n’est pas un inconnu du monde des affaires. Il est aussi un visionnaire.  …