samedi , 20 juillet 2019
Accueil / Reportage / Livre du Pr Hussein Rasool : mauvais œil, possession par les dJinns et problème de santé mentale
Pr Hussein Rasool

Livre du Pr Hussein Rasool : mauvais œil, possession par les dJinns et problème de santé mentale

Le Pr G.Hussein Rasool, chargé de cours à l’université, a publié un ouvrage sur les problèmes de santé mentale, le mauvais œil et la possession par djinns.

Spécialiste en matière de psychologie islamique, le  professeur Rasool fait état dans son livre de problèmes de santé mentale aux considérations culturelles, religieuses et spirituelles impliquées dans l’évaluation des patients musulmans souffrant de problèmes de santé mentale. Le Pr Rasool a fait des recherches avant de produire cet ouvrage qui avance que la croyance que les esprits (djinns) peuvent provoquer une maladie mentale chez les humains par le biais d’afflictions ou de possession est largement acceptée par les musulmans.

Ce livre explore la nature de ces croyances, leur relation avec la santé mentale et les raisons de leur importance dans la pratique clinique. Le Pr Rasool  soutient qu’il est essentiel de considérer les troubles mentaux comme une affaire multifactorielle dans laquelle des facteurs spirituels, sociaux, psychologiques et physiques peuvent tous jouer un rôle Selon lui, le mauvais œil peut être reconnu de deux manières. Ce sont des signes et des symptômes que le patient exprimera ou montrera. L’auteur définit les symptômes permettant de savoir si une personne a été affectée par le mauvais œil. Ce sont ceux qui traitent avec le Ruqyah qui peuvent savoir si une personne a été affectée par le mauvais œil.

Foi profonde en Allah

Le musulman doit se protéger contre le mauvais œil en ayant une foi profonde en Allah, en mettant sa confiance en Lui, en cherchant refuge en Lui et en cherchant Ses bénédictions. Il existe des protections contre le mauvais œil. Le Pr Rasool écrit que certains musulmans égarés ont parfois utilisé des méthodes non islamiques pour se protéger de l’esprit malin. Les musulmans accrochent des amulettes (taweez) dans leurs maisons, leurs magasins, leurs voitures et même sur des animaux et des arbres et les portent sur eux-mêmes croyant qu’elles ont le pouvoir de protéger et de guérir des maladies, d’atténuer les souffrances et de conjurer  malheurs. Il soutient que cette pratique est trompeuse et va à l’encontre des enseignements du Coran et de la Sunna.

Le livre parle du monde des djinns –un monde invisible qui ne peut être soumis à des preuves empiriques. Les musulmans croient que les djinns pourraient causer des problèmes de santé physique  et mentale chez les humains. Toutefois comme les djinns sont mentionnés à plusieurs reprises dans le Coran et dans la Sunna, il est impératif que les musulmans croient en leur existence. Les djinns, comme les humains, sont des croyants et des non croyants et seront jugés le jour du jugement comme promis par Allah. L’auteur du livre parle de Waswâs -al-Qahri, la manifestation d’une sorte de «trouble obsessionnel compulsif» couramment exprimé par les populations musulmanes.

Portrait de l’auteur

Le professeur Dr G.Rasool est titulaire d’un doctorat en psychologie et en éducation (Université de Londres), d’une maîtrise en éducation à la santé et d’un baccalauréat en psychologie. Il est le doyen de la faculté des arts libéraux  et des sciences et chef du département de psychologie de l’université islamique en ligne. Il est également professeur de psychologie islamique à l’institut de psychologie clinique et professionnelle de Riphah, université internationale de Riphah, Lahore, au Pakistan. Le Dr Rasool est membre de l’Association internationale de psychologie islamique, de la Royal Society for Public Health. Il travaille comme psychothérapeute islamique et a agi comme rédacteur-en-chef et comme membre de l’équipe éditoriale de plusieurs revues internationale au Royaume Uni, aux États-Unis et au Brésil. Son prochain livre s’intitule « L’Éducation à la sexualité » d’un point de vue islamique qu’il co-écrit avec différents professeurs et universitaires.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

petits entrepreneurs

Pour rester à flot : de petits entrepreneurs se tournent vers des créneaux rentables

Les temps sont durs. Les dépenses ménagères grèvent lourdement le  budget familial. Pour augmenter leurs …