dimanche , 15 décembre 2019
Accueil / Actualités / L’insécurité dans un collège d’État :  une collégienne poussée dans le vide
Hanifa

L’insécurité dans un collège d’État :  une collégienne poussée dans le vide

« To kone envolé ? ». Telle a été la dernière question d’une collégienne à une autre collégienne avant de la pousser d’un mur de trois mètres d’environ haut. Le Samu a dû être sollicité pour transporter la collégienne à l’hôpital où elle a été admise depuis le mercredi 14 mars.

Hanifa (prénom fictif), 12 ans, une habitante de la capitale, en Grade 8 (ex-Form 2) à la Renganaden Seeneevassen SSS se retrouve actuellement sous observation médicale à l’hôpital Jeetoo après sa chute dans le vide mercredi. Son état de santé est jugé sérieux car elle souffre de multiples fractures aux bras, à la jambe et au bassin. Selon son médecin traitant, l’adolescente aura besoin au minimum de six semaines de « bed rest » avant de retrouver sa santé et qu’il est trop tôt pour faire son bilan de santé.

La mère de Hanifa est très remontée contre la direction de l’établissement secondaire. Selon elle, mercredi aux alentours de midi, elle a reçu un appel de l’école pour l’informer que sa fille a été blessée et qu’elle a été conduite à l’hôpital. « Quand je suis arrivée à l’hôpital, j’ai été choquée de constater l’état de ma fille alors que les médecins de Samu s’occupaient d’elle. Elle m’a expliqué qu’elle était assise sur le bord d’un mur de l’école pendant la récréation. Une autre collégienne est venue vers elle en lui demandant « to kone envoler ? ». Sans que ma fille ait pu réagir, elle a poussé ma fille de ce mur qui est d’une hauteur d’environ deux pieds du côté de l’école mais d’environ 3 mètres du côté du terrain de volleyball, » raconte-t-elle.

La malheureuse mère déplore le manque de sécurité et de discipline dans ce collège. En outre, elle se dit insatisfaite de la façon de faire de la rectrice. « Rectrice l’école là téléphone moi jeudi li demande nouvelle mo zenfant et en plus li vine demande moi ki fine arrivé. Mo dire li li ene dimoune irresponsable en tant ki ene responsable l’école. Sa fine passe dans so collège et Samu fine vini et mo zenfant fine blessé grave et 1 jour après li vine demane moi ki fine arrivé. Mo souhaiter ki ministère l’Éducation prend action ki bizin contre sa rectrice l’école là. Parski sa zenfant ki fine pousse mo ti fille là enkor pe vine l’école normal », tempête la mère.

Elle nous indique qu’elle ne compte pas rester les bras croisés mais qu’elle attend que l’état de santé de sa fille s’améliore pour déposer une plainte directement au ministère de l’Éducation. Elle lance un appel auprès de la ministre Leela Devi Dookhun-Luchoomun pour initier une enquête dans cette affaire et aussi pour revoir la sécurité dans ce collège.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Entreprendre

National Entrepreuneurship & Leadership Summit 2019 – Entreprendre : les clés de la réussite

De plus en plus de jeunes souhaitent être entrepreneurs plutôt que salariés. Quatre entrepreneurs nous …