mardi , 26 septembre 2017
Accueil / Religion / Le Ramadan et le pardon
130617_dua

Le Ramadan et le pardon

Beaucoup d’importance a été accordée au pardon durant le mois du Ramadan. C’est la raison pour laquelle le prophète Muhammad (pssl) a dit « ameen » lorsque Jibril (AS) avait dit : « Quiconque jeûne le mois de Ramadan et ne se fait pas pardonner ses péchés, puis entre dans l’enfer, qu’Allah l’éloigne ! ».

Il est rapporté par Abou Houreira que le Prophète (pssl) a dit: « Celui qui prie la nuit du destin avec foi et en espérant la récompense, ses péchés précédents sont pardonnés et celui qui jeûne le ramadan avec foi et en espérant la récompense, ses péchés précédents sont pardonnés » (Boukhari 1901 & Muslim 760). La salaat, l’un des piliers de l’Islam, est aussi l’une des prières les plus importantes. En analysant les différentes postures ainsi que les différents ‘dua’, l’on remarquera qu’en fait, la salaat comprend de nombreuses façons pour demander pardon à Allah.

• L’invocation de l’ouverture (Allahouma ba’id bayni wa bayna…)

« Ô Allah ! Eloigne de moi mes péchés comme tu as éloigné l’orient de l’occident. Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de sa saleté.

Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés avec l’eau, la neige et la grêle ».

• Le Ruku et le Sijdah (Subhanak Allahumma Rabbana wa Bihamdika AIlahumma Ghfirli)

« Gloire et pureté à Toi, ô Allah, notre Seigneur, et à Toi la louange. Ô Allah, pardonne-moi »

• Lorsqu’on se lève depuis le Ruku : (Rabbana wa lakal- Hamd Hamdan Kathiran…)

« Ô Allah, loué sois-Tu, d’une louange de la contenance des cieux etdelaterreetdecequetuveuxen plus de cela. Ô Allah, purifie-moi par la neige, la grêle et l’eau froide. Ô Allah, purifie-moi de mes péchés et de mes fautes comme on purifie le vêtement blanc de ses impuretés ».

Sijdah

« Ô Allah, pardonne-moi mes péchés en totalité, du plus petit au plus grand, du premier au dernier, commis en public ou en secret ».

Avant le salut (salaam)

« Ô Seigneur, accorde-moi le pardon de mes péchés passés et à venir, ceux d’entre eux que j’aurais commis en secret ou en public. Et pardonne-moi mes abus ainsi que ce dont Tu es plus savant que moi. Tu es certes Celui qui fait avancer et Celui qui fait reculer, et nul n’est digne d’être adoré en dehors de Toi ».

Après le salut

« Lorsqu’il (pssl) avait fini la prière, il (pssl) demandait 3 fois pardon à Allah en disant: j’implore le pardon à Allah (astaghfiroullah) 3 fois ».

La question qu’une personne ayant la foi doit se demander c’est, qui d’autre qu’Allah peut nous pardonner nos péchés ? Parmi les points à réfléchir sur la grandeur de Son pardon

Un péché pardonné est comme un péché jamais commis

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (RA), le prophète Muhammad (pssl) a dit: « Celui qui se repent d’un péché est comme celui qui n’a pas de péché(commis ce peche) » (Ibn Maja 4250).

Allah se réjouit du pardon qu’on lui demande : « Allah Se réjouit du repentir de Son serviteur plus que se réjouit l’un de vous qui, traversant une terre désertique, voit sa monture lui échapper, emportant sa nourriture et sa boisson. Désespérant de retrouver sa monture, il s’allonge à l’ombre d’un arbre. Alors qu’il est ainsi, voilà que sa monture se présente devant lui. Il la saisit par la bride et s’exclame sous l’effet de la joie : “Seigneur ! Tu es mon serviteur et je suis Ton seigneur !”, commettant ainsi un lapsus » (Muslim).

La sourate Al Buruj

Cette sourate fait le récit d’un roi qui brûlait vif les gens qui croyaient en Allah. Verset 4 à 8 :« Périssent les gens de l’Ukhdoud , par le feu plein de combustible, cependant qu’ils étaient assis tout autour, ils étaient ainsi témoins de ce qu’ils faisaient des croyants, à qui ils ne leur reprochaient que d’avoir cru en Allah, le Puissant, le Digne de louange ». Quelle preuve de cruauté de la part de ce roi qui, d’après un hadith, avait même fait bruler une mère et son bébé. Imaginez un instant que ce roi se présente devant vous et qu’il vous demande pardon, allez-vous pouvoir le pardonner pour toutes les atrocités qu’il a commises ?

Et pourtant, dans la même sourate, deux versets plus loin (10ème), Allah dit : « Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l’Enfer et le supplice du feu ». C’est-à-dire qu’Allah nous informe pas qu’Il les punira, s’ils ne demandent pas pardon. Mais s’ils le font, alors Allah leur pardonnera. Subhanallah. Voyez à quel point Allah est pardonneur.

Allah pardonne

D’après Ibn Omar le Prophète (pssl) a dit : « Le jour de la Résurrection, Allah fera venir en Sa présence, l’un de Ses serviteurs etle couvrira de Sa discrétion. Puis Il lui demandera : “ Te souviens-tu du péché que tu as commis tel jour ? “ Il répondra : “ Oui, mon Rabb.»  Il lui demandera de nouveau : “ Te souviens-tu de tel autre péché que tu as commis tel jour ? “ Il répondra : “Oui,monRabb.“Ildira:“Je t’ai caché au regard des gens à cette époque et aujourd’hui Je te pardonne ». (Muslim)

Ce qu’Allah réserve à ceux qui recherche Son pardon

Sourate Al Furqan (Le Discernement), versets 70-71 : « sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne œuvre; ceux- là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux; et quiconque se repent et accomplit une bonne œuvre c’est vers Allah qu’aboutira son retour.

Quelques conditions pour espérer obtenir le pardon d’Allah :

1. La sincérité envers Allah, c’est-à-dire qu’elle est dirigée exclusivement vers Allah, afin d’obtenir Sa récompense et d’échapper à Son châtiment.

2. Le regret du péché qui a été commis ; cela l’attriste et il souhaiterait ne l’avoir jamais commis.

3. La détermination à ne pas retourner à ce péché dans le futur

4. Arrêter immédiatement le péché ; si ce péché enfreint un droit envers Allah, en commettant un acte illicite, il doit le délaisser. Et si ce péché était l’abandon d’un acte obligatoire, alors il doit recommencer à le pratiquer. De même, si ce péché enfreint le droit d’une personne, il doit s’acquitter de ce droit en lui rendant son bien ou lui demandant pardon et en réparant le mal causé.

5. Se repentir avant la limite, c’est-à-dire l’agonie ou le lever du soleil se lève du couchant. Allah dit : « Mais le repentir n’est point destinée à ceux qui font de mauvaises actions jusqu’au moment où la mort se présente à l’un deux et qu’il dit : ‘je me repens maintenant.’ » S 4 Ayt 18. Et le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui se repent avant que le soleil se lève du couchant, Allah lui pardonne ses péchés. » Rapporté par Muslim.

Commentaires

A propos de Zayd Imamane

Ceci peut vous intéresser

Maulana Abdul Aleem Siddiqui

La vie du Maulana Abdul Aleem Siddiqui

Le grand soufi et alim, Hazrat Maulana Shah Muhammad Abdul Aleem Siddiqui  Qadri Razvi (ra), …