vendredi , 18 août 2017
Accueil / Actualités / [LAURÉAT 2016] Tanzil Rujeedawa: « Il faut éviter la pression »
rujeedawa

[LAURÉAT 2016] Tanzil Rujeedawa: « Il faut éviter la pression »

Tanzil Rujeedawa fait la fierté de ses parents et aussi du collège St Esprit de Quatre Bornes. Pour ce jeune homme de 18 ans, la recette du succès c’est d’éviter de se mettre de la pression et de travailler à un rythme normal. Tanzil Rujeedawa a brillé dans la filière scientifique et compte s’orienter vers la médecine. « J’aime venir en aide aux autres et c’est pourquoi j’envisage de poursuivre mes études en France ou en Angleterre pour devenir médecin car ce sont deux pays qui m’intéressent beaucoup » nous confie-t-il. Tanzil nous raconte qu’il était chez lui quand ses parents lui ont annoncé la bonne nouvelle. « Je ne suis pas du tout surpris mais je suis très content. Quand mes parents sont entrés dans ma chambre et m’ont annoncé que je figurais parmi les lauréats j’ai simplement souri », affirme-t-il.

Le jeune prodige nous explique qu’il n’a jamais travaillé plus qu’il n’en faut pour obtenir de tels résultats. « Je prenais des leçons comme tout le monde mais je travaillais normalement mais surtout sans me mettre la pression » fait-il ressortir. Il tient à remercier son papa Nizar qui travaille au ministère de l’Environnement et sa maman Nazmah, femme au foyer. « Etant fils unique, je suis content de rendre mes parents fiers de moi aujourd’hui. Ils m’ont toujours soutenu et n’ont jamais été après moi pour de bonnes notes ou être lauréat. A mon avis, c’est ce comportement que les jeunes doivent suivre pour atteindre le succès. Autrement dit, ne jamais travailler sous pression » souligne Tanzil. Il remercie également tous ceux qui l’ont soutenu au cours de ses études à savoir ses professeurs et ses amis.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Majid et sa fille Mariyya

Mariyya Ramjean, 18 mois : le plus jeune pèlerin mauricien

Majid Ramjean et son épouse Rizwana accompliront le hadj cette année avec leur bébé Mariyyah, …