vendredi , 21 juillet 2017
Accueil / Religion / L’abandon de la salât : ce que vous risquez
140717_makkah

L’abandon de la salât : ce que vous risquez

Toutes les bonnes actions que nous puissions accomplir dépendent principalement des prière, la salât (namaz). Tant et si bien que même les autres piliers tels que le jeûne (roza), l’aumône (zakaat) et le pèlerinage (Hajj) dépendent de la salât.

Une amélioration flagrante que nous témoignons durant le mois du Ramadan est au niveau de la salât (namaz). Les mosquées sont pleines à craquer cinq fois par jour, la salât est accomplie dans la maison mais plus encourageant encore, c’est lorsque les gens accomplissent les prières surérogatoires (nafil) avec amour et sans y être forcés. Sans compter les autres prières telles que la lecture du coran, l’aumône, l’offre de l’iftaar et le roza.

Le prophète Muhammad (pssl) a dit : « «La première chose pour laquelle le serviteur sera appelé à rendre des comptes, au jour du jugement, sera la prière. Si elle est parfaite, il aura réussi et aura le succès ; mais si elle était invalide et imparfaite, il aura échoué et sera perdant » [Tirmidhi 378]. Cela va sans dire que la « réussite » dans l’au-delà (akhirat) c’est le paradis (jannat) alors que la « perte » c’est l’enfer.

On peut penser qu’Allah nous ouvrira les portes du paradis uniquement parce que nous estimons que nous avons un cœur « propre » ou parce que nous nous acquittons de la zakaat ou encore parce que nous accomplissons de bonnes actions, ce, sans accomplir la salât. Cependant, il suffit de prendre un étudiant de School Certificate (SC) par exemple. Il peut obtenir 1 unité dans 8 matières mais s’il obtient 9 unités en anglais (Fail), quel établissement scolaire va accepter son admission en HSC ? Pourtant, dans 8 matières il a obtenu pratiquement 90 à 100 points, mais cela n’a nullement suffi pour qu’il soit admis en HSC car c’est le règlement imposé par les non croyants. Ici, c’est Allah qui a imposé ces règlements et soyez en sûrs que cela ne changera jamais, comme Allah le dit dans la sourate 48 (Al Fath), verset 23 ou encore la sourate 33 (Al-Azhab), verset 62.

D’ailleurs, le Messager d’Allah a dit : « « Celui qui priera selon notre prière, qui s’orientera vers notre Qibla et qui mangera (la chair) des animaux égorgés selon nos rites, celui-là est le véritable Musulman (…) ». [Bukhari 378]

Un croyant doit de se demander s’il peut toujours se considérer comme musulman alors qu’il a tout bonnement abandonné la salât. Ou alors, s’il a abandonné la salât, que lui reste-il dans cette religion à négliger ?

« Celui qui manque la prière du ‘asr c’est comme s’il avait perdu sa famille et ses biens »

Muhammad (pssl) dit aussi : « N’abandonnez pas la prière volontairement, quiconque abandonne la prière volontairement, perd le pacte (de garantie) d’Allah » [Ibn Maajah 4024]. Si vous perdez la garantie d’Allah dans ce monde, comment voulez-vous que votre vie soit prospère ?

Pire encore, le prophète a dit : « Celui qui manque la prière du ‘asr c’est comme s’il avait perdu sa famille et ses biens » [Bukhari 519]. Imaginez que vous rentrez chez vous un après-midi, vous constatez avec stupéfaction que votre maison est en cendre, que les membres de votre famille y ont laissé leur vie et que toute votre richesse est partie en fumée. Comment allez-vous vous sentir à ce moment-là ?

Si une personne manque une prière sans qu’il n’en éprouve aucun remords dans son cœur, c’est à se demander si le cœur de la personne contient encore de la foi pour Allah. En fait, la prière est une barrière empêchant une personne de tomber dans le Kufr. Le prophète Muhammad (pssl) a dit : « le pacte qu’il y a entre nous et eux (les mécréants) est la prière. Celui qui la délaisse a alors mécru » [Nasai 459].

Manquer une prière est si grave que c’est considéré comme un « kufr ». Ce qui fait que manquer à la prière est beaucoup plus grave qu’un meurtre, que l’adultère, la consommation de la drogue, la consommation de boissons alcoolisées, le vol, les jeux du hasard, entre autres. Une personne qui manque les prières doit être davantage méprisée qu’une prostituée.

Les punitions

Dans le coran, Allah a menacé ceux qui se montrent négligents dans l’accomplissement de la salât Alors imaginez ce qu’il adviendra de celui qui ne fait aucune salât. Ce dernier sera certes dans la perdition (l’enfer) comme il est dit dans la sourate 19, verset 59.

Dans le coran, Allah nous enseigne de ce qu’il adviendra des non-croyants, le jour du Qiyaamah. Ceux qui n’accomplissent pas la salât doivent se dire qu’ils en subiront les mêmes conséquences.

Ce qui nous amène à dire qu’il faut profiter de notre vie dans ce monde et de la bonne santé que nous jouissons pour nous prosterner devant Allah. D’ailleurs, lorsque les habitants de l’enfer seront interrogés sur la raison pour laquelle ils se trouvent parmi les perdants, la salât en sera la raison principale.

Dans un hadith, le prophète Muhammad (pssl) nous informe que dormir pendant l’heure de la salât est un péché dont les punitions commencent dans le Qabr. « Un soir, deux anges se sont présentés à moi  (en rêve) et m’ont invité à me lever et à les suivre. Je suis parti avec eux. Ensuite nous avons découvert un homme couché alors qu’un autre se tenait à ses côtés une grosse pierre à la main. Et puis, subitement, il lui a asséné un coup à la tête. Celle-ci a éclaté et la pierre s’est transformée en morceaux et les différents fragments ont roulé  çà et là. L’homme poursuivait les fragments et chaque fois qu’il en saisissait un, la tête fracturée reprenait sa forme normale  et l’homme la frappait de nouveau avec un fragment… Le Prophète (pssl) dit : « Je leur ai dit : « Gloire à Allah ! Qui sont ces deux hommes ? ». Les deux anges ont répondu : Quant à la première personne que tu as vu et dont la tête était fracturée à coups de pierre, c’est celle qui a abandonné le Coran après l’avoir appris, et dormait au moment de l’accomplissement d’une prière obligatoire » [Bukhari 6525].

Cela s’applique à celui qui a l’habitude d’accomplir la salât mais qui s’est endormi à l’heure de la salât. Maintenant imaginez ce que devra subir celui qui n’accomplit pas du tout de prière. Qu’Allah nous aide à réaliser l’importance de la salât et qu’on mesure la gravité d’abandonner ne serait-ce qu’une salât. Qu’Allah nous aide à devenir parmi Ses esclaves qui sont sincères envers Lui.

Commentaires

A propos de Zayd Imamane

Ceci peut vous intéresser

070717_maryaz

Le mois de Shawaal

Après le mois de Ramadan, vient celui de Shawaal. Pendant ce mois, il est recommandé …