samedi , 24 août 2019
Accueil / Actualités / Les Keramuth réunis après 19 ans
Keramuth
Naseeb Keramuth entouré de ses parents

Les Keramuth réunis après 19 ans

Après presque deux décennies, la famille Keramuth s’est réunie au grand complet. Il y a d’une part la libération de Naseeb Keramuth de la prison mais aussi le déplacement à Maurice d’une de ses sœurs, qui s’est établie à l’étranger. 

Après 19 ans, cette fratrie de 11 enfants se retrouve enfin réunie avec la présence de la sœur venue passer des vacances avec ses enfants à Maurice. Loin était-elle de se douter que le destin lui réservait, à elle mais aussi à toute la famille, une surprise de taille, soit la libération de son frère, Naseeb Keramuth, incarcéré dans l’affaire L’Amicale et qui a passé 19 ans derrière les barreaux. « C’est enn cadeau d’Allah », indique-t-on chez les Keramuth à la rue Ail Doré.

Naseeb Keramuth, lui, parle d’émotion intense. « C’est enn bel emotion. Après 19 banané mo retrouve mo liberté, mo parent, mo ban frères-sœurs devant moi. Sa fine fer moi enn grand plaisir parski Allah fine accepté nou duah et fine donn nou nou liberté. Pli grand ki Li pena », indique Naseeb Keramuth dans une déclaration à Star.

Se remémorant ses 19 années passées en prison, notre interlocuteur indique qu’il doit son courage à Dieu. « Dans prison, pou mo finn ressi fer 19 banané, c’est namaz ki finn tini moi. Si zordi mo finn ressi trouve mo liberté, c’est grace à ibaadat ki mone fer dans prison. Sa fine porte so fruit », ajoute le quadragénaire.  Et pourtant, les premiers pas de notre interlocuteur, en tant qu’homme libre, n’ont pas été une mince affaire. « Fine ena beaucoup changement. Kuma dire mone rent dans New York City. Pas pou croir dans Maurice, telmen finn arrangé. Partou finn sanzé. Ena place, lari mem mo pas pe reconnet », souligne Naseeb Keramuth qui se réjouit de l’accueil qu’il a reçu. « Tou ban camarad, tou ban dimoune ki mone zwen, personn pan pense moi mal. Zot fine accueillir moi et zot tou dire moi c’est enn faveur d’Allah », avance-t-il.

Renouer avec la famille

Naseeb Keramuth indique qu’il profite de l’instant présent pour renouer avec la famille. « Mo pe profite sa moment-là avec mo mama papa, mo garcon, mo belfi, mo ti-zenfant, mo ban famille. Pou l’instant mo pencor prend decision pou mo l’avenir », dit-il. En effet, Naseeb Keramuth est très sollicité depuis qu’il a retrouvé la liberté.  « Li ena 6 sœurs ek 4 frères. Plis so mama-papa. Fer ou 11 lacaz. Tous les jours li pe invité diné. Hier (ndlR. vendredi) li ti invité cot 2 frere ek enn sœur pou diné. Dans l’espace enn repas, line manze briani, mine frire ek enn diri-cari », explique l’un des frères de Naseeb avec humour.

Quant à son père, Farouk, il aimerait bien voir son fils refaire sa vie. « Mo souhaité ki li maryer et li res cot mo mem », indique le patriarche qui n’en finit pas de remercier le Créateur et le prophète Muhammad (pssl). « Mone soulagé mais mo ti toujours pensé ki par lord Allah et so Rasool (pssl), mo pou trouve mo garçon. Mo pas deman la mort mais si aster-là mo intekaal mo pas sagrin », indique Farouk Keramuth.

Commentaires

A propos de Rizwaan Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …