samedi , 24 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Au Jardin de la Compagnie : un terme mis à la grève de la faim

Au Jardin de la Compagnie : un terme mis à la grève de la faim

Salim Muthy et les cinq autres grévistes de la faim ont décidé, samedi soir, de mettre un terme à leur action. Cette décision a été prise suite à leur rencontre avec le Premier ministre Pravind Jugnauth, plus tôt dans l’après-midi. « J’annonce officiellement que nous avons décidé d’arrêter la grève de la faim. Cette décision a été prise de concert avec les grévistes et le comité qui nous soutient. Nous veillerons à ce que le Premier ministre respecte ses engagements », a déclaré Salim Muthy, porte-parole des grévistes de la faim, ce samedi soir 20 mai, au Jardin de la Compagnie.

Salim Muthy affirme que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a été «à l’écoute» lors de leur rencontre samedi après-midi. Le chef du gouvernement leur a fait comprendre que ce dossier est l’une de ses priorités. Pravind Jugnauth a aussi annoncé qu’il entamera des discussions en Inde, lors de la visite officielle qu’il effectuera dans la Grande péninsule à partir de ce jeudi 25 mai, pour trouver le financement nécessaire pour pouvoir rembourser ces souscripteurs. «Puisque nous sommes d’accord avec cette formule, nous attendrons le retour du Premier ministre. Il y a une lueur d’espoir. Si nous poursuivons cette grève pour attendre le retour du Premier ministre de sa mission de l’Inde il se pourrait que l’un de nous décède. Je ne peux pas prendre de risque. Nous en sommes à notre 13ème jour de grève de la faim et il se pourrait qu’un des grévistes décède. Banne organes inn kumans affecté sirtou les reins, cervo, liziés. Nepli kav fer dimun plezir… », a lancé Salim Muthy tout en affirmant que certaines personnes ont souhaité que les grévistes poursuivent leur action.

Mais pour Salim Muthy, il est préférable d’attendre les solutions qui seront proposées par le Premier ministre, d’autant plus que ce dernier a déclaré que le gouvernement étudierait la possibilité de rembourser les souscripteurs en une seule tranche si les négociations en vue de trouver le financement aboutissaient. C’est avec un «burfi» qu’une gréviste de la faim a mis fin à sa grève. Les quatre grévistes de la faim de la Vidur Cooperative Society ont également mis un terme à leur mouvement de protestation ce samedi soir. Ils étaient six membres à avoir entamé cette grève de la faim à Belle-Vue Maurel le jeudi 11 mai. Deux d’entre eux ont été hospitalisés. Tout comme les ex-souscripteurs du SCBG et de BAM, ils réclament le remboursement de leur argent investi dans ces deux plans d’investissement du défunt groupe BAI.

La députée indépendante de la circonscription no 1 [Port-Louis-Ouest/Grande-Rivière-Nord-Ouest], Danielle Selvon, s’était jointe à la grève de la faim des membres de la Vidur Cooperative Society vendredi 19 mai.  Le secrétaire de cette société, Sree Kissoon Gobin, dans une déclaration à la presse samedi soir, affirme que la déclaration faite par le Premier ministre «est satisfaisante».

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM

‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain

« Pendant le Ramadan, beaucoup de personnes ont tendance à négliger leur santé et délaisser leurs …