samedi , 24 août 2019
Accueil / Actualités / Initiative du Centre de Documentation sur l’Islam : les cinq médecins saoudiens très demandés
cinq médecins saoudiens

Initiative du Centre de Documentation sur l’Islam : les cinq médecins saoudiens très demandés

Cinq médecins spécialistes saoudiens sont arrivés à Maurice le samedi 31 mars et ont débuté le lendemain même des consultations, des tests et des dépistages gratuits pour les Mauriciens. C’est à la suite d’une demande d’aide faite récemment par le député Showkutally Soodhun au Prince héritier saoudien, Mohamed Bin Salmane.

Soulignons que c’est le Centre de Documentation sur l’Islam (CDI) qui a pris la responsabilité d’organiser les check-up médicaux. Ainsi, depuis le dimanche 1er avril, des centaines de personnes, toutes communautés confondues, se sont déplacées au Centre Culturel Islamique (ICC) pour profiter des facilités offertes par les médecins. Outre les consultations, des médicaments sont distribués gratuitement aux malades.

Très tôt mardi matin, plus d’une centaine de personnes étaient présentes dans la salle d’attente de l’ICC. Yousouf Joomun, responsable du CDI, était au four et au moulin pour canaliser les personnes en attendant l’arrivée des médecins à 8h00. Yousouf Joomun guide les jeunes traducteurs dans les salles de consultations et prépare l’arrivée des 5 médecins. Il en profite pour nous indiquer que depuis dimanche plus d’un millier de Mauriciens ont profité de l’expertise des médecins.

Impact social

À leur arrivée, ceux-ci se dirigent vers les salles respectives avant de saluer les personnes présentes. Le Dr Abdullah N. Almatrafi, coordinateur au sein du groupe des médecins, est très sollicité par des patients qui souffrent de divers problèmes. Le Dr Almatrafi est réclamé pour ausculter un jeune garçon paralytique dans un fauteuil roulant. Après avoir analysé les résultats de ses examens d’imagerie médicale, il demande aux parents de prendre contact avec lui et il fera le nécessaire pour trouver une solution au problème du jeune garçon.

Le Dr Almatrafi nous a parlé de l’impact social de ce projet et de ses retombées positives pour le pays. Il considère l’action des médecins saoudiens comme une mission humanitaire dans des pays d’Afrique. Cela fait dix-sept ans depuis qu’il s’est joint à l’équipe des médecins volontaires qui sont à leur 34 ème mission dans divers pays d’Afrique. Le Dr Almatrafi nous dit que pour lui les patients sont des humains et que la religion de l’islam nous enseigne la compassion . Pour le coordinateur du projet, il faut être sensible à la vie, être en empathie avec elle et s’en soucier autant que de nous-mêmes. Il explique qu’à l’époque du prophète (PSSL) il y avait un waqf pour les animaux, les chevaux, les oiseaux. Pendant la guerre, le Prophète Muhammad (PSSl) avait ordonné qu’on ne tue personne d’une autre communauté ni de couper des arbres. Dans un message adressé aux musulmans, le Dr Almatrafi les a exhortés à vivre en paix avec toutes les autres communautés. Il est impressionné par la beauté de notre île paradisiaque et incha Allah il reviendra en famille pour y passer des vacances.

Mission humanitaire

Pour sa part, Yousouf Joomun se réjouit de la réussite de cette mission humanitaire qui a touché plus d’un millier de personnes à Port Louis. Il explique que la dawaa est non seulement une invitation à l’islam et un appel à l’éducation mais aussi et surtout une façon d’aider des gens à trouver des solutions à leurs problèmes.

Yousouf Joomun se réfère à un hadith où le prophète Muhammad (pssl) a dit qu’Allah aime davantage les gens qui viennent en aide à leur prochain . L’équipe du CDI aide les personnes de toutes les communautés à retrouver la santé vu que la santé est primordiale pour les aider à faire le namaz. « Au CDI on applique le hadith où mention est faite concernant les bonnes actions: ‘Faites de bonnes actions pour vous éloigner des calamités’ ». Le CDI met en pratique les versets du Quraan et les hadiths. « Cela s’appelle formation islamique, » dit Yousouf Joomun. « Et pour amener les gens à vivre l’islam qui est une religion des pratiquants, Allah a dit : ‘Quand vous êtes souffrant tournez-vous vers Allah car c’est Lui qui donne la guérison’. Et plus loin dans un hadith, il est dit que quand quelqu’un est malade il lui faut faire de la charité (sadaqa) pour trouver la guérison. Guéris zotte maladie par sadaqa, » ajoute notre interlocuteur.

Yousouf Joomun remercie tous ceux qui ont apporté leur aide pour que ce projet soit couronné de succès et ajoute que le CDI va continuer à être au service de toutes les communautés.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …