jeudi , 20 juillet 2017
Accueil / Actualités / [HSC 2016] ICCVDP : Amiir Sohodeea, le premier classé
iccvdp

[HSC 2016] ICCVDP : Amiir Sohodeea, le premier classé

Grande première pour le collège Islamic de Vallée-des-Prêtres. Cet établissement, qui accueille des étudiants du Lower et Upper VI depuis 11 ans, a produit pour la première fois un « classé ».Il s’agit d’Amiir Sohodeea, un habitant de Camp Yoloff. Celui-ci s’est classé 31e dans la filière économie. Pour le nouveau recteur du collège, Rashid Baganee, c’est l’aboutissement d’une longue attente. « On s’attendait depuis quelque temps car on manquait de peu à chaque fois d’avoir un classé. Nous espérons que cela soit le premier d’une longue série et pourquoi ne pas faire mieux », déclare Rashid Baganee. Il caresse le rêve que son collège produira un jour un lauréat. Le collège Islamic de Vallée-des-Prêtres a en­registré, pour la cuvée 2016, un taux de réussite de 61,36%, soit 97 étudiants sur 168 ont réussi à leurs examens. Rashid Baganee indique que l’encadrement des enseignants et des parents est très important, de même qua la régularité des étudiants à l’école. « Je suis convaincu qu’à travers le succès d’Amiir, tout le personnel de même que les étudiants seront motivés à bloc et se remettront en question. C’est une bonne chose et on espère produire un lauréat dans un avenir pas très lointain», ambitionne-t-il.

Amiir Sohodeea se dit à la fois soulagé et heureux. « J’ai voulu tenter ma chance et ça a payé, Alhamdulillah. Il n’y a pas de recette secrète, si ce n’est l’assiduité », dit-il. Bien qu’il ait obtenu 10 unités aux examens du SC, ses parents, Bassir et Sabera, nous révèlent qu’Amiir a insisté pour ne pas changer de collège. Ses parents indiquent aussi qu’Amiir mène une vie équilibrée. « Il apprenait jusqu’à fort tard, certes, mais comme tout jeune de son âge, il avait ses mo­ments de loisirs aussi, notamment les jeux vidéos, entre au­tres », indiquent-ils. Ils estiment que c’est grâce à l’effort qu’il a fourni de même que les supplications des uns et des autres qu’Amiir a pu décrocher ce résultat. « Aster Allah ava protez li plis divant », avance sa mère. Interrogé quant à son avenir, Amiir, le benjamin d’une fratrie de trois enfants, indique qu’il souhaite poursuivre ses études dans le domaine de la comptabilité.

Commentaires

A propos de Rizwaan Khodabux

Ceci peut vous intéresser

180717_eid

À l’initiative de la présidence : la fête Eid célébrée au siège de la Tamil League

Encore une fois cette année, la présidence de la République a démontré une autre dimension …