vendredi , 17 novembre 2017
Accueil / Interview / Hazem Mohamed Shabat, ambassadeur palestinien à Maurice : «Israël est en train de prendre le contrôle total de la mosquée Al-Aqsa»
Hazem Mohamed Shabat

Hazem Mohamed Shabat, ambassadeur palestinien à Maurice : «Israël est en train de prendre le contrôle total de la mosquée Al-Aqsa»

Sous occupation israélienne depuis maintenant 50 ans, la Palestine résiste toujours. Pour Hazem M. Shabat, ambassadeur palestinien à Maurice, la nature du conflit auquel sont confrontés les habitants est principalement humanitaire et non religieuse. Il aborde également les atrocités de l’armée d’Israël.

Quel est le but de votre visite à Maurice ?
Je suis venu à Maurice pour présenter mes lettres de créance à la présidente de la République. Je suis ambassadeur non-résident de la Palestine à Maurice. J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs personnalités du pays et chaque rencontre a été très cordiale. J’ai pu visiter plusieurs institutions et j’en profite aussi pour souhaiter un bon ramadan à tous les Mauriciens de foi islamique.

«Le problème auquel font face les Palestiniens est de nature humanitaire»

Comment pensez-vous que Maurice et la Palestine peuvent tirer profit de leurs relations diplomatiques ?
La cause palestinienne a toujours été soutenue par une forte majorité à travers le monde depuis ces 60 dernières années. Et Maurice a toujours soutenu notre cause et nos deux pays ont tout le temps été en bons termes. L’état mauricien peut, de par ses relations diplomatiques avec d’autres pays, lancer un appel pour que plusieurs autres États se rallient à notre cause. Nous devons également étudier la possibilité d’établir des accords sur le plan commercial où je suis certain que Maurice pourra bénéficier de l’expertise palestinienne dans plusieurs secteurs.

Sur le plan commercial, comment la Palestine pourrait-elle être utile à Maurice ?
Quand on parle de la Palestine, les gens se font une image d’un pays en ruine où il n’y a plus de vie. Mais c’est faux. Quoique sous occupation israélienne, la Palestine est bel et bien présente et l’économie fonctionne toujours. Le pays compte le plus d’intellectuels dans le Moyen-Orient et le niveau d’éducation est en hausse. Je suis d’avis que les relations entre Maurice et la Palestine ne doivent pas se limiter à l’arène politique. Il faut créer une synergie entre nos deux pays et nos deux gouvernements peuvent collaborer dans plusieurs secteurs tels que l’agriculture, l’art, l’environnement entre autres. La Palestine n’est certes pas un pays riche mais notre principal atout demeure notre capital humain. Si Maurice nous sollicite nous serions ravis d’apporter notre soutien.

«Si Maurice sollicite nous serions ravis d’apporter notre soutien.»

Sinon, quelle est la situation actuellement en Palestine ?
Israël essaie par tous les moyens de détruire la paix en Palestine. L’état israélien contrôle notre pays illégalement. Plusieurs pays d’Europe, d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique nous soutiennent et sont contre cette occupation illégale en Palestine. Mais Israël ne se sent nullement menacé car il a le soutien de quelques grandes nations. C’est aberrant. Mais la vie suit son cours en Palestine. Les habitants s’unissent dans les périodes difficiles et n’abdiqueront jamais.

Mais il faut également que les gens comprennent que le problème auquel font face les Palestiniens est de nature humanitaire et non religieuse. Car n’oublions pas que la Palestine est composé de musulmans et de chrétiens. Ces derniers sont également persécutés. L’État israélien a fait croire au monde entier que la nature du conflit est religieuse, voire islamique. C’est totalement faux. C’est un conflit de nature humanitaire. Le gouvernement israélien a parfaitement joué le coup car au moment où le monde se concentre sur la Palestine, il est entrain de prendre le contrôle total de la mosquée Al-Aqsa, lieu saint de l’islam.

 «Nous sommes un peuple endurant et malgré les difficultés, les Palestiniens n’abdiqueront jamais.»

Quid de Hébron et Gaza, deux villes principalement affectées par les conflits ?
À Hébron, la situation demeure tendue. Il est malheureux que les Nations Unies et les instances pour le respect des droits de l’homme n’aient pas encore trouvé de solution ou de mécanisme pour mettre un terme à ce conflit qui perdure. Les propriétaires de maisons ne sont pas autorisés à rentrer chez eux. Les routes sont bloquées et il faut marcher des heures pour aller à un endroit où normalement cela prend 3 à 4 minutes pour s’y rendre. La tension est palpable et par moments, les Palestiniens n’ont pas le droit de marcher dans la rue.

À Gaza, la situation est plus délicate. Il est regrettable que la ville ait connu une politique basée sur la dictature depuis la formation du Hamas. L’Organisation de libération de la Palestine (OLP) a essayé à maintes reprises de trouver des terrains d’entente mais à chaque fois, tout finit par capoter au dernier moment. On espère qu’on finira par trouver une solution pour mettre fin à tout ce conflit.

En cette période du ramadan, comment est-ce que les Palestiniens vivent ce mois béni ?
Nous sommes un peuple endurant et malgré les difficultés, les Palestiniens n’abdiqueront jamais. Il faut faire ressortir cependant que le secteur public fonctionne toujours et que les habitants s’adonnent à leurs activités malgré l’occupation israélienne. Les Palestiniens vivent, survivent et résistent.

«Maurice a toujours soutenu la cause palestinienne»

Quelle est la situation financière de la Palestine ?
Malgré les conflits, la Palestine ne présente pas un bilan financier aussi mauvais que l’on pourrait croire. Le produit intérieur brut (PIB) est de 8 milliards de dollars et le PIB par habitant tourne autour de 2000 USD. Le pays a le potentiel économique de faire mieux dans différents secteurs mais on est confronté à plusieurs problèmes notamment au niveau de l’exportation de nos produits. Aussi, la mobilité des produits a connu un ralentissement en raison des blocus imposés par l’occupation israélienne. Cela rend le transport plus cher.

Mais les usines opèrent toujours et dans les domaines médical et pharmaceutique, nous arrivons à exporter des médicaments en Allemagne. Si la Palestine était politiquement stable, elle afficherait un meilleur bilan économique.

Le 5 juin a marqué le 50e anniversaire de l’occupation israélienne en Palestine. Pensez-vous que ce conflit prendra fin un jour ?
Ce n’est plus qu’une question de temps. Plus de 90% de la population mondiale reconnaissent la Palestine comme un État. Seule une minorité continue de croire le contraire. Il faut que les Palestiniens s’unissent et  se disent que Hamas n’est pas un ennemi et que c’est uniquement Israël qui est la source de tous les problèmes en Palestine. Il est grand temps que l’occupation israélienne prenne fin.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

Fazlai Shermohamedkhan

Fazlai Shermohamedkhan : «J’ai démissionné de la WMA par solidarité avec les mosquées»

Conseiller municipal de Beau-Bassin/Rose-Hill en 2015 et jusqu’à tout récemment ‘Welfare Officer’ à la Wastewater …