mercredi , 24 juillet 2019
Accueil / Actualités / Hausse de 4% du taux de criminalité
criminalité

Hausse de 4% du taux de criminalité

Le taux de criminalité à Maurice a enregistré une hausse de 4 % en 2017 par rapport à 2016, selon les derniers chiffres publiés par Statistics Mauritius en octobre 2018. Ces données se basent sur les délits rapportés à la police mais excluent les contraventions. La valeur des drogues saisies en 2017 est estimée à Rs3064 M, avec une hausse de 10% dans le volume d’héroïne saisie. Cependant, le nombre de délits sexuels rapportés a connu une baisse de 15%.

De 2016 à 2017, les cas des infractions et autres délits signalés à la police ont augmenté de 2%, passant de 356 182 à 364 904. En 2017,  62 889 cas n’ont pas été qualifiées d’infractions contre 63 629 en 2016, soit une  baisse de 1%. Environ 16% de l’ensemble des infractions signalées en 2017 étaient liées à des crimes (2%) et délits mineurs (14%). Les 84% restants étaient des contraventions, dont la majorité était liée à des infractions de la route.

En 2017, les 62 889 cas «non délictueux » comprenaient l’exécution de mandats (18%), les accidents hors décès (13%), cas de transferts (2%), cas manquants (2%) et autres événements divers (65%).Le bureau des statistiques observe aussi que le nombre d’homicides et d’infractions assimilées a augmenté de 34% de 80 à 107. Toutefois, on enregistre une réduction dans les cas d’agressions et des offenses similaires. Pas moins de 11 602 cas ont été signalés, ce qui représente une diminution contre 11 741 en 2016.

Selon le document, la réduction dans les cas signalés pour des délits sexuels est principalement due à la diminution des relations sexuelles avec des femmes de moins de 16 ans, avec les personnes handicapées mentales, avec les enfants mineures, accession aux maisons de prostitution ou se livrer à la prostitution.D’ailleurs, on peut aussi lire dans le document que le taux de victimisation des femmes pour infractions sexuelles est passé de 94 à 80 pour 100 000 femmes. Parmi les 582 victimes d’infractions sexuelles, 88% étaient des femmes, 57% avaient moins de 16 ans, 59% étaient des étudiants, 21% avaient des relations familiales avec leurs délinquants et 54% étaient en ménages privé.

Par ailleurs, 20 417 « Property Offences » ont été rapportés contre 18 885 l’année précédente.  Cela est principalement dû àune hausse de 9% des vols.  Sur les 3 719 infractions en matière de drogue signalées, 46% étaient liées au gandia, 26% à l’héroïne, 4% pour les sédatifs ou tranquillisants et 1% pour les buprénorphine. Les 23% restants représentaient d’autres types de drogues, dont principalement des cannabinoïdes synthétiques, de la méthadone et du haschisch.

On note cependant une baisse de 2% dans le taux d’occupation des prisons. En moyen, les occupations des prisons étaient de 69%, le taux d’occupation le plus élevé étant 73% et le plus bas, 61%.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Boeuf

Qurbani 2019 : le prix du bœuf sur pattes fixé à Rs 132.50 le kilo

Ceux qui accompliront le Qurbani pourront pousser un ouf de soulagement. Le prix du bœuf …