vendredi , 23 février 2018
Accueil / Actualités / Hadj 2018 : la mise en garde de l’ICC contre certains opérateurs
Anwar Hussein Subratty

Hadj 2018 : la mise en garde de l’ICC contre certains opérateurs

À quelques mois du hadj 2018, les préparatifs au niveau de l’organisation battent leur plein. Seize opérateurs ont obtenu une licence provisoire et d’ici le 22 février ils devront soumettre le package qu’ils offriront aux hadjees et le 2 mars 2018 ils doivent soumettre la liste complète des 50 hadjees au moins qui feront partie de leur groupe.

Le chairman de l’Islamic Cultural Centre (ICC), le professeur Anwar Hussein Subratty, appelle les futurs hadjees qui ont soumis leurs passeports aux opérateurs à la prudence. « Les opérateurs ont obtenu une licence provisoire et aucun hôtel n’a pas encore été approuvé ni validé par la Hadj Commission », laisse-t-il entendre. Le chairman de l’ICC s’élève contre certains opérateurs qui sont en train d’induire les futurs hadjees en erreur en faisant des campagnes erronées. Le professeur Subratty demande aux hadjees de faire attention avant de soumettre les documents aux opérateurs. Il leur demande de ne soumettre que la carte verte et non leurs passeports. «Éna opérateurs pe offert package à banne hadjees avant ki zotte book l’hôtel et pas même conné si ICC pou valide zotte l’hotel», tient-il à souligner.

Le professeur Subratty fait ressortir aussi que les opérateurs qui agissent de la sorte doivent assumer les conséquences si jamais il y a majoration des prix de chambres d’hôtel et d’autres frais en Arabie Saoudite.

Raffique Santally, président de la Muslim Youth Federation (MYF) et Moortaza Bengah de l’Al Murtaaza Islamic Welfare Association s’élèvent avec force contre cette pratique. Le président de la MYF trouve drôle que certains opérateurs aient déjà affichés la date de départ pour la terre sainte alors que les opérateurs ne savent pas encore quelle compagnie d’aviation sera choisie par le board de l’ICC. «Ena majoration prix dans l’Arabie Saoudite. Tanazul et Special Services plus 5% TVA li obligatoire », indique-t-il. Pour sa part, Moortaza Bengah soutient qu’à ce stade il est difficile de proposer un package.

Abordant la question de « group leader », le professeur Anwar Subratty a expliqué que plusieurs critères et conditions sont à respecter pour l’obtention d’une licence. Chaque groupe doit comporter un minimum de 50 hadjees et un maximum de 150 pour être éligible à une licence. Chaque ‘group leader’ doit présenter un certificat de moralité et soumettre les noms des assistants qui seront interviewés par un panel du board de l’ICC. Un ‘group leader’ doit être âgé de plus de 30 ans et de moins de 60 ans.

Par ailleurs, d’ici la fin du mois de mars 2018, le board sera en mesure de rendre public le nom de la compagnie d’aviation qui transportera les hadjees vers l’Arabie Saoudite. Techniquement le premier contingent des hadjees quittera le pays durant le première semaine du mois d’août .Le prochain regroupement des hadjees pour le Hadj Awareness Program aura lieu le 25 février au siège de l’ICC à la rue La Paix à Port-Louis.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Azam Rujubali

Azam Rujubali: aucune compensation suite à son délogement

Azam Rujubali et ses proches qui ont été contraints d’évacuer leur domicile se trouvant sur …