vendredi , 17 novembre 2017
Accueil / Actualités / Hadj 2016: Une commission d’enquête réclamée
hadj

Hadj 2016: Une commission d’enquête réclamée

Suite aux réponses à sa question parlementaire et avec les documents déposés à l’Assemblée nationale, mardi, le député du MMM, Aadil Ameer Meea, réclame une commission d’enquête sur l’organisation du Hadj 2016. Le but est de faire la lumière sur le choix des hôtels à Makka et à Madina et les frais encourus, entre autres.

Contrat. Le député Aadil Ameer Meea indique avoir réclamé une copie du contrat des hôtels à Makka et à Madina. Or, c’est un Memorandum of Understanding (MoU) que la ministre Aurore Perraud a déposé sur la table de l’Assemblée nationale. « Il n’y a donc pas eu de contrat en bonne et due forme entre l’ICC et les responsables de ces hôtels. Sans compter que le MoU, bien qu’il fasse mention du nom du signataire de la partie mauricienne, en l’occurrence Yousouf Salehmohamed qui est le Chairman du Hadj Pilgrim Office, n’a pas été signé par celui-ci. Quant à la partie saoudienne, la signature a été apposée, si on en croit le MoU, le 1er septembre 2016, soit un jour après que le dernier contingent de Hadjees soit arrivé à Makka », déplore-t-il.

Hébergement. Aadil Ameer Meea indique qu’aucune informa-tion n’a été donnée sur l’identité de la personne qui s’est chargée du choix de l’hôtel à Makka ni qui a négocié les tarifs. « La commission d’enquête doit venir tirer au clair ces éléments tout comme sur le rôle de courtier qu’aurait joué un étranger. Il faut savoir combien de commissions il a perçues sur la tête des pèlerins », dit-il.

Distance. Le MoU fait mention d’une distance de « 600 mètres » entre l’hôtel et le Haraam Shareef. « Toutefois, dans le rapport de la Hadj Mission, la délégation mauricienne confirme que la distance est plus d’un kilomètre », poursuit-il.

Hadj Mission Report. Pour Aadil Ameer Meea, le rapport du Hadj Mission serait un « cover-up total » car il ne fait aucune mention des sommes déboursées et des sommes dues.

Services additionnels. Des services additionnels tels que « VIP Accomodation » pour le chairman et 9 autres membres de la délégation, « office space », « suitable vehicle » et « exclusive car parking » figurent dans le MoU de l’hôtel à Makka. Le député du MMM veut savoir si la note a été passée aux hadjees.

Conseil d’administration. Aadil Ameer Meea veut savoir si le conseil d’administration de l’ICC a approuvé le choix, le montant et la distance entre l’hôtel à Makka et le Haraam. Et aussi s’il a approuvé les paiements effectués.

Opacité. Citant la Prevention of Corruption Act de 2002, qui comprend aussi bien les fonctionnaires que les nominés politiques et autres membres présents dans un corps public ou parapublic, Aadil Ameer Meea déplore le manque de « transparence » et d’ « accountability » dans les procédures entourant le processus de location des hôtels. « Clairement, les pèlerins n’ont pas eu ‘value for money’ et les procédures ont été faites en toute opacité », allègue-t-il.

Réponses aux questions sur le Hadj 2016 à l’AN

Le député Aadil Ameer Meea s’indigne que le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun n’ait pas cru bon de répondre à la question parlementaire sur le Hadj. « Le 7 juin 2016, il avait répondu à une question de Reza Uteem sur le choix de la compagnie aérienne pour le transport des Hadjees alors que Dan Baboo était présent au parlement. Mardi, il a laissé le soin à Aurore Perraud de répondre à la question étant donné que le ministre de tutelle, Dan Baboo, n’était pas au pays. Mais au vu des réponses fournies par la ministre, je comprends pourquoi Soodhun s’est éclipsé », martèle-t-il. Pas de pre-hajj mission ministérielle Il n’y a pas eu de pre-hajj mission ministérielle en 2016. C’est ce qu’a annoncé la ministre Aurore Perraud à l’Assemblée nationale le mardi 29 novembre dernier. La ministre de l’Egalité des Genres assurait la suppléance du ministre des Arts et de la Culture Dan Baboo qui est absent du pays. Hébergement à La Mecque Un protocole d’entente a été signé entre l’Al Massa Crystal Est et la Mauritius Hajj Mission au sujet de l’organisation, des facilités, de la supervision et autres besoins des pèlerins musulmans pendant le Hajj. Le contrat prend effet à partir de la date d’arrivée des pèlerins à l’hôtel, soit du 27 août 2016, et se termine à la fin du hajj 2016, soit au départ des pèlerins de l’Arabie saoudite. Les Mauriciens ont séjourné dans deux hôtels pendant leur pèlerinage : Sana Al Bait # 1 et Sana Al Bait # 2. Les pèlerins ont dû débourser une somme de 3 700 riyals, soit Rs 35 409 pour chacun des 1 550 lits réservés par les Mauriciens pour une somme de 5 735 000 riyals, soit Rs 54 883 950. Les paiements ont été effectués à l’Al Massa Crystal Est. Un premier versement de 2 800 000 riyals a dû être effectué le 8 août 2016 et un deuxième versement de 2 935 000 riyals avant ou vers la fin d’août 2016. Hébergement à Madinah Un deuxième protocole d’entente similaire a été signé pour l’hébergement des pèlerins mauriciens à Madinah. Le contrat prend effet à partir de la date d’arrivée des pèlerins à leur hôtel à Madinah le 13ème jour de Zil Hajj et s’achève au départ des pèlerins de l’Arabie saoudite. À Madinah, les Mauriciens ont séjourné au Shatta Fayrous Hotel Group. Les pèlerins ont payé 700 riyals, soit Rs 6 699 pour chacun des 1 550 lits réservés par les Mauriciens, soit un total de 1 085 000 riyals, équivalant à Rs 10 383 450. Les paiements ont été effectués au nom de l’Al Massa Crystal Est. Un premier versement de 500 000 riyals a dû être effectué le 8 août 2016 et un deuxième versement de 585 000 riyals avant ou vers la fin d’août 2016.

Showkutally Soodhun : « À partir de maintenant, hadj so dossier pa avek moi »

À l’issue des vifs échanges entre les députés du MMM et Showkutally Soodhun à l’Assemblée nationale, le vice-Premier ministre a tenu un point de presse le mercredi 30 novembre. Il a annoncé qu’il se retirait comme ministre responsable du dossier hadj sur les conseils du Premier ministre. « Le Premier ministre m’avait alloué la responsabilité du dossier du Hadj, et je l’ai fait, d’abord de par ma foi et deuxièmement dans l’intérêt des pèlerins. Mais Reza Uteem a formulé une demande pour que cette responsabilité me soit enlevée », avance Showkutally Soodhun. Et d’ajouter que le Premier ministre qui était assis à ses côtés lui a lancé : « Showkut, tou ce ki tone fer, to gagne maltraiter kumsa ? Si mo ti dans to plas mo retir moi. Li dir mo sagrin toi. » D’où sa décision de se dessaisir volontairement du dossier hadj : « Mo pa pou pren oken responsabilité demain. Qui organisation là été, mo laisse le soin à la communauté. Si vraiment communauté pas satisfait, li condamne moi, pena problème. Laisse la communauté guetter, laisse bane Hajees vine dir ki vraiment Hadj là pane passe bien. » Le No 3 du gouvernement s’est auto-glorifié: « Pa finn ena enn kouma moi ankor. Mo challenge. Pa pou ena deuxième ankor. Mo propre garçon pa pou kapav fer sa. No Way. Sa level kot monn ariver avek la famille royale saoudienne pena enn Morisien inn arrivé. Ek pa pou arive zame. Sir Anerood Jugnauth ine sagrin ek linn dir li pa pou nomme personne. »

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

cyclone

Météo – Summer Outlook : entre six et huit cyclones attendus

Le Summer Outlook de la station météorologique a été présenté lors d’une conférence de presse …