dimanche , 25 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Forces occultes à l’oeuvre – Ameenah Gurib-Fakim : Démission envisagée
ameenah

Forces occultes à l’oeuvre – Ameenah Gurib-Fakim : Démission envisagée

Ameenah Gurib Fakim n’est plus à l’aise à la State House. Selon son entourage, l’éventualité de sa démission a été évoquée depuis quelques semaines. Elle passera à l’acte au cas où « des forces occultes » au gouvernement ne cessent de lui jouer des mauvais tours.La présidente de la République a informé le Premier ministre, le Premier ministre adjoint et les deux vice-premier ministre des agissements « des forces occultes » au sein du gouvernement qui lui donnent du fil à retordre. «Elle ne compte cependant pas prendre de décision au pied levé ou sur un coup de tête. Elle donnera l’occasion aux dirigeants de l’alliance gouvernementale d’assainir la situation en matant ‘ces forces occultes’. Au cas où ils feront la sourde oreille et que celles-ci continuent d’agir sans impunité, elle va claquer la porte», confie un de ses proches à Star. Selon notre interlocuteur, Ameenah Gurib-Fakim n’a rien à perdre car elle a réussi à se construire une notoriété qui dépasse les côtes de notre petite île . « C’est sûr que le gouvernement aura beaucoup à perdre surtout en termes de popularité », précise-t-il.

Des critiques sur ses voyages à l’étranger, la Semaine pakistanaise, la lenteur du traitement de ses dossiers et le transfert de son chef du Cabinet sont ses principaux points d’insatisfaction. Ameenah Gurib Fakim est très mal à l’aise que des pressions ont été exercées sur la Présidence pour s’éloigner de la Semaine pakistanaise. Elle a expliqué aux dirigeants de l’alliance gouvernementale que c’est suite à son voyage officiel au Pakistan en avril sur invitation du président de la République du Pakistan que l’idée de la Semaine pakistanaise à Maurice a germé. Cela dans le but d’attirer des investisseurs pakistanais. Pour cette raison, sa délégation comprenait des représentants du secteur privé, du Board of Investment et de la Chambre du commerce et de l’industrie entre autres.

Son entourage explique que la Présidente s’étonne qu’aucune voix discordante n’ait été entendue quand elle avait soutenu un défilé de mode à l’ambassade de Chine où encore au mois d’avril quand elle avait sponsorisé la conférence régionale de AYUSH à la State House en collaboration avec le haut-commissariat de l’Inde à Maurice et ce en présence du ministre indien pour Ayush et du ministre mauricien, l’honorable Anil Gayan. Elle s’étonne aussi que personne n’ait trouvé à redire quand le 2 octobre dernier, elle avait pris la parole au Indira Gandhi Centre for Indian Culture à l’occasion de la célébration du 147ème anniversaire de Mahatma Gandhi. « Pourquoi seulement quand elle a sponsorisé la semaine pakistanaise ? » se demandent ses proches. Le retour d’Ameenah Gurib Fakim prévu pour le 2 décembre est très attendu.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM

‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain

« Pendant le Ramadan, beaucoup de personnes ont tendance à négliger leur santé et délaisser leurs …