jeudi , 19 septembre 2019
Accueil / Actualités / Fête du Naan : promouvoir une tradition culinaire auprès du public
Naan

Fête du Naan : promouvoir une tradition culinaire auprès du public

Dans le cadre du Ramadan, l’Islamic Cultural Centre, sous l’égide du ministère des Arts et de la Culture, a organisé la fête du Naan ainsi qu’une distribution de dattes au public, le jeudi 2 mai,
à la municipalité de Port-Louis.

« Partage et ouverture aux autres ». C’est le message qu’a voulu faire passer l’Islamic Cultural Centre (ICC) en organisant un événement articulé autour du pain traditionnellement consommé durant le Ramadan, le naan. Assad Bhuglah, qui a animé la cérémonie, a souligné que la consommation du naan fait partie de notre tradition pendant le Ramadan. « Ce n’est qu’à cette période de l’année que nous en trouvons sur le marché. Il existe aujourd’hui toutes sortes de naan. Mais le naan mauricien ressemble à celui de la Turquie», a-t-il fait ressortir. Selon lui, à travers la distribution de dattes et la démonstration de la cuisson du naan, l’ICC souhaite promouvoir l’esprit de partage ainsi que la culture musulmane auprès du public. « Nous mettons aussi beaucoup d’emphase sur les échanges interculturels. C’est très important dans un pays arc-en-ciel comme Maurice », dit-il.

Présente à la cérémonie, la vice-Première ministre, Fazila Jeewa-Daureeawoo, a parlé du resserrement des liens familiaux durant ce mois sacré. « La rupture du jeûne est avant tout un rassemblement familial et un moment de bonheur. C’est une valeur qu’il nous faut transmettre à la jeune génération. Ce sont nos parents qui nous ont inculqué des valeurs telles que la tolérance et le partage. Profitons de ce mois béni pour continuer à apprendre et aussi à partager », a-t-elle dit. La ministre s’est réjouie que des Mauriciens, toutes communautés confondues, ont tenu à participer à l’événement organisé par l’ICC. « Nous n’avons pas de mines d’or ou de diamant mais notre richesse, c’est l’unité. C’est ce qui fait notre force », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, le Chairman de l’ICC, le professeur Anwar Hussein Subratty, a lors de son discours mis l’accent sur l’importance de s’acquitter de la zakaat. Le ministre de la Santé, le Dr Anwar Husnoo, a abondé dans le même sens. « Le Ramadan ne veux pas dire arrêter de boire et de manger mais ce mois béni nous apprend à nous contrôler et à laisser de côté nos mauvaises habitudes. Il est, de ce fait, important de continuer à conserver les bonnes habitudes après le Ramadan et tout au long de l’année. Que ce Ramadan soit un mois de partage et n’oubliez pas les enfants du Yémen et de la Syrie dans votre zakaat », a déclaré le ministre. Le Lord-maire Daniel Laurent, a, pour sa part, tenu à souhaiter un bon mois de Ramadan à la communauté musulmane.

Dégustation du naan et distribution de dattes

Après la cérémonie protocolaire, les membres du public ont pu apprécier une démonstration de la préparation du naan par Mansoora Issany, Ochotoya Pâtisserie et Jameel Pâtisserie sur l’esplanade de la mairie. Ceux présents ont découvert les étapes nécessaires à la fabrication de ce pain originaire de l’empire ottoman. Confectionné à base de dholl fermenté et cuit au four, le naan a beaucoup évolué au fil du temps et a su franchir les frontières pour se faire une place à l’île Maurice. Le naan est aussi consommé dans plusieurs pays et plus particulièrement en Afghanistan, en Iran, en Inde et au Pakistan. « Pas un Ramadan ne se passe sans le naan », nous dit Warda, une habitante de Plaine-Verte, un morceau de naan à la main. Comme elle, plusieurs autres membres du public ont pu déguster ce pain.

La datte était également au rendez-vous lors de l’événement. Véritable symbole de partage dans la culture musulmane, la datte est un fruit consommé par tous les Mauriciens mais qu’on retrouve généralement en grande quantité sur le marché durant le Ramadan. Des élèves du collège Islamic ont ainsi procédé à une distribution de dattes devant la mairie. Plusieurs autres activités seront organisées par l’ICC dans le cadre de la fête Eid en juin prochain. Une démonstration de la pose du henné et des Muslim Food Festivals sont à l’agenda.

Témoignages

Firdosh Fakira, habitante de Port-Louis «C’est une bonne initiative de l’ICC»

« C’est une très belle initiative de la part de l’ICC d’organiser ce genre d’activité avant le Ramadan. C’est surtout très intéressant car j’ai pu voir qu’il existe de nouvelle façon de préparer le naan. C’est un aliment que l’on consomme souvent pendant le mois de Ramadan et nous avons appris beaucoup sur ce pain », dit-elle.

Mansoora Issany, cuisinière professionnelle : «Le vrai naan traditionnel a disparu»

« Le vrai naan traditionnel a disparu car il n’y a personne pour transmettre le savoir-faire de la préparation de ce pain. La recette originale a disparu. La base est faite d’une levure de dholl fermenté pendant un mois. De nos jours, on ne trouve que des naans dits briochés et déclinés en plusieurs variétés », dit-elle.

Sharmeen Akbar, du ministère des Arts et de la Culture : «Un esprit de partage»

« C’est un événement qui est très enrichissant car il permet de réunir plusieurs communautés et pas que les musulmans. Ainsi, on veut promouvoir un esprit de partage et de solidarité. Ce pain traditionnel est présent essentiellement lors du Ramadan », souligne-t-elle.

Recette de naan

Parweez Ali et Reezwana Oochotoya sont pâtissiers et propriétaires d’Al Hussein Pastry. Ils nous livrent une recette facile à réaliser à la maison.

Ingrédients :

• 500 g de farine
• 30 g levure
• 2 pincées de sel
• 1 pincée de sucre
• 8 g de mantègue
• 30 g de beurre
• 1 tasse d’eau tiède

Préparation :

• Mélanger la farine, la levure, le sel, le sucre et le beurre et à la fin ajouter la tasse d’eau
• Travailler la pâte en un long pâton puis façonner des petits morceaux en boule. Ajouter du mantègue
• Enrouler chaque boule en forme d’escargot
• Ajouter si vous voulez du lait et des graines de sésame ou d’anis à votre convenance
• Mettre au four 10 à 15 minutes à 240 degrés

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Pravind Jugnauth

Pravind Jugnauth : «Nos jeunes sont notre richesse»

Inclure les jeunes dans le développement du pays. C’est le souhait exprimé par Pravind Jugnauth …