mardi , 18 juin 2019
Accueil / Actualités / Feroz ne s’est jamais remis de la mort de son fils
Feroz

Feroz ne s’est jamais remis de la mort de son fils

Feroz Abdul Raheem, 49 ans,  avait tout pour être un homme heureux. Ce père de famille avait à ses côtés son épouse, Nazima (48 ans) et ses quatre enfants, dont son aîné, Ridwan, 26 ans, et son cadet, Noorhaz, 23 ans. Les deux fils ont toujours été d’une grande aide pour la famille. Ils ont contracté un prêt pour construire une maison au nom de leur père, un vigile qui touchait la somme de Rs 7000 mensuellement.

Mais le 25 décembre 2015, un grand  malheur frappe à la porte de cette famille. Ridwan et Noorhaz sont impliqués dans un grave accident lors d’un défilé religieux. Ridwan se trouvait au guidon de sa moto tandis que Noorhaz était sur la selle du passager.  Ridwan a perdu le contrôle de sa moto qui a heurté de plein fouet l’arrière d’un véhicule. L’accident s’était produit aux alentours de 18h20 sur l’autoroute à Pailles. Les deux frères participaient à un défilé à l’occasion du Yaum-un Nabi. Grièvement blessés, ils ont dû être transportés d’urgence à l’hôpital Jeetoo. Ridwan est mortdeux jours après, soit le 27 décembre, tandis que Noorhaz, après avoir passé plus d’un mois à l’unité des soins intensifs, est rentré chez lui mais doit vivre avec des graves séquelles de l’accident.

Après ce drame qui lui a pris un fils, Feroz Abdul Raheem est rongé par le chagrin. Il fait de son mieux pour montrer un visage serein mais craque en octobre 2016.  Il fait une attaque cérébrale et est paralysé côté gauche. Après la mort de Ridwan et avec Noorhaz qui prend du temps pour se remettre de ses blessures,  Feroz avait continué à payer les mensualités.  Pour cela, il avait pris de l’emploi dans une autre compagnie où il touchait un salaire plus avantageux. Mais après ses problèmes de santé, il a perdu son emploi et doit vivre désormais avec une pension d’invalidité de Rs 6000 qui est largement insuffisante pour qu’il rembourse son prêt à la Mauritius Housing Corporation (MHC), ayant noté qu’il n’avait pas honoré ses engagements pendant plusieurs mois, menace de saisir sa maison.

Fort heureusement, Salim Muthy et son association ont aidé Feroz à payer les arrérages. Mais son épouse, Nazima, doit trouver chaque mois de l’argent pour rembourser le prêt. La vie est très dure pour la famille. Certes deux autres fils aident leur mère à payer la mensualité mais ils touchent eux-mêmes  un maigre salaire. L’état de santé de Feroz se détériore complètement et il souffre également aujourd’hui d’épilepsie et de diabète. Ayant à faire face à autant de problèmes, Nazima également souffre de dépression et suit un traitement.

Comble de malchance, la pension d’invalidité de Feroz a été suspendue par la Sécurité sociale en attendant son prochain passage devant un Board médical. Pourtant, il est cloué au lit, a besoin de couches et dépend entièrement de son épouse pour s’occuper de lui.

Le couple lance un appel  de solidarité à tous ceux qui souhaitent l’aider. Il a besoin de couches pour adulte, de provisions et même d’une aide financière pour l’achat de médicaments qui coûtent environ Rs 4000 mensuellement. Ceux désireux de l’aider peuvent contacter Nazima sur le 2102469.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Firdos Jahoor

Firdos Jahoor retrouvé trois jours après sa disparition

La police de Souillac a pu retrouver Firdos Jahoor, 49 ans, plus connu comme Abdool. …