mercredi , 22 mai 2019
Accueil / Actualités / Feriyal : la générosité dans l’âme
Feriyal

Feriyal : la générosité dans l’âme

Pour aider un couple avec enfant à avoir une maison, Feriyal, 61 ans, lui a offert une partie de son terrain.

Feriyal, divorcée et mère de trois enfants, habite Mont-Goût, Pamplemousses. Son geste de grande générosité mérite d’être mise en exergue pour que d’autres suivent son exemple à un moment où la société mauricienne devient de plus en plus égocentrique et individualiste.

C’est en écoutant Radio Plus que Feriyal a entendu le témoignage de Shahana, une jeune mère de 19 ans qui a longtemps erré dans les rues avec son mari avant de cohabiter avec son père dans une unique pièce à Vallée-Pitot. La jeune femme va bientôt mettre au monde son deuxième enfant et elle n’a pas les moyens de louer une maison. Ayant entendu cet appel de détresse,  Feriyal a décidé d’offrir un lopin de terre à ce couple à Mont-Goût.

« J’ai pris cette décision parce que moi aussi je me suis retrouvée dans des situations très difficiles quand j’étais encore jeune.  J’avais été abandonnée par mon mari avec deux enfants sur les bras. L’une avait 9 ans et l’autre 3 mois.  Pour subvenir à leurs besoins, j’ai même dû partir travailler à Bahreïn pendant 21 mois. J’ai fait beaucoup de sacrifices et j’ai travaillé très dur pour m’en sortir. Aujourd’hui, mon acte de générosité c’est pour mon Créateur que je le fais. Il m’a fait sortir de mes difficultés et mon devoir, par Sa volonté, est d’aider une autre à s’en sortir », nous laisse entendre la bonne samaritaine.

Revenant sur son passé, Feriyal nous indique que c’est en 1987 qu’elle est revenue à Maurice et avait pu acheter un terrain à Pailles avant de le revendre par la suite pour faire l’acquisition d’un terrain de 3,5 perches à Mon-Goût. Elle a continué à travailler dans le domaine du textile et comme ‘clerk’ pour une firme privée pour assurer une meilleure éducation à ses enfants. Elle a débuté la construction de sa maison mais a dû abandonner les travaux par faute de moyens financiers suffisants même si elle avait obtenu des matériaux de construction en donation. à son tour, elle avait remis les matériaux de construction qu’elle avait reçus à une mosquée. Il y a 4 ans, elle a été récompensée pour sa fort louable initiative. « J’ai pu construire ma maison après avoir reçu de l’aide des sociétés islamiques et de quelques personnes. J’ai été arnaquée mais j’ai aussi eu la chance de bénéficier de l’aide d’un maçon qui s’est occupé du crépi gratuitement et surtout j’ai reçu aussi de l’aide des fonds de zakat pour terminer ma maison. Aujourd’hui mon devoir est d’aider ce couple et je souhaite aussi que d’autres personnes qui ont les moyens de faire comme moi et d’aider les autres »,  dit encore Feriyal.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

hôpital Dr A. G. Jeetoo

Formation À l’hôpital Dr A. G. Jeetoo : 1500 patients se présentent chaque jour aux urgences

Le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie, en collaboration avec  …