dimanche , 17 décembre 2017
Accueil / Société / Femme battue : Nushra vit sous l’emprise d’un époux toxicomane
Femme battue

Femme battue : Nushra vit sous l’emprise d’un époux toxicomane

Nushra, 33 ans, habite le faubourg de la capital. Cette mère de deux enfants, âgés de 11 ans et 7 ans respectivement, travaille comme « cleaner » dans une société privée. Mariée depuis 13 ans, elle allègue qu’elle est violentée par son mari qui se drogue. À maintes reprises elle s’est rendue au poste de police. Elle avait même déjà sollicité l’aide de SOS Femmes Battues. Mais, tout cela n’a rien changé. Elle a quitté son mari plusieurs fois, mais est retournée chez lui à cause de ses enfants.

Issue d’une famille modeste, elle vit sur un terrain de l’état dans un abri de fortune que le couple avait construit pour vivre. Selon Nushra son époux a commence à se droguer après deux ans de mariage. « Li ti pe vire avec ene cousin ki ti pe droguer, zot travaille marchand ambulant ensemble kume sa meme mo mari fine fini tombe dans la drogue » raconte-t-elle.

Spirale de violence

Pour Nushra la descente aux enfers de son époux, a entraîné sa famille dans une vraie spirale de violence. Il travaille mais ne donne rien pour les dépenses de la maison. Il y a des jours où Nushra et ses enfants n’ont rien à manger. Quand il rentre à la maison il commence à frapper sa femme et l’oblige à aller chercher à manger chez des voisins. « Mo banne zenfant tremblé kuma ene feuille kan li rentre la cage. Quand li alle dans prison pou banne case vol ou la drogue nus vivre plu heureux moi et mo zenfants »dit encore Nushra.

Son mari est aujourd’hui un récidiviste notoire. Il a été impliqué dans plusieurs cas de vol et aussi de possession de drogue. Il va souvent en prison pour une période de 6 mois ou 1 an. Nushra a pas mal de cicatrices sur la main et même des brûlures faites avec des cigarettes. « Je suis un orpheline depuis très jeune. J’ai été élevée par ma grand-mère qui est décédée. J’ai deux frères qui sont également toxicomanes. Je n’ai nulle part où aller. Aucune famille ne veut de moi en raison de mauvais caractère de mon époux. Il est un homme très violent et n’a pas hésité de venir me chercher de force chez un proche. J’avais un « Protection Order » mais il a expiré. Même avec protection order li batte moi et mo trouver ki l’autorité pas agir peut-etre parski mo ene femme de toxicomane » soupire Nushra.

Sous traitement de méthadone

Son époux et sous traitement de méthadone, mais il continue à se droguer.. Nushra souhaite trouver un peu de paix face à son bourreau de mari. Elle travaille comme cleaner et touche Rs 5500 par mois. « Plusieurs fois mo mari ine coquin mo largent. Li fine prend television, meme banne provision ki ene société fine donner li alle vender. kan empeche li li kumence batter » se plaint Nushra.

Aujourd’hui, elle voudrait rester dans la maison et souhaite que la justice exige que son époux quitte cette maison. Nous avons référé le cas de Nushra au « Family Support Bureau » et aussi auprès de la « Family Protection Unit ».

*Nushra nom fictif

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Beebee Sabeelah

Son toit risque de s’écrouler : la NHDC et la Sécu rejettent la demande d’aide de Beebee Sabeelah

À chaque grosse pluie, quand sa modeste maison se transforme en passoire, Beebee Sabeelah Maudarun se …