dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Actualités / Fayaz Joomun, formateur de langue arabe : «Il faut faciliter l’accès à l’arabe à tous»
Fayaz Joomun

Fayaz Joomun, formateur de langue arabe : «Il faut faciliter l’accès à l’arabe à tous»

Une remise de prix  a eu lieu ce samedi 23 décembre à l’Atlantis Business School (ABS) à Beau-Bassin pour récompenser les étudiants qui ont suivi un cours d’arabe sur mesure assuré par le formateur de langue arabe, Fayaz Joomun, et son assistant, Aktar Ammeer.

32 élèves étaient répartis en deux groupes selon leurs connaissances de base de l’arabe. Le programme a été conçu sur mesure pour les participants et la méthodologie était interactive, axée sur l’étudiant, l’apprentissage mixte et l’immersion dans l’environnement arabe. Le premier groupe n’a jamais étudié cette langue et a acquis une connaissance de base uniquement phonétique de l’arabe pour la lecture du Quran. Le deuxième groupe comptait acquérir une bonne connaissance de l’arabe. Un programme a été conçu pour chaque groupe. Une pédagogie différente adaptée aux besoins langagiers des élèves a été utilisée.

Lors de son intervention, Fayaz Joomun a mis l’emphase sur l’importance de la langue arabe, fierté de tous les musulmans puisqu’elle est la langue du Saint Coran, la langue de notre Prophète Bien-Aimé (saw), la langue de Jannah. «  Il est maintenant temps de porter l’arabe à un niveau de qualité supérieur à Maurice et faciliter l’accès à l’arabe à tous, même aux non-musulmans, car l’arabe peut contribuer à la spécificité multiculturelle et multilingue de notre société et consolider les liens entre notre pays et les pays arabes », fait-il ressortir.

D’ailleurs, il a dressé un tableau de l’enseignement de cette langue à Maurice. «On compte environ 1 100 étudiants au niveau du PSAC, environ 300 au SC et 60 au HSC. Mais il n’y a aucune provision pour les diplômes à l’heure actuelle », explique-t-il. Fayaz Joomun ajoute que les étudiants poursuivent des études supérieures à l’étranger ou à distance, les institutions privées (madrassas) proposent l’arabe classique comme langue religieuse, d’autres institutions offrent l’arabe standard moderne comme langue étrangère. Selon lui, il y a une demande croissante de l’arabe en tant que langue religieuse et langue étrangère dans le monde professionnel: traduction, BPO, ITO, business dans le monde arabe.

« Ces derniers années, j’apprécie que se fasse la promotion de l’arabe en tant que langue culturelle avec le concours national d’art dramatique, concours de dissertation, concours d’anasheeds et célébration de la Journée mondiale de la langue arabe », souligne le formateur. Pour lui, il y a un mythe selon lequel l’arabe est très difficile.  «  Ce n’est pas vrai car cette langue, très précise et concise, contient beaucoup de règles grammaticales », rétorque-t-il. Selon lui, l’arabe est facile à enseigner, à condition d’utiliser la bonne pédagogie et la bonne méthodologie. »

ABS s’est fait représenter par deux équipes pour participer à la compétition nationale d’art dramatique en arabe. L’équipe des filles était dirigée par M. Akhtar Ammeer et Mme Neelofur Jaunnoo a remporté le prix du meilleur jeu scénique dans la catégorie réservée au secondaire. Mme Nawshaba Permessur de la même équipe a remporté le prix de la meilleure actrice.

Généralités sur la langue arabe

-Une des 6 langues officielles de l’ONU.
-Le 18 décembre est la Journée mondiale de la langue arabe,
-Belle phonétique, calligraphie et arts.
– Environ 325 millions de locuteurs natifs.
– Langue officielle de 27 États
– Langue religieuse de plus de 1 milliard de musulmans.
– Langue la plus rapide dans le monde.
– La communication avec les Arabes, les affaires, le tourisme, l’éducation.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

160118_anwar

Soins oculaires – Dr Husnoo : «Le traitement au laser permet des interventions pointues»

« On travaille sur le dossier de la construction d’un nouvel hôpital des yeux », a …