vendredi , 20 octobre 2017
Accueil / Reportage / Que faut-il manger pour être en forme ?
Amiirah Hosenbux

Que faut-il manger pour être en forme ?

Dans les faits, le Ramadan est devenu un mois de surconsommation où la quantité de repas préparés tranche singu- lièrement avec l’abstinence inhérente au jeûne. Car, le Ramadan est par définition un mois de tempérance. Amiirah Hosenbux, diététicienne à l’hôpital Apollo Bramwell nous prodigue quelques conseils.

Les bénéfices physiologiques du jeûne

Le Ramadan est une occasion qui nous permet de laisser reposer le système digestif. Outre ses vertus spirituelles, cette période nous accorde donc la possibilité de revoir nos habitudes alimentaires et d’améliorer leurs ef- fets sur notre corps. Les points positifs sont : une meilleure assimilation du repas, l’énergie que notre corps utilise et la régularisation du taux de sucre dans le sang.

Attention aux diabétiques!

Cependant, ceux qui sont sous traitement sont conseil- lés de voir leur médecin. La dose et fréquence de l’insuline surtout pourront être modifiées pour les diabétiques qui jeû- nent. A noter que dans de tels cas les mêmes quantités de glu- cides doivent être maintenues tous les jours surtout pendant le sehri pour empêcher les épisodes d’hypoglycémie. Les problèmes de santé étant souvent reliés, les contrôles diabé- tiques du types 2, troubles hormonaux, forts taux de choles- térol peuvent être pris en charge si on mange correctement.

Rester en forme et préserver l’énergie

Il faut manger la même quantité, pour préserver l’énergie que vous dépensez pendant la journée sans vouloir un changement au niveau du poids. De ce fait, quelqu’un qui est maigre, doit augmenter la quantité de chaque aliment con- sommé: les glucides (riz/ pain), les protéines (oeuf, poulet/ produits laitiers) et sans restriction pour les fruits et légumes pour les repas du matin et le dîner. Par contre, quelqu’un avec un surpoids et souhaiterait maigrir peut manger les mêmes proportions mais en choisissant les produits pauvres en graisse et éviter complète- ment les fritures. Mais en aucun cas est-il conseillé d’abuser des fritures car cela augmenterait le taux de graisse. Toutefois, si les activités quo- tidiennes diffèrent de jour en jour, le repas du matin doit bien contenir plus de glucides pour les journées les plus chargées. La banane aussi bien que les dattes sont riches en énergie et sels mi- néraux et sont bien conseillées sauf si l’on veille à son taux de sucre/ glucose. Donc, les diabétiques doivent faire attention aux portions consommées. Consommez donc des repas équilibrés mais riches en glucides le matin pour préserver sa masse musculaire.

Maintenir un repas équilibré

Chaque repas équilibré comprend en proportion prédé- terminée des glucides, protéines, vitamines et sels minéraux. Il est essentiel que même durant le Ramadan, on fait le plein des fruits et des légumes pour éviter la constipation et s’assurer d’antioxydants. Donc, accompagnez le sehri, l’iftaar et/ou le dîner d’au moins un fruit qui aurait comme effet de protéger son système immunitaire. Le repas du matin doit comprendre un ou deux féculents: flocons d’avoine (oat- meal), pain, farata ou riz accompagné de protéine: fromage, lait, poulet/poisson et légumes et fruits. Un exemple de sehri serait: oatmeal au lait, fruits secs et amandes, tranche de pain au beurre, thé et un fruit. Ou, farata/ pain avec sauté de pou- let/ poisson/ oeuf aux légumes plus un fruit/ jus de fruit. En parallèle le dîner doit aussi contenir ces aliments et cuisiné avec un peu d’huile. Les laitages comme un yaourt peuvent être consommés comme dessert ou même au sehri.

Améliorer les éléments de l’iftar

L’iftar par contre est traditionnellement accompagné de fritures et dattes. Il est important que les Mauriciens prennent conscience du fait que l’excès d’huile provoque la gastrite surtout après une journée de jeûne, sans oublier les troubles de santé tels que: taux élevé de cholestérol ou mala- dies cardiaques déjà en hausse à Maurice ou les quantités de graisses consommées sont les coupables. On conseille donc de diminuer et même d’éviter les fritures et choisir les crêpes/ sandwich/ pudding à la place. Les dattes et noix, fruits secs et les fruits sont à privilégier. Choisissez quand même les dattes sèches et peu sucrées. Il ne faut quand même pas oublier de consommer beaucoup d’eau pour assurer une bonne hydra- tation. Les boissons sucrées sont peu recommandées alors que le thé peut être consommé. Graduellement choisissez donc un ou deux gâteaux mais l’idéal serait les dattes et l’eau pour l’iftaar suivi d’un dîner équilibré.

Précautions à prendre

Evitez les repas trop lourds avec un taux de graisse élevé tels que : viande rouge, cuisson avec du beurre clarifié (mantègue) ou les “fast foods” et mangez peu épicé. Aussi à éviter: les boissons telles que le café, les boissons gazeuses et “sports drinks”. Pour les personnes souffrant de gastrite, choisissez les repas simples et légers et terminez votre assiette 3 heures avant de vous coucher. N’oubliez pas de consommer de l’eau au sehri et le soir.

Commentaires

A propos de Nufaisah Mosaheb-Khodabux

Ceci peut vous intéresser

Little Darlings

Sheriffa Yerally, directrice de ‘Little Darlings’ : «Nous privilégions des stratégies qui améliorent la qualité de l’enseignement»

Sheriffa Yerally est la directrice de ‘Little Darlings Pre-primary School’ et Mount View Primary School, …