dimanche , 22 septembre 2019
Accueil / People / Fatima Suddoo-Toomun, couturière : «Aujourd’hui, les clients sont plus exigeants»
Fatima Suddoo-Toomun

Fatima Suddoo-Toomun, couturière : «Aujourd’hui, les clients sont plus exigeants»

Depuis 25 ans déjà, Fatima Suddoo-Toomun et son époux Hussein confectionnent des vêtements  sur mesure à la demande de leurs clients. Leur petit magasin se trouve à la rue La Paix, Port-Louis. Fatima s’est intéressée à la couture alors qu’elle était encore au collège. Elle a appris ce métier de sa belle-sœur, Sahila, qui était couturière à Vacoas. Cela,  sans savoir qu’un jour la couture serait son gagne-pain. 

Elle expose  aussi des chemisiers, des robes et des blouses pour dames.  Des fois, elle fait aussi des retouches pour ses clients. Son époux, qui est aussi patronnier, crée des modèles. Après avoir terminé ses études secondaires, Fatima a cherché un emploi, ce qui était  difficile à trouver à l’époque. Mais en 1984, une opportunité s’est offerte à elle pour aller travailler à l’école «Al Nahda », à Dubaï, comme enseignante d’anglais et de français. Elle y travailla deux ans avant de prendre de l’emploi au département secondaire d’Al Nahda comme First Aider (1986-1990) étant titulaire d’un certificat de « First Aider & Child Care » et aussi d’un « Duke of Edinburgh Gold Award ».

De retour à Maurice, elle a repris son travail de couturière. En 1992, elle a épousé Hussein. De cette union sont nés leurs deux fils. Le couple a monté sa petite entreprise, non sans avoir eu à surmonter des difficultés. Après  une expérience d’un quart de siècle dans la couture, Fatima nous a exprimé son état d’âme. « La profession de couturière est encore en grande demande. Par contre, les commandes ont diminué alors que les clients sont de plus en plus exigeants », fait-elle ressortir.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Mohamed Hossen Lallmahamode

Mohamed Hossen Lallmahamode, le 159e centenaire : l’ex- marchand de journaux a soufflé ses 100 bougies

Connu comme Bhai Hassen, le nouveau centenaire était entouré de sa famille dont ses trois …