samedi , 22 juillet 2017
Accueil / People / Farheen Chutkai, comptable: sa réussite académique honore BSP
Farheen Chutkai

Farheen Chutkai, comptable: sa réussite académique honore BSP

Elle figure parmi les trois meilleurs diplômés (Top Three) d’ACCA. Elle a décroché un emploi chez Deloitte Mauritius. Issue d’une famille modeste, elle avait bénéficié d’une bourse de l’école de comptabilité BSP, le Late Samson Mungapen BSP CSR Fund. Aujourd’hui, elle est devenue l’exemple à suivre chez BSP. Elle c’est Farheen Chutkai.

Farheen, âgée de 21 ans, a été classée parmi les ‘Top Three’ aux examens d’ACCA 2015. Elle obtient ainsi le titre d’Affiliate in  Mauritius. Elle a aussi décroché un emploi  au département de l’audit chez la compagnie Deloitte Mauritius.  « Je suis tellement heureuse de ma réussite. Je suis issue d’une famille modeste. J’ai réussi à rendre fiers mes parents. Mon père  travaille comme fleuriste alors que ma mère est femme au foyer. J’ai un frère âgé de 19 ans. Ce succès compte beaucoup pour ma famille. Je suis heureuse d’avoir pu réaliser le rêve de mes parents malgré nos moyens financiers limités. De plus, j’avais étudié les sciences à l’école  mais  j’entame une carrière en comptabilité », dit-elle.

Elle s’est jointe alors à la BSP School of Accountancy and Management. « Quand je suis arrivée à l’école BSP, je n’étais pas sûre de ma décision. Je craignais de ne pouvoir m’adapter à ce nouveau domaine. Finalement, j’ai pu maitriser le sujet et j’ai développé une passion pour la comptabilité. D’ailleurs, j’ai brillamment réussi à mes examens », dit-elle.

Bourse d’études

Farheen est très reconnais-sante à la BSP School of Accountancy and Management qui lui a  octroyé une bourse d’études. « Grâce à cette bourse, j’ai entamé mes études avec sérénité. Je me suis dévouée complètement et mes efforts ont porté leurs fruits », dit-elle encore.

La jeune femme a été « Prize Winner » à plusieurs reprises. En 2013, elle a réussi le papier F4 et a été classée première à Maurice et 4ème au niveau mondial. En juin 2014, elle a réussi le papier F6. En décembre 2014, elle se démarque dans les papiers F8 et F9 et finalement en décembre 2015, elle a réussi dans le papier P$ et s’est classée parmi les ‘Top Three’ devenant du coup une ‘Affiliate in Mauritius’.

Cheminement

Farheen a fréquenté l’école primaire Dar-Ul-Maarif. Elle a étudié jusqu’à la form V au collège d’Etat de Quatre-Bornes. Ayant décroché six unités au SC, elle obtient une place au collège Queen Elizabeth pour compéter son HSC. Farheen va alors étudier les sciences en HSC. Elle a décroché des ‘A+’ en mathématiques, physique et chimie, un ‘A’ en langue arabe et un ‘B’ en General Paper (GP). En outre, elle a été classée première en langue arabe à Maurice en 2012.  Elle voulait étudier l’ingénierie chimique à l’université de Maurice mais a finalement laissé tomber cette idée. « Plusieurs personnes m’ont déconseillé ce choix de carrière, en raison du manque de perspectives à Maurice. J’avais pensé étudier la médecine, mais vu la situation financière de mes parents, ce n’était pas possible. Ensuite, un de mes anciens enseignants m’a conseillé d’opter pour les études d’ACCA », raconte-t-elle.

BSP School

 


 

Sham Mathura: «Farheen a honoré notre bourse»

Sham Mathura rappelle que Farheen a été classée première dans cinq des onze papiers d’examens d’ACCA. Cerise sur le gâteau, elle a été classée parmi les ‘Top Three’ aux derniers examens. « Farheen a fait honneur à notre bourse et à notre école. Elle est devenue une élève-modèle à nos yeux. Elle a déjà décroché un très bon travail.  J’espère qu’elle va réussir dans ce qu’elle entreprend. Je lui conseillerai aussi de venir en aide à des moins chanceux quand elle se fera un nom », dit-il.

 


 

BSP School passe à l’enseignement numérique

BSP SchoolLa BSP School of Accountancy and Management innove. Sham Mathura, CEO de l’institution annonce la fermeture de son campus à Curepipe. Tous les étudiants seront dans le bâtiment BSP à Port-Louis, qui sera transformé en E-Building. Le bâtiment est composé de huit salles de classe qui peuvent  accueillir jusqu’à 800 étudiants. Le but : convertir le programme d’enseignement chez BSP en enseignement numérique. « Cette année, nous venons de l’avant avec une nouvelle offre. Chaque étudiant pourra acquérir un ordinateur portable à Rs 850 la mensualité, payable sur 24 mois. Il n’y aura plus de handouts. Il obtiendra les documents en version électronique, qu’il pourra sauvegarder sur  son ordinateur  », dit-il.

Les étudiants bénéficieront également de deux logiciels : Microsoft Office installée et  le programme Sage Pastel Training et Quickbook Training installé gratuitement sur leurs ordinateurs La licence de Microsoft Office sera remise aux étudiants une fois installée sur leur ordinateur. « Dès juillet prochain nous offrons des cours en Microsoft Office, commençant par des cours de base jusqu’aux cours avancés pour les étudiants qui ne savent pas l’utiliser. D’ailleurs, nous avons même recruté un formateur en Microsoft Office pour former nos futurs comptables », dit-il.

Parallèlement avec les cours d’ACCA, les étudiants peuvent aussi suivre le SME Outsourcing Training Programme. L’objectif est de former des comptables professionnels dès qu’ils terminent les cours. La BSP School of Accountancy and Management travaille aussi sur les stages pour ses étudiants. « Nous sommes en pourparlers avec plusieurs entreprises où nous pourrons placer nos étudiants », avance Sham Mathura.  Enfin, ce dernier explique que la sécurité des étudiants est assurée dans le nouveau bâtiment, qui se situe à dix minutes des deux gares de la capitale.  Nandanee Mathura annonce le lancement des Journées Portes ouvertes à partir du 25 juin prochain, à travers l’île. Les cours débuteront le 9 juillet pour les étudiants à mi-temps et le 11 juillet pour ceux à plein temps.

Commentaires

A propos de Nasreen Mungroo-Keramuth

Ceci peut vous intéresser

200717_mehendi

Tahoorah Hassan Bautally : spécialiste pakistanaise de mehendi

Tahoorah Hassan Bautally, une ressortissante pakistanaise s’est mariée à un Mauricien. « À  Maurice, la …