vendredi , 23 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Rencontre / Exposition entrepren’art : Raawiyah DhoomunMilitante de l’écologie
raawiyah

Exposition entrepren’art : Raawiyah DhoomunMilitante de l’écologie

Passionnée par le dessin, Raawiyah Dhoomun est une fervente adepte d’écologie et de recyclage. Créative, la jeune femme crée des sculptures écolos et donne du punch à ses oeuvres en y apportant du dynamisme à travers le recyclage. Elle vous propose de découvrir en exclusivité ses oeuvres jusqu’au l8 décembre au Hennessy Park Hotel à Ebène.

C’est sa première exposition solo et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Raawiyah Dhoomun, jeune artiste, présente ‘Entrepren’Art’ jusqu’au 18 décembre au Hennessy Park Hotel à Ebène. Artiste dans l’âme, la jeune femme se donne pleinement à sa passion. « J’ai commencé l’art dès mon plus jeune âge. C’était l’une des rares choses dont j’étais très passionnée, et surtout quelque chose que je savais que je voulais poursuivre comme carrière. Je passais la plupart de mon temps à dessiner et à colorier à l’école. Chaque fois qu’un adulte me demandait ce que je voulais être quand je serais grande, je disais toujours ‘Une artiste’, » nous dit-elle.

Freelance et étudiante en Art et Design à la Fashion and Design Institute (FDI), Raawiyah confie que sa plus grande inspiration vient de sa maman. « Ma maman Waheeda m’a toujours encouragée à dessiner et à peindre. Tout comme moi, elle était étudiante à la School of Design qui est désormais le FDI. Styliste de profession, elle est comme un mentor pour moi et elle est ma source d’inspiration. En effet j’ai été très inspirée par la mode et sa touche personnelle de designer professionnelle lorsqu’elle confectionnait les robes. »

Créative, Raawiyah ne limite pas ses oeuvres et ses créations à de simples tableaux. « Je suis une artiste visuelle. J’observe et je crée à ma propre façon. Je fais l’art folklorique et ethnique, la peinture, l’impression en relief, le verre satiné, la mosaïque, la broderie entre autres. L’exposition constante à l’art populaire a suscité mon intérêt pour de nombreuses formes d’art différentes. Notamment l’application du mehendi pendant les mariages. J’ai passé des heures à apprendre comment créer les designs sur ma main », explique-t-elle.

L’art pour surmonter sa timidité

Raawiyah se dit inspirée par l’art sous toutes ses formes. « Que ce soit à travers l’apprentissage, la création, la démonstration, voyager, la nature – je m’inspire de l’art qui m’entoure et j’aime être associe à l’art sous diverses formes et façons. » Cela a fait de l’artiste une adepte du DIY (‘Do It Yourself – ou l’art de créer par soi-même). Raawiyah crée des sculptures, des décorations telles que des “ dream catcher”, des bougies parfumées, des coussins, des pots et autres objets.

Elle ne se limite pas aussi en termes d’outils pour créer ses diverses oeuvres. « J’utilise toutes sortes de médias artistiques pour la couleur: des crayons de couleur, des marqueurs, un stylo gel, des peintures acryliques, des peintures à l’huile, des pastels de craie entre autres. »

Pour ses créations, Raawiyah s’inspire de la mode et des tendances. « Je navigue principalement sur Pinterest et Instagram pour voir ce qui est actuellement tendance et puis créer ma propre version unique. J’utilise donc divers matériaux, éléments et accessoires pour créer des dessins colorés, particuliers et amusants,» nous indique-t-elle.

La jeune artiste confie que l’art lui a permis de surmonter sa timidité. « Maintenant je m’exprime mieux qu’avant. L’art m’a aidé à surmonter ma timidité pour parler. » Pour Raawiyah, l’art est sans aucun doute une forme de thérapie. « J’ai utilisé l’art comme un outil thérapeutique pour m’aider à réduire mon stress et mon anxiété», ajoute-t-elle. « Je suis passée par des phases en tant qu’artiste et je suis actuellement dans ma ‘phase Mandala’. Les Mandalas sont un outil à la mode et les dessiner m’aident à calmer mon esprit,» dit-elle encore.

D’ailleurs, on retrouve le dessin des mandalas à travers son exposition Entrepren’Art. « Chaque modèle de Mandala représente la libération de mon stress et de mon anxiété à un moment particulier dans le temps. » Pour elle, l’art nous enseigne la leçon du détachement, l’humilité et le partage.

Une fervente écolo

L’artiste, qui crée des sculptures écolos en recyclant des matériaux, pense que la meilleure façon de préserver la planète est de réutiliser au lieu de jeter. « Nous devons faire usage des ressources que nous offre la planète de façon raisonnable. On ne doit pas faire des gaspillages. On doit réduire la quantité de choses qu’on utilise et aussi, il faut les réutiliser. Le recyclage est beaucoup mieux que de jeter à la poubelle. » Elle se dit d’ailleurs très consciente des ressources limitées de notre planète. « Etre consciente que nos ressources sont limitées, c’est ce qui me motive à utiliser des matériaux écolos et recyclés. »

L’adepte d’écolo, qui pense que la protection de notre environnement est vitale pour le futur et important pour tous, dit encourager d’autres artistes à prendre soin de la terre et de l’environnement en recyclant. « Il faut que l’on fasse attention à notre environnement. Cela doit débuter dès notre plus jeune âge. Si nous continuons à utiliser nos ressources sans penser aux conséquences, demain la terre ne sera plus en mesure de produire quoi que ce soit.»

Raawiyah Dhoomun saisit l’opportunité pour remercier sa famille pour son support. « Je suis fière de ma première exposition solo et je tiens à remercier mes parents : ma maman Waheeda et mon papa Nooranee, ma soeur Hayfaa et mon petit frère Nuhad. Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui. Je remercie aussi mes proches et mes amis, notamment Cédric, qui était là à chaque moment pour m’aider et me soutenir. »

J.J

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Nawshin Mahadooa

Études au Japon : le ramadan de Nawshin Mahadooa à Tokyo

Vivre le ramadan loin de sa terre natale est toujours une expérience inédite et enrichissante. …