mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / Elections à la SSMS : des biens estimés à un demi-milliard de roupies en jeu
Taher Bagh
La location du Taher Bagh a rapporté Rs 8,2 millions en 2017

Elections à la SSMS : des biens estimés à un demi-milliard de roupies en jeu

Les élections, qui se dérouleront sous la supervision du bureau du Commissaire Electoral, ont été fixées pour le dimanche 24 mars prochain et se tiendront au siège de la SSMS à Taher Bagh, Port-Louis.  De 11h15 à 13h15, les quelque 1 200 membres devront élire 12 membres qui constitueront le Board of Directors pour la période 2019-2020. Les intéressés avaient jusqu’à ce vendredi 1er mars pour faire parvenir leur candidature et ont jusqu’au mardi 5 mars pour se rétracter. 

Selon nos informations, au moins trois équipes seraient en lice  pour ces élections, dont une avec Salim Timol à sa tête. Celui-ci était à la présidence de la Surtee Soonnee Mussulman Society de 2007 à 2017. Une deuxième équipe est menée par l’actuel président, Omar Bahemia. Et la troisième équipe est un groupe de dissidents au comité de direction actuel, mené par Sulleiman Rawat. Celui-ci, qui était vice-président sous le présent comité de même que cinq autres membres, dont le trésorier, auraient soumis leur démission, il y a environ un mois.

L’enjeu entourant ces élections est grand. Le nouveau comité de direction aura à gérer de nombreux biens, constitués principalement de bâtiments à usage commercial et des terrains mais aussi du collège Muslim Girls qui compte environ 700 étudiantes de même que le cimetière de Riche-Terre où sont enterrés plus de 35 000 personnes. Ces biens avaient, au 31 décembre 2017, un ‘book value’ de Rs 184 371 989 (voir détails plus loin). Ajouté à d’autres biens, le montant total des ‘Assets’ de la SSMS se chiffraient à Rs 196 025 729. C’est du moins ce qu’indiquent les Financial Statements pour l’année se terminant au 31 décembre 2017, approuvés par le Board of Directors le 2 octobre 2018. Cependant, un ex-directeur du Board de la Surtee Soonnee Mussulman Society confie que ces biens vaudraient, en réalité, dans les Rs 500 millions. Pour la même période, les revenus se chiffraient à Rs 32 540 237 pour des dépenses de Rs 22 902 970. Ce qui a permis à la SSMS de générer un surplus de Rs 9 637 267. Les dettes (ndlR. Total Liabilites) s’élevaient à Rs 16 440 206.

Revenus de Rs 32,5 millions

C’est la location des bâtiments situés à Port-Louis, Rose-Hill, Flacq et Rodrigues, essentiellement à usage commercial, qui rapporte le plus, soit Rs 8 276 985. Suivie de la location du Taher Bagh avec Rs 8 238 482. Il faut aussi compter une subvention de Rs 6 596 966 du ministère de l’Éducation pour la gestion du Muslim Girls College à Port-Louis. Le cimetière de Riche-Terre a rapporté Rs 6 086 698 : Rs 3 730 021 pour le ‘Kabar lease’ et Rs 2 356 677 en termes de ‘Burial Rights’. La Surtee Soonnee Mussulman society a aussi perçu Rs 368 450 en forme de donations, dont Rs 36 000 sous la Waqf Board Commission.

Les revenus se décomposent comme suite :

Location des bâtiments Rs 8 276 985
Taher Bagh Rs 8 238 482
Muslim Girls College Rs 6 596 966
Kabar Leaser Rs 3 730 021
Burial Rights Rs 2 356 677
Location parking Rs 958 300
Donations Rs 368 450
Zakaat Rs 354 441
Dividend –
Activités sportives Rs 394 320
Souscription Rs 11 553
Sundry Income Rs 514 858
Corporate Social Responsibility Rs 114 184
Surplus sur les véhicules Rs 625 000
Total Rs 32 540 237

Donations Rs 332 450
Waqf Board of Commission Rs 36 000
Waqf ABM Atchia
Total Rs 368 450

Des biens estimés à Rs 184,3 millions

Les biens de la Surtee Soonnee Mussulman Society sont estimés à Rs 184 371 989 (ndlR. Book value) et comprennent plusieurs terrains et bâtiments à Maurice mais aussi à Rodrigues (voir ci-dessous). La SSMS détient aussi des actions au sein d’Omnicane, Forges Tardieu et United Investments Ltd.

Taher Bagh Hall          Rs 53 875 725
Bâtiment à Riche Terre      Rs 21 661 117
Cimetière de Riche Terre      Rs 4 206 724
Rose Hill              Rs 13 075 581
Arcade SSMS              Rs 31 669 501
Flacq                  Rs 4 408 421
Mère Barthelemy          Rs 66 755
Rue Motais              Rs 140 793
Mosquée Souillac          Rs 383 600
Muslim Girls College          Rs 41 569 603
Mosquée Poudre d’Or      Rs 948 329
Orlean/Rue du Pouce      Rs 3 530 976
Port Mathurin (Rodrigues)      Rs 8 080 005
Sir Edgar Laurent st          Rs 350 078
Sir William Newton St      Rs 404 781
Total                 Rs 184 371 989

Dépenses de Rs 22,9 millions

Les dépenses, au 31 décembre 2017, s’élevaient à Rs 22 902 970 et se déclinent en trois volets. Primo, les General Expenses au coût de Rs 11 507 265. Sous ce chapitre, c’est le salaire des employés qui se taille la part du lion avec Rs 6 355 093. Secundo, la SSMS a fait des dons pour un montant de Rs 10 029 072 dont Rs 4 071 947 pour la gestion quotidienne des mosquées et madrassah (voir détails plus loin), Rs 3 716 600 au Gorabba Relief (assistance mensuelle à 131 familles vulnérables), Rs 2 172 525 en forme d’assistance financière pour l’éducation des enfants des membres, etc. Et enfin, les ‘Financial expenses’ ont coûté Rs 1 366 633, dont Rs 1 183 318 en termes d’intérêt sur des emprunts.

Les dettes de la SSMS s’élevaient à Rs 16 440 206 et comprennent Rs 12 769 400 en forme de Non-current liabilities, dont des emprunts bancaires à hauteur de Rs 12 445 742. Quant aux Current Liabilities, elles se chiffrent à Rs 3 670 806, dont Rs 2 098 384 en forme d’avances (Advances).

Mosquées et madrassah

La gestion de plusieurs des mosquées a coûté Rs 3 708 447 à la Surtee Soonnee Mussulman Society en 2017. Les mosquées concernées sont situées à Riche-Terre, Rodrigues, Poudre-d’Or et Souillac, de même qu’une salle de prière à la rue du Pouce et à Port-Louis. Ce sont les salaires qui se taillent la plus grosse part avec Rs 1 948 316, suivi du Members Welfare avec Rs 920 776, Rs 302 268 pour le Student’s Welfare et Rs 125 000 en termes de ‘Gift to imam and others’. En outre, la SSMS accorde une allocation mensuelle à trois écoles coraniques (madrassah) : Shan-E-Islam et Miftah Ul-Uloom à Albion et le Dar-ul-uloom de Rose-Hill depuis janvier 2010. Et deux autres écoles coraniques ont été lancées, notamment la SSMS Madrassah à Muslim Girls College et au Taher Bagh.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …