dimanche , 22 octobre 2017
Accueil / Actualités / Election partielle au no 18 – Opposition : enjeux de taille
Election partielle au no 18

Election partielle au no 18 – Opposition : enjeux de taille

Dès que le Premier ministre, Pravind Jugnauth a annoncé que l’élection partielle dans la circonscription Belle Rose/ Quatre Bornes aura lieu le 17 décembre prochain, les états-majors des différents partis politiques qui  brigueront les suffrages sont montés au créneau pour mobiliser leurs troupes autour de l’enjeu principal de cette joute électorale à deux ans des élections générales.

Paul Bérenger : «Donner un choc au GM»

Lors de la conférence de presse de son parti hier, Paul Bérenger a affirmé qu’il était  pleinement confiant en une victoire du MMM. Pour lui, cette partielle sera l’occasion de provoquer les élections générales aussi vite que possible. « Ce sera une façon de donner un choc au gouvernement actuel. Dans un tel contexte, je n’ai pas besoin de redire qu’il n’y a pas et n’y aura pas de rapprochement avec le MSM, » a-t-il déclaré.

Regrettant que la partielle aura lieu à la date d’anniversaire de la crémation de sir Seewoosagur Ramgoolam, Paul Bérenger a exprimé sa fierté que le MMM soit le seul parti à présenter une femme. Par ailleurs, anticipant l’absence d’un candidat de l’alliance gouvernementale à l’élection partielle, il a laissé entendre qu’ il était clair que « le gouvernement a vraiment peur » de présenter un candidat. Il a ajouté que d’après lui les élections générales étaient bien proches.

Roshi Bhadain : «Créer l’alternance»

Pour Roshi Bhadain qui s’exprimait lors d’une conférence de presse samedi, l’élection partielle du 17 décembre est un referendum pour ce gouvernement. Parlant du Métro Express, le leader du Reform Party dit qu’il écrira prochainement à Narendra Modi, Premier ministre indien pour lui faire part des conséquences de ce projet pour la circonscription No 18. Une pétition est également en circulation depuis la semaine dernière.  « L’enjeu est déjà connu. C’est sur la base de cela que les électeurs vont voter. C’est pourquoi je serais au parlement après les élections. Mais j’insiste que nous avons besoin de l’aide du gouvernement indien pour empêcher cette charcuterie », a-t-il martelé.

Et d’ajouter que « quand je serais de retour au Parlement, ce sera un des points les plus percutants sur lequel le gouvernement devra répondre. » Selon Roshi Bhadain, l’enjeu principal est « de créer une alternance politique qui changera l’échiquier politique ».

«XLD futur PM ?»

Le secrétaire général du PMSD a lancé un appel pour une « campagne propre et sans violence » et a demandé aux partis politiques de « maintenir les limites ». Selon lui, cette partielle aura deux enjeux majeurs. Primo, lequel des partis de l’opposition en sortira grand vainqueur et secundo « démontrera également que Xavier-Luc Duval se positionnera comme étant le futur Premier ministre du pays ». Il estime que « le PMSD est confiant d’une victoire ».

Sinatambou : «Le GM pas en campagne électorale»

Du côté de l’alliance MSM-ML, Etienne Sinatambou, son porte-parole,  a laissé entendre samedi qu’aucune décision n’a encore été prise concernant l’alignement éventuel d’un candidat. Il a affirmé que l’alignement d’un candidat se fera uniquement, en se basant sur la décision du Premier ministre. Selon le porte-parole de l’alliance gouvernementale, jusqu’ici le gouvernement est content de ne pas être en campagne électorale, surtout après les incidents récents, lors d’une réunion politique du Mouvement Patriotique (MP).

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Jeunes Étudiants Musulmans

Jeunes Étudiants Musulmans – Azhar Burthun : «Les enfants sont une lueur d’espoir pour les parents pauvres»

En 2013, des jeunes étudiants musulmans (JEM) de l’université Maurice se sont réunis pour une …