mercredi , 24 juillet 2019
Accueil / Actualités / Drame sur la vie du Dr Idrice Goumany : les préparatifs vont bon train
Dr Idrice Goumany

Drame sur la vie du Dr Idrice Goumany : les préparatifs vont bon train

C’est une tout autre facette de la jeunesse de Plaine-Verte qu’on est en train de découvrir. Déterminés à projeter une meilleure image d’eux-mêmes – loin du cliché de la délinquance et de la toxicomanie –  plusieurs jeunes artistes travaillent d’arrache-pied depuis un mois pour la mise en scène d’une pièce consacrée à la vie du Dr Idrice Goumany.

Les répétitions se déroulent tous les jours dans la grande salle de l’Islamic Cultural Centre (ICC), à la rue La Paix, Port-Louis, de 17h à 20h. La pièce, écrite en créole par Assad Bhuglah et dirigée par le duo Rashid Neerooa/Twahir Badullah, sera jouée le 3 novembre 2018.

À travers cette pièce, l’ICC offre une plateforme aux jeunes pour travailler et réfléchir ensemble. « Le théâtre est une forme d’art collaboratif qui utilise des artistes pour présenter l’expérience d’un événement réel ou imaginaire devant un public sur une scène. Les interprètes doivent communiquer cette expérience au public à travers des gestes, des paroles, des chansons, de la musique et de mouvements. C’est un art qui exige de la discipline personnelle, du travail en groupe, de la rigueur et de la concentration », nous explique Assad Bhuglah. Chaque jour, avant de commencer la répétition, les artistes procèdent à un exercice d’échauffement composé de différents types de mouvements du corps, de contrôle du souffle, de modulation de la voix et de quelques conseils de gymnastique prodigués par Rashid Neerooa.

Rendre hommage au Dr Goumany

Outre la répétition quotidienne, une autre équipe travaille sur le décor, les accessoires et les costumes. « Étant donné que la pièce est basée sur des faits réels survenus dans les années 1880, il est nécessaire de reproduire cette période en utilisant un modèle vestimentaire, des meubles et des lampes appropriées, entre autres. Certaines scènes se déroulent dans le port de Port-Louis, à l’entrée principale de la mosquée Camp-des-Lascars, dans la quarantaine de Pointe-aux-Canonniers, dans la résidence du docteur Goumany et dans le bureau des commissaires à la santé. Il est, en effet, difficile de synchroniser toutes ces exigences sur scène pendant une performance live », ajoute l’auteur de cette pièce. Soulignons que l’ICC va doubler l’espace de la scène pour installer des effets de lumière supplémentaires.

Par ailleurs, selon les organisateurs, ce drame sur la vie du Dr Idrice Goumany est un moyen pour les jeunes artistes de démontrer que leurs ancêtres ont effectivement apporté une contribution significative à l’histoire de l’immigration et à la construction de la nation mauricienne. Le Dr Goumany, originaire de Plaine-Verte (Camp-des-Lascars), avait sacrifié sa vie pour sauver celle des immigrants indiens atteints de la variole. D’autres médecins sollicités par le gouvernement colonial avaient catégoriquement refusé de leur prodiguer des soins. « À travers cette pièce, ces jeunes veulent rendre un vibrant hommage au Dr Goumany  pour ses valeurs de sacrifice, de professionnalisme, de patriotisme et d’humanisme », souligne Assad Bhuglah.

Pour rappel, la pièce est prévue pour le samedi 3 novembre à 20h30 au siège de l’ICC. À la même occasion, le Centre culturel islamique tiendra une exposition de photos et de peintures de Reza Ghanty ainsi que d’autres artistes sur le thème « Life & Time of Dr Goumany ».  Le livre «Drama in kreol on Dr Idrice Goumany», écrit par Assad Bhuglah, sera lancé le même jour.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Hassen Goomany Futta et Aboo Swaleh Futta

14 jours après l’assassinat de son fils Swaleh : Hassen Goomany Futta, 83 ans, emporté par le chagrin

Un malheur ne vient jamais seul.   14 jours après l’agression mortelle d’Aboo Swaleh Futta à …