lundi , 24 juillet 2017
Accueil / Interview / Dr Deodass Meenowa : « Les certificats de santé délivrés à partir de ce lundi »
test

Dr Deodass Meenowa : « Les certificats de santé délivrés à partir de ce lundi »

La fête Eid-ul-Adha sera célébrée le 12 septembre prochain. Avec l’épizootie de fièvre aphteuse qui sévit depuis juillet, des dispositions spéciales seront prises par le ministère de l’Agro-industrie et ses vétérinaires pour que des boeufs malades ne soient pas livrés à des clients. Le point avec le Dr Deodass Meenowa, chef vétérinaire du ministère…

  • Les Mauriciens croyaient que les animaux provenant de l’Afrique du Sud sont immunisés contre la fièvre aphteuse, vu qu’ils sont vaccinés. Pourtant des nouveaux cas ont été découverts à Bois Pignolet. Qu’est-ce qui explique cette situation ?

– Le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire a établi des zones indemnes de la fièvre aphteuse, qui sont certifiées par les vétérinaires du ministère. Les nouveaux cas découverts à Bois Pignolet proviennent peut-être des zones infectées par la maladie. On ne peut affirmer que ces boeufs ont été vaccinés ou pas. D’ailleurs, avant d’être importés de l’Afrique du Sud, les animaux doivent passer 7 à 14 jours en quarantaine. Ensuite, arrivés à Maurice, ils passent 21 jours en quarantaine. Au sujet des boeufs abattus à Bois Pignolet, le propriétaire n’a fourni aucun certificat garantissant que ces animaux proviennent d’Afrique du Sud. Il est vrai que les boeufs abattus à Bois Pignolet sont différents des animaux locaux mais cela ne prouve pas qu’ils proviennent de l’Afrique du Sud.

  • Y-a-t-il un risque pour que les animaux en provenance de l’Afrique du Sud se trouvant dans d’autres parcs soient infectés ?

– Si les mesures de biosécurité sont prises, il n’y a aucun risque que les animaux soient contaminés ou infectés. Par contre, si une personne visite un parc infecté et elle se rend dans un autre parc juste après, il y a de grands risques de contamination. Nous demandons aux Mauriciens de limiter les visites dans les fermes et d’éviter surtout plusieurs visites dans les fermes en un seul jour. Il faut aussi prendre le maximum de précautions possibles.

  • Quel constat faites-vous de la situation à travers le pays ?

– Depuis l’éclatement de l’épizootie de fièvre aphteuse à Maurice, nous avons établi trois foyers d’infection, dont Vallée-des-Prêtres et Notre Dame. Ensuite nous avons identifié 18 fermes infectées à Maurice. De là, nous avons démarré la campagne de vaccination de tous les animaux se trouvant dans les fermes ainsi que les animaux se trouvant dans un rayon de 3 kilomètres autour d’une ferme. Nous avons établi une zone de protection à partir du rayon de 3 kilomètres jusqu’au rayon de 10 kilomètres qui est sous surveillance.

  • Quelles mesures prendra le ministère afin d’assurer que les parcs ne livrent pas des boeufs malades pour le sacrifice d’Abraham?

– Il y a cinq ou six grosses fermes à Maurice, en sus des autres petites fermes. À partir du lundi 5 septembre, les services vétérinaires du ministère se rendront dans les fermes pour fournir des certificats de santé aux fournisseurs. Ensuite, ces derniers devront fournir ces certificats de santé aux acheteurs. Après l’achat d’un animal, les acheteurs devront remplir un formulaire au ministère de l’Agro-industrie qui devra ensuite leur remettre une autorisation pour abattre l’animal. À noter que les animaux ne seront livrés aux acheteurs que trois jours avant la fête Eid-ul-Adha.

  • Est-ce que des mesures spéciales seront prises lors de la livraison des boeufs ?

– Les camions qui viendront prendre les boeufs dans les fermes devront être désinfectés. De plus, les camionneurs issus des zones infectées auront plus de précautions à prendre. Nous offrons des désinfecteurs aux camionneurs. Pour les camions qui effectueront des livraisons à Vallée-des-Prêtres, ils devront s’arrêter à deux points stratégiques pour les besoins de désinfection.

  • Comment peut-on savoir qu’un boeuf est contaminé par le virus de la fièvre aphteuse ? Quels sont les symptômes ?

– Si un animal souffre de la Foot and Mouth Disease, les symptômes seront l’hyper-salivation et des aphtes au niveau de la bouche et des pattes. Pour être plus précis, l’animal salivera beaucoup et la bave sera différente. Il aura des aphtes sur ou en dessous de la langue, ainsi que sur les pattes. Ainsi, l’animal boitera. Dès qu’une personne aperçoit ces symptômes chez un animal, il faudra appeler sur le hotline 454 1016 ou 454 1017 pour informer les services vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie.

  • Comment est-ce que les restes des animaux abattus après le Qurbani seront-ils disposés ?

– Nous avons eu deux réunions avec les responsables des municipalités et des conseils de district pour une collaboration plus poussée cette année. Des bennes à ordures seront placées à travers le pays. Après l’abattage des animaux pour la fête Eid-Ul-Adha, les restes seront transportés à Mare Chicose où ils seront disposés et recouverts de chaux.

  • Combien de mois durera l’état d’alerte à Maurice ?

– L’état d’alerte à Maurice durera encore neuf mois. Après les neuf mois, nous procèderons à une nouvelle évaluation, après quoi nous établirons si Maurice est toujours en état d’alerte ou saine.

Eid-ul-Adha célébrée le 12 septembre

La fête Eid-ul-Adha 2016 sera célébrée le lundi 12 septembre. C’est ce qu’a annoncé le High Judiciary Council de l’Arabie Saoud¬ite. Les autorités religieuses du Royaume, n’ont pu apercevoir la lune le 1er septembre dernier. Les musulmans qui accomplissent ac¬tuellement le Hajj seront à Arafah le dimanche 11 septembre 2016, soit le 9 Dhul-Hijjah 1437. Selon le calendrier islamique, Eid-ul- Adha se fête le 10ème jour du mois lunaire Dhul-Hijjah et est aussi le tr¬oisième jour du Hajj à Mecca.

Commentaires

A propos de Nasreen Mungroo-Keramuth

Ceci peut vous intéresser

170717_elahee

Dr Khalil Elahee : «Nous avons trop politisé et trop ‘religiosisé’ notre société»

Chargé de cours au département de l’ingénierie à l’université de Maurice, le Dr Khalil Elahee …