vendredi , 23 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Dr Anwar Husnoo : « Bientôt une solution à la double pratique »
husnoo

Dr Anwar Husnoo : « Bientôt une solution à la double pratique »

Le nouveau ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, le Dr Anwar Husnoo s’est déjà mis au travail pour trouver une solution au litige qui oppose les médecins spécialistes au ministère de la Santé. Après la menace de l’ex-ministre de la Santé, Anil Gayan, d’enlever le droit aux spécialistes d’exercer dans le public et dans le privé, Le Dr Anwar Husnoo rencontrera les médecins spécialistes bi­entôt avec un plan de sortie de crise. Le ministre de la Santé ne compte pas antago­niser les médecins spéciali­stes car il estime que ce sera au détriment des patients au bas de l’échelle. « Nous trou­verons bientôt une solution. Ce n’est pas un ‘tug of war’ et personne ne sortira perdant. Ce sera une win-win situa­tion», a déclaré le ministre.

Cette semaine une ren­contre aura lieu entre les consultants, spécialistes et médecins pour voir comment régler le problème. « Tout le monde sera ‘on board’ et je suis ouvert aux discussions . Mon but principal c’est de trouver une so­lution dans l’intérêt des patients », ajoute-t-il. Le ministre ne nie pas qu’il y a des abus de la part des spécialistes et qu’il ne va pas tolérer les brebis galeuses. Il nous a déclaré qu’il compte aussi rencontrer l’association des médecins pour discuter du “shift system”. « Je suis un ministre ouvert au dialogue et ma priorité c’est d’améliorer la qual­ité de soins pour les patients. Je serai à l’écoute de tout le monde et je serai ouvert aux discussions et la porte de mon ministère est ouverte pour tout le monde », souligne-t-il.

Par ailleurs, le Dr Anwar Husnoo nous a annoncé la construc­tion prochaine d’un hôpital moderne pour les cancéreux. Le site a déjà été identifié et choisi et l’appel d’offres pour la construction est terminé. Le Dr Husnoo s’inquiète de la hausse du nombre de per­sonnes atteintes de cancer. « Le taux de personnes atteintes de cancer était de 13% en 2015 et actuellement le nombre est de 2500 patients. Le nombre de femmes atteintes est supérieur aux hommes », indique-t-il. L’hôpital ophtalmologique de Moka sera aussi l’objet d’une at­tention spéciale du ministère de la Santé qui compte le rénover et le décentraliser. « Ce n’est pas normal qu’une personne qui a un handi­cap visuel se déplace de Cap Malheureux pour venir à Moka. Une rencontre à déjà eu lieu avec le Dr Wajid Ally Khan l’ophtalmologue pakistanais pour former des médecins et le personnel soignant », laisse entendre le ministre.

Par ailleurs, le ministre fait ressortir qu’une médi-clinique moderne ouvrira ses portes à la fin de l’année 2017 à la rue Goa et St François Xavier pour offrir des soins de qualité aux habitants de la région. L’hôpital de Flacq sera aussi rénové et sera doté d’appareils modernes.

Le ministre Husnoo se dit reconnaissant envers le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour la confiance placée en lui. « Le Premier ministre sait que je peux trouver des solutions et que je connais le domaine de la santé », dit-il.

Le Dr Husnoo qui est retourné à Maurice en 1982, a travaillé dans le service hospitalier pendant une quinzaine d’années et dans le privé durant 15 ans. Il dit connaître le fonctionnement du système. Soulignons que c’est après plus de 40 ans qu’un médecin occupe de nouveau les fonctions de ministre de la Santé.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Les médecins et les bénévoles de la mosquée Umarain et de la SJFM

‘Medical Check-up’ à la mosquée Umarain

« Pendant le Ramadan, beaucoup de personnes ont tendance à négliger leur santé et délaisser leurs …