mercredi , 24 mai 2017
Accueil / Actualités / Des dispositions prises à l’abattoir
abattoir

Des dispositions prises à l’abattoir

Le Community Police Forum sous la direction de l’ACP Madhow, a eu une rencontre avec les représentants des mosquées pour la région de Port-Louis Nord, concernant la fièvre aphteuse et le qurbani. Le vétérinaire Rajah Beeharry, représentant du ministère de l’Agro-industrie et Pradeo Buldee, représentant de la Mauritius Meat Authority (MMA) étaient aussi présents. Le Dr Rajah Beeharry a tenu à assurer les représentants des mosquées que toutes les précautions ont déjà été prises. Ainsi, tous les animaux doivent avoir l’autorisation et être certifiés par un vétérinaire avant de quitter le parc.

Pradeo Buldee donne l’assurance que toutes les dispositions ont été prises à l’abattoir. « Deux vétérinaires seront déjà sur place depuis 4 h du matin. Nous assurons le public que tous les abattages se feront selon les normes d’hygiène requises et seront propres à la consommation », dit-il. Il faut savoir que tout animal qui a de la bave et des boutons sur la langue et dont les pattes arrière tremblent ne doit pas sortir du parc. Nissar Ramtoola a souhaité une deuxième rencontre de ce genre au plus vite avec davantage de communications pour tenir le public au courant de la situation et aussi que la police informe le public à travers son website.

La Jummah Mosque monte aux crénaux

Nissar Ramtoola, président de la Jummah Mosque, a eu une rencontre avec le ministre de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, Mahen Seeruttun, pour se pencher sur la question de la disponibilité d’animaux pour le Qurbani 2016 et les craintes liées à l’épidémie de la fièvre aphteuse. Le ministre a donné l’assurance au président de la Jummah Mosque que la situation est sous contrôle et que toutes les dispositions seront prises pour que le Qurbani se déroule sans problème.

Le ministère de l’Agro-industrie a subséquemment fait émettre un communiqué pour faire ressortir que :

  1. les vétérinaires du gouvernement émettront un certificat pour chaque animal acheté pour le Qurbani et ils confirmeront si l’animal est apte à être égorgé.
  2. les véhicules transportant les bétails seront désinfectés avant de pénétrer sur le parc .
  3. toute personne qui pénètre dans le parc doit obligatoirement tremper ses chaussures dans un bac de désinfectant à l’entrée du parc.
  4. la Mauritius Meat Authority proposera un service de Qurbani spécial au public.

D’autre part, la MMA tient à informer le public en général qu’aucun animal importé de Rodrigues ne sera abattu à l’abattoir central. Seuls le seront les animaux importés de l’Afrique du Sud et les animaux locaux qui sont certifiés par la Division des vétérinaires du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire.

Enfin, toute viande livrée par la MMA mise en vente au public dans les marchés et les étals agréés doit obligatoirement porter le sceau de la MMA et être accompagnée d’un certificat d’abattage émis par la MMA certifiée par un vétérinaire du ministère de l’Agro-Industrie. « Je suis la situation de près et je suis en contact permanent avec le personnel du ministère de l’Agro-industrie », nous a déclaré le président de la Jummah Mosque.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

230517_labourdonnais1

Programme d’échanges : le collège Labourdonnais reçoit la Chirec International School

Le collège Labourdonnais organise un programme d’échanges avec la Chirec International School. Ainsi, un groupe …