mardi , 22 août 2017
Accueil / Activités / La dernière virée de Nasir Uddin Rassool
rassool

La dernière virée de Nasir Uddin Rassool

Nasir Uddin Rassool, un photographe de 34 ans, marié et père de famille, habitant Branch Road, Petit Verger, a perdu la vie dans un accident dans la nuit de vendredi à samedi 12 novembre 2016 sur la route M3 Verdun à Saint Pierre, après avoir perdu le contrôle de sa voiture.Le drame s’est produit aux alentours de 00h30. Nasir Uddin était a volant d’une berline coupée de la marque BMW série 6 immatriculée X 630. Sur le siège passager à côté de lui se trouvait son voisin, Faik Bhunnoo. Il était sur la route de Verdun connue comme la Link Road M3. Tout laisse croire que la voiture roulait à vive allure et que Nasir Uddin a perdu le contrôle de son véhicule qui a terminé sa course dans un ravin. Nasir Uddin est mort sur le coup tandis que son ami Faik était grièvement blessé. Celui-ci a quand même pu remonter la rive pour venir chercher de l’aide sur la route. Une patrouille de l’Emergency Response Service a récupéré Faik et l’a transporté à hôpital de Candos. Son état est jugé sérieux et il a été placé sous observation médicale.

Nasir Uddin étant resté coincé dans la voiture, il a fallu les efforts du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM) pour extraire son corps du véhicule. La police poursuit son enquête pour déterminer la cause de l’accident mais l’hypothèse que la vitesse excessive serait à l’origine de l’accident n’est pas écartée.

Un homme estimé

Chez la famille Rassool c’est la consternation avec la soudaine disparition du benjamin de la famille. La victime laisse derrière lui deux enfants âgés de 2 mois et 6 ans respectivement et une veuve d’origine pakistanaise. Nassir Uddin est issu d’une fratrie de 6 enfants dont cinq frères et une soeur. Il a perdu son père il y a quatre ans. « Nous pas conné couma pou vive sa banne moments- là. C’est en énorme perte pou la famille », lâche Noor Ullah Rassoool, d’une voix pleine d’émotion alors qu’il préparait les funérailles de son frère. Il garde de celui-ci l’image d’un bon vivant. « C’était quelqu’un de bien et il jouissait de l’estime de tout le monde », avance notre interlocuteur.

Ce soir là, nous indique-t-il, Nasir Udin revenait d’une sortie familiale. Plus tôt il s’était rendu à Port Chambry pour dîner. Sa mère avait déjà préparé le dîner mais Nasir Uddin a insisté auprès d’elle pour les emmener dîner au restaurant. « Mo frère ti dire mo mama laisse manger. Nous pou sorti nus pou alle restaurant et fer ene le tour », raconte Samioullah Rassool.

Ce dernier nous explique que Nasir Udin habitait ensemble avec leur mère et sa famille. Il s’assurait que la famille ne manquait de rien. « C’était quelqu’un de bien et il aimait les bonnes choses. Il avait sa propre compagnie dans le domaine audiovisuel et avait plein de projets pour l’avenir. Il se passionnait pour la photographie », ajoute Samioullah.

« On ne peut rien dire. On ne sait pas ce qui s’est passé ni comment il a pu perdre la vie. Mon frère ne participait pas aux rallyes automobiles et n’était pas un fana de la vitesse. Il avait déposé sa BMWà l’agence pour des réparations et celle-ci lui avait prêté une voiture de remplacement pour le dépanner. C’est ainsi que depuis le vendredi 11 novembre il roulait cette voiture de remplacement qui lui a coûté la vie », nous apprend Samioullah.

Balade nocturne fatale

Selon lui, après avoir déposé ses proches à la maison, Nasir Uddin est parti faire une balade nocturne en compagnie de son ami, Faik Bhunnoo, 28 ans, son voisin. Les deux amis avaient l’habitude de sortir ensemble. Mushtaq Ahmad Bhunnoo nous indique que son fils Faik et Nasir Udin étaient très proches. « Ils étaient tous deux actifs au sein de la même société religieuse et souvent sortaient pour assister aux activités religieuses », nous dit-il.

Du côté de la police, on s’active afin de déterminer les causes de cet accident. Le rapport de l’expert automobile est attendu incessamment. De plus les policiers de St Pierre comptent interroger le rescapé, Faik Bhunnoo, afin de savoir ce qui s’est passé dans la voiture avant l’accident. L’enquête policière est menée par l’inspecteur Dawnath sous la supervision du chef inspecteur Beedassy affecté au poste de police de St Pierre.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

Le Prof Anwar Hussein Subratty

Anwar Hussein Subratty, chairman de l’ICC : «Hors de question d’avoir plus de 4 personnes par chambre»

À quelques jours du départ des pèlerins, tout est fin prêt du côté de l’Islamic …