vendredi , 23 août 2019
Accueil / Actualités / La dernière balade de Fazila Dahoo – Nazir : «Elle a été et restera toujours une mère précieuse pour nous»
Dahoo

La dernière balade de Fazila Dahoo – Nazir : «Elle a été et restera toujours une mère précieuse pour nous»

Ameer Hamjah, 69 ans, et Fazila Bibi Dahoo, 63 ans, unis par le mariage depuis 48 ans, ont été séparés par la mort, dimanche dernier.  Victimes d’un accident de la route, Ameer  s’est retrouvé à l’hôpital, alors que son épouse repose dans sa demeure éternelle.

Depuis dimanche le 12 août, le nom de Fazila Dahoo s’est ajouté à la longue liste des victimes d’accidents de la route. En ce dimanche fatidique, comme à l’accoutumée, Ameer retournait chez lui à moto avec son épouse. Le couple revenait de Mer-Rouge où se tenait une expo-vente. Il était aux alentours de 18h40  quand arrivés à la jonction Old Flacq Road et Calebasses Link Road,  ils sont entrés en collision avec une voiture conduite par un jeune de 27 ans. Ameer et Fazila sont grièvement blessés et ont été rapidement transportés à l’hôpital SSRN pour recevoir des soins.

Malheureusement, au bout de quelques heures, soit vers 21h10, Fazila a poussé son dernier soupir. Le rapport d’autopsie du médecin légiste a attribué sa mort aux multiples blessures qu’elle a reçues. Ameer était lui sous observation médicale.

La police a tout de suite procédé à l’arrestation du chauffeur du véhicule qui a subi un alcootest qui s’est révélé négatif. Après avoir passé une nuit en détention, il a retrouvé la liberté le lendemain contre une caution de Rs 10 000 et après avoir signé une reconnaissance de dette de Rs 50 000. « Mo estimé qui tout dimoune ki fer ene faute ena ene conséquence à payer. Sa chauffeur-là  fine fer ene négligence. Par so faute ene dimoune fine mort.  Li bizin paye so conséquence et la justice bizin puni li, » dit Nazir, le fils de la victime.

Chez les Dahoo, c’est la consternation, Fazila laisse derrière elle un veuf, quatre fils âgés de 38 ans à 47 ans respectivement et aussi onze petits-enfants. Nazir, 45 ans, est le second fils de la famille. Marié et père de trois enfants, il habite toujours en compagnie de ses parents tandis que les trois autre fils habitent la même localité. « Nous sommes une grande famille et notre mère avait toujours ce don de réunir tous ses enfants. Chaque deux semaines elle exigeait que nous tous soient réunis autour d’une table. Pour elle il n’était pas question qu’on néglige cette relation familiale. Malgré le fait que nous sommes mariés et que nous sommes pères de famille, nous étions  toujours des enfants pour elle. Li traite nous toujours kuma zenfants », laisse entendre Nazir.

Malgré ses blessures, Ameer n’a pas hésité une seconde à signer sa décharge contre l’avis médical de son médecin de l’hôpital pour aller assister aux funérailles de son épouse qui ont eu lieu le lundi 13 août. Nazir nous explique que ce jour-là, son père qui est un joueur de pétanque, faisait une partie avec ses amis quand il a décidé tout d’un coup d’aller chercher Fazila pour l’emmener faire une balade.  « Li fine dire laisse mo amène bolfam fer ene ti le tour », raconte Nazir.

Ameer et Fazila étaient inséparables.  Ils sortaient à chaque fois ensemble et aimaient faire des petites balades. Ameer, un chauffeur de camion à la retraite, n’a qu’un passetemps : la pétanque. Il a remporté plusieurs tournois et a pas mal de trophées chez lui.  Fazila avait une grande passion : le jardinage. D’ailleurs, chez elle des variétés des plantes ne manquent pas. Fazila était très active au sein d’un groupe de troisième âge dans sa localité. Elle avait l’habitude de faire des sorties avec le groupe.

Selon Nazir, le lundi 13 août, sa mère avait déjà fait sa valise pour aller camper avec son groupe. « Nous devrons apprendre à vivre sans elle. Mais la vie va être très difficile pour nous sans elle. Car elle a toujours veillé sur nous et a toujours été une mère modèle dans notre vie », ajoute Nazir.

Le couple a déjà accompli le hadj, il y a une dizaine d’années et l’umrah, il y a trois ans.

Fazila avait l’intention de se rendre une nouvelle fois à La Mecque en 2019 en compagnie de son fils Nazir.

Ameer ne semble toujours pas s’être remis  de ce drame  Le samedi 18 août il a eu sa décharge de l’hôpital et a regagné son domicile. Ses proches s’inquiètent pour lui car ils ne savent pas comment il va vivre sans son épouse.

Commentaires

A propos de Reshad Toorab

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …