jeudi , 14 novembre 2019
Accueil / Actualités / Départ des hadjees : grosse foule à l’aéroport
hadj

Départ des hadjees : grosse foule à l’aéroport

Une grosse foule s’est déplacée à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam ce samedi 27 juillet pour assister au départ d’un contingent de 274 futurs hadjees en partance pour l’Arabie saoudite à bord d’un vol de Saudi Airlines. Depuis 13h, parents et proches des hadjees avaient pris place à l’extérieur de l’aérogare pour attendre l’arrivée des futurs hadjees. Des volontaires, sous la responsabilité de Dawood Beg et de Tibye Jeeawoody, étaient présents pour aider les pèlerins à transporter leurs valises à l’intérieur. Des médecins étaient aussi présents pour parer à toute éventualité. Les employés d’Atol étaient aussi à pied d’oeuvre pour faciliter l’embarquement.

Vers 15h, les futurs hadjees ont donné l’accolade aux parents avant de pénétrer dans la salle de départ. Le chairman de l’Islamic Cultural Centre (ICC), le professeur Anwar Hussein Subratty, et son épouse étaient du voyage. Il nous a déclaré que des médecins et lui faisaient partie ainsi d’un deuxième groupe de la Hajj Mission qui partait sur le même vol pour rejoindre les autres membres de la délégation. Il a indiqué que les hadjees sont satisfaits du service d’Atol à l’aéroport et il remercie les employés de l’ICC pour leur excellent travail.

Hadjee Karamuth, 81 ans, organisateur de hadj, était parmi les hadjees en partance pour l’Arabie saoudite. Vêtu de son ihraam, il était seul à faire le voyage car la centaine de hadjees sous sa responsabilité arrivera à Makka sur un autre vol dans les prochains jours. Hajee Karamuth nous dit qu’il organise le hadj depuis 1973 et n’a jamais eu de reproche de qui que ce soit. En bonne santé malgré son âge avancé, il est parti avant les hadjees pour préparer leur arrivée dans de bonnes conditions.


L’émotion à son comble

hadj

hadj

hadj


Qari Naeem ul Haq : «Les facilités qu’on obtient cette année sont excellentes»

Qari Naeem ul HaqQari Naeem ul Haq, organisateur d’Umrah, collabore cette année avec un Group Leader de Hadj. Selon lui, on a eu beaucoup de facilités cette année et c’est un bon signe pour les Hadjees mauriciens. « Les facilités obtenues cette année sont excellentes. Il reste quelques manquements qu’on pourra améliorer l’année prochaine», dit-il. Les 500 visas additionnels que Maurice a obtenus est pour lui une grande réalisation et il estime que si on obtient 3000 visas en 2020 ce sera encore une excellente opération dont profiteront les Mauriciens. Qari Naeem-ul-Haq a amélioré son package de Hadj pour en faire profiter plus de Mauriciens. En effet, un service de blanchisserie et des ziyarat additionnels seront offerts gratuitement aux membres de son groupe. A ceux qui n’ont jamais accompli le Hadj, l’organisateur leur conseille d’invoquer Allah pour obtenir l’invitation. « Le Dawat ne vient que de Lui», dit-il. En outre, il leur recommande d’apprendre bien les rites du Hadj avant de l’entreprendre. Il demande aussi à tous les Hadjees de profiter au maximum de chaque seconde passée en Terre sainte car « tous les sawaab sont amplifiés pendant le hadj ».

Azad Rujub : «Je pars après 9 ans d’attente»

Azad Rujub Azad Rujub, habitant de Belvédère, accompagne sa fille Marzina Madarbocus au hadj. C’est après une longue attente qu’il a eu finalement le Dawat pour accomplir le hadj. Pour lui et sa fille, c’est un rêve qui se réalise. « Je pars après 9 ans d’attente. Je suis impatient de fouler la terre sainte où notre Nabi a vécu. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma joie aujourd’hui », dit-il les larmes aux yeux. « Allah planifie tout. Toutefois on doit faire des doas pou que tous les Mauriciens continuent de vivre en bonne harmonie dans notre petite île Maurice », ajoute-t-il.

Hajee Dawoojee Sadoolah : «Aider les hadjees est un moyen d’obtenir des bénédictions»

Hajee Dawoojee SadoolahHajee Dawoojee Sadoolah, qui habite Grand-Baie, vient chaque année à l’aéroport depuis 5 ans pour aider les personnes qui accompliront le hadj. Selon lui, c’est un moyen pour participer au cinquième pilier de l’islam. « Si notre intention est bonne, Allah nous récompensera», dit-il. Quoiqu’en 2012, Hajee Dawoojee a accompli le hadj, il envisage de se rendre encore en pèlerinage. «Quand la saison du Hadj approche, on revit les moments passés lors d’un précédent hadj et on veut absolument y être aussi», conclut-il.

Aqrtar Hussein Bakey : «On doit se préparer mentalement»

Aqrtar Hussein BakeyAqrtar Hussein Bakey, 29 ans, habitant de Chemin Grenier accompagne son épouse au hadj. « J’ai hâte de voir la maison d’Allah. C’est depuis 5 mois que nous nous préparions pour ce grand jour. Et le Jour J est finalement arrivé», dit-il. Le conseil le plus important qu’il a reçu pour le hadj, c’est de faire preuve de beaucoup de patience et d’humilité dans toutes les situations. « On doit savoir que vous êtes les invités du Tout-Puissant et la colère n’a pas sa raison d’être», ajoute-t-il.

Il est conscient que le voyage est épuisant et que les attentes sont longues. Mais il s’y est préparé. « Il faut se préparer mentalement et garder son calme pour acquérir plus de thawaab », conclut-il.

Zaheer Sahaboulia de Triolet : «Je serai au service de mes aînés»

Zaheer SahabouliaZaheer Sahaboulia, 34 ans, est chef cuisinier. Il accompagne ses parents, son oncle et sa tante à La Mecque. Pour lui c’est un honneur d’accomplir le hadj à un jeune âge. « Je recommande également à d’autres jeunes de faire le vœu d’entreprendre ce voyage spirituel maintenant. Car on ne sait pas ce qui va se passer plus tard dans notre vie », laisse-t-il entendre. Il se dit également béni d’être au service de ses aînés durant le hadj. « Je sais que c’est difficile pour les vieilles personnes mais j’essaierai de mon mieux pour les encourager. Je serai à leur service», confie-t-il. Il est d’avis que pour accomplir le pèlerinage la préparation mentale est la plus difficile. « Cependant, une fois qu’on est prêt mentalement, la force physique viendra d’elle-même », dit-il encore. Il souligne toutefois qu’en dépit des toutes les préparations, il y aura des imprévus, surtout avec le climat et le nombre de hadjees.

Le couple Dumun priera pour l’unité des Mauriciens

DumunShabe Dumun (58 ans), un habitant de Plaine-Verte, affirme que c’est depuis 3 ans qu’il attend son tour. Son épouse Farozia Dumun n’a pu retenir ses larmes. Pour elle, c’est une grande occasion pour implorer la miséricorde d’Allah. Elle se sent très émue entourée de toute sa famille venue lui dire au revoir. « Je prierai pour notre pays et que la paix règnedans notre petite île», dit-elle. Le couple espère accomplir tous les rites du hadj sans difficulté aucune.


Accueil des hadjees à Makkah

hadj

hadj


Kalyan Tarolah et son épouse à La Mecque

Kalyan TarolahLe député du MSM, Kalyan Tarolah, ainsi que son épouse seront du voyage pour accomplir le hadj cette année en Terre sainte. Dans une déclaration à Star, Kalyan Tarolah dit ressentir une grande joie après qu’il a appris qu’il sera du voyage. « Dépuis 1999, quand j’avais embrassé l’islam et que j’avais prononcé chahada et lu le kalimah, j’avais fait le vœu qu’un jour j’accomplirai le hadj. Allah a accepté mes duahs », dit-il. C’est en compagnie de son épouse qu’il ira accomplir le hadj. Il se dit fin prêt pour entreprendre ce voyage en Terre sainte et attend avec impatience le moment d’être devant la Ka’aba.

« Couma mo rentre Makkah mo pou alle faire Umrah et mo pou admire la beauté de Ka’aba shareef », laisse-t-il entendre. Il fait ressortir qu’il compte revivre les moments fort quand le prophète (pssl) avait accompli le hadj et il ne manquera pas de grimper le mont Jabbal Noor pour visiter la cave hiira où le prophète (pssl) avait trouvé refuge. À Madina il partira saluer le prophète Muhammad (pssl) et passera la nuit à la mssjid An Nabawi pour se ressourcer.

« La beauté de l’islam c’est ki tout dimoune pareil devant Allah. Dans hadj, couma dans masjid pena ni riche, ni pauvre, ni blanc ni noir.Nous tous ensemble comme ène seul Ummah », dit -il.

Le député indique qu’il prendra du temps pour se prosterner afin de demander des duah pour l’humanité et en particulier ceux qui sont malades et ceux qui sont en difficulté. Kalyan Tarolah dit ne garder aucune rancune contre quiconque et demande pardon à tous ceux qu’il a inconsciemment pu offenser.

Il compte se prosterner devant la Ka’aba pour demader pardon pour toutes les mauvaises actions qu’il a commises. «Allah tout seul capave pardonne so ummah et li fine invite moi pou vinne cotte li pou demande pardon», ajoute-t-il. Pour conclure, il dit que nul n’a le droit de porter un jugement sur autrui tant qu’il ne connaît pas la vérité.


Showkutally Soodhun : «Tout se déroule à la perfection»

 Showkutally Soodhun Le député Showkutally Soodhun, responsable du dossier hadj, était très tôt à l’aéroport pour veiller au bon déroulement de l’enregistrement des bagages. Il était en compagnie du consul général de l’Arabie saoudite, Ahmad Bin Salamah et le représentant de Saudi Airlines qui ont salué les hadjees en partance. Showkutally Soodhun a distribué des parasols et un kit de voyage à chaque hadjee.

Il se dit très satisfait du travail accompli par les policiers, les douaniers, les employés d’Atol et les volontaires. Vendredi, il a rencontré le Premier ministre, Pravind Jugnauth et ce dernier a donné des instructions pour que le départ des hadjees se fasse dans de bonnes conditions. Showkutally Soodhun nous a déclaré qu’il est intervenu auprès du ministre du Hajj de l’Arabie Saoudite pour faire respecter l’environnement et la salubrité a l’hôtel Whyajid qui était dans un état déplorable après le passage d’une délégation du Bangladesh. Il est aussi intervenu auprès du ministre du Hajj pour que les conjointes étrangères des Mauriciens puissent avoir un visa pour le hadj.

Dans un autre ordre d’idées, il a déclaré qu’une délégation saoudienne composée du ministre des Finances et d’un ministre de la Cour royale sera à Maurice aujourd’hui pour signer un accord avec le ministre des Finances mauricien pour l’approvisionnement en carburant des avions d’Air Maurituis avec facilités de paiement offertes par la compagnie saoudienne ARAMCO.

Cela fait suite à une requête auprès du prince héritier Mohammed Bin Salman qui souhaite aider notre compagnie nationale à sortir de la crise.

Showkutally Soodhun fera partie de la délégation lors de la signature du dossier au bureau du ministre des Finances.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

121119_depute2_3

Circonscriptions Nos 2 et 3 : la parole aux élus

Dans les circonscriptions Nos 2 et 3, ce sont les candidats du MMM et de …