mercredi , 23 août 2017
Accueil / Actualités / Démission de l’Assemblée nationale : Roshi Bhadain jette un pavé dans la mare politique
270617_reform

Démission de l’Assemblée nationale : Roshi Bhadain jette un pavé dans la mare politique

Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, a démissionné comme député de la circonscription No.18, vendredi en début de soirée. On se dirige donc vers une élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes.

« Parole donnée, parole sacrée », a déclaré, hier, Roshi Bhadain lors de sa conférence de presse à Quatre-Bornes. Le leader du Reform Party joint ainsi le geste à la parole. La semaine dernière, lors de son intervention à l’Assemblée nationale, il avait indiqué qu’il allait démissionner comme député cette semaine. C’est désormais chose faite. Cette décision, dit-il, signifie sa désapprobation du projet Metro Express dans sa forme actuelle et que l’élection partielle servira de référendum pour les quelque 42,000 électeurs de la circosncription No. 18 qui auront ainsi l’occasion de se prononcer sur ce sujet. « Cette élection partielle devra être un vote-sanction contre ce gouvernement. Ce sont les électeurs de la circonscription No. 18 qui vont décider et je suis ici pour leur donner leur droit de vote à nouveau », a-t-il avancé.

Concernant le Metro Express, l’ancien ministre de la Bonne gouvernance est d’avis que ce projet « causera la perte de l’Île Maurice ». « J’avais déjà dit que je démissionnerais si le gouvernement allait de l’avant avec le projet Metro Express. J’ai eu l’occasion de parler avec plusieurs personnes concernant ce projet et j’ai également écouté le discours de Nando Bodha au parlement. Il y a plusieurs zones d’ombre dans le Metro Express dans sa forme actuelle et il va faire plusieurs morts à Quatre-Bornes », a-t-il déclaré. Roshi Bhadain n’a eu de cesse de faire ressortir, lors de sa conférence de presse, que le Metro Express va mener Maurice à la banqueroute. « C’est un projet lié à une énorme dette. De plus, il y a des disparités entre les chiffres avancés par le gouvernement concernant le coût réel et le trajet que couvrira le Métro », dit-il.

Par ailleurs, ce qui préoccupe davantage Roshi Bhadain concernant le Metro Express est le fait que les rails seront fixés sur la voie routière. « En Australie, on est en train de retirer les rails de la rue car cela s’est avéré dangereux. En Malaisie, à Dubaï et à Singapour, le métro opère sur une structure élevée. À Maurice, cela va être catastrophique surtout avec le flux de voitures et autres véhicules sur nos routes », a-t-il souligné.

Les réactions après la démission de Roshi Bhadain

Patrick Assirvaden : «On doit renforcer notre électorat au No. 18»

Le président du Parti travailliste (PTr), Patrick Assirvaden, a déclaré sur Radio Plus, vendredi soir, que le PTr prendra une décision dans les jours à venir par rapport à l’élection partielle au No 18. Il estime que «chacun a son opinion au sein du parti» mais qu’il faut un «consensus» sur la question. « Le bureau politique du parti va devoir se réunir pour décider de la marche à suivre à la démission de Roshi Bhadain. On décidera de ce qui est meilleur pour le parti quand on sait qu’on est à deux ans des élections générales.  Il est important qu’on renforce notre électorat au No. 18 mais aussi à travers le pays », a-t-il déclaré.

Paul Bérenger : «Le MMM alignera un candidat»

Lors de sa conférence de presse, hier, Paul Bérenger, a indiqué que le MMM alignera un candidat pour l’élection partielle au No. 18. Il a indiqué que le parti tiendra un bureau politique mardi prochain pour décider de la marche à suivre suite à la démission de Roshi Bhadain de l’Assemblée nationale. « La solution n’est pas une élection partielle mais le MMM alignera un candidat. Le dossier Metro Express est très important et cela peut déboucher sur une catastrophe », a-t-il déclaré.

Alan Ganoo : «Un candidat commun pour ne pas disperser les votes»

Alan Ganoo, président du Mouvement patriotique, se dit en faveur d’un candidat commun de l’opposition pour ne pas «disperser les votes». « Je suis néanmoins conscient qu’il est difficile de le faire. Mais si chaque parti de l’opposition aligne son propre candidat, cela va disperser les votes. Il y aura une fragmentation des votes. Le MP va se réunir et on fera connaître notre position sur le sujet », a-t-il déclaré.

Sinatambou: «La démission de Bhadain relève de l’immaturité politique»

270617_etienneLe porte-parole du gouvernement, Étienne Sinatambou, a commenté la démission de Roshi Bhadain lors d’une conférence de presse, hier. Selon le ministre de la Sécurité sociale et de l’Environnement la démission de Bhadain est preuve d’immaturité politique. « C’est un ‘non-event’. Roshi Bhadain ne sait plus quoi faire pour attirer l’attention. C’est pour cette raison qu’il a tenté un coup de poker. Plusieurs personnes pensaient que cette démission allait déboucher sur quelque chose de plus gros afin de bouleverser l’échiquier politique. Mais le gouvernement, avec sa majorité, contrôle cet échiquier », a-t-il déclaré.

Étienne Sinatambou a aussi rappelé que Roshi Bhadain avait fait les éloges de Pravind Jugnauth lorsqu’il était ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance.  « Il avait dit qu’il serait fier si Pravind Jugnauth devenait Premier ministre. Mais en réalité, c’est une personne dangereuse », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la participation du MSM à l’élection partielle au No. 18, le porte-parole du gouvernement a déclaré que « certaines personnes » disent qu’en démissionnant, Roshi Bhadain a rendu le ticket du MSM » et que le MSM devra « aligner un candidat » « Pourquoi n’a-t-il pas démissionné depuis janvier ? », s’est-il demandé et de souligner que le gouvernement n’a « aucune obligation d’aligner un candidat ».

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

210817_hadj2017

Grosse affluence pour le départ des hadjees

Une grosse foule s’est déplacée jeudi à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam pour le départ du …