jeudi , 14 novembre 2019
Accueil / People / De Stephan à Ismaël – Stephan Nabab, milieu de terrain du club m : «Je souhaite accomplir le hadj»
Stephan Nabab

De Stephan à Ismaël – Stephan Nabab, milieu de terrain du club m : «Je souhaite accomplir le hadj»

Stephan Nabab, milieu de terrain de la sélection nationale de football qui avait donné le tournis à l’équipe nationale de la Réunion lors de la finale des Jeux des Îles, ouvre son coeur pour parler de sa conversion à l’islam. Stephan, qui a pris le nom d’Ismaël après avoir prononcé la chahada, précise que sa conversion à l’islam est une décision personnelle et qu’il n’y a pas été forcé par qui que ce soit. « C’était un désir de connaître Dieu », dit-il.

Il nous raconte qu’au début du mois de janvier 2019 il sentait qu’il manquait quelque chose dans sa vie professionnelle et comme sportif de haut niveau. « Je voulais avoir la tranquillité d’esprit et rester loin des choses illicites et négatives», dit-il. Stephan dit avoir rencontré un frère au nom de Loukman qui habite le sud du pays et qui lui a fait comprendre le vrai sens de l’islam qui veut dire ‘paix’ et que le saint Coran est ‘le miracle des miracles’.

Stephan a pris du temps pour prendre une décision. Il voulait tout savoir car l’islam honore le savoir. « D’ailleurs, le prophète Muhammad, qui est le dernier messager de l’islam, incite à aller chercher le savoir, fut-ce au bout du monde en Chine », dit -il.

« Quand mon ami Loukman m’a parlé de l’islam, je l’ai écouté attentivement pour apprendre certaines choses. Par la suite j’ai commencé à suivre certains principes et à apprendre à accomplir le namaz », ajoute-t-il.

Au début de l’année 2019 Loukman l’accompagne chez un religieux qui lui fait prononcer la Chahada et attester que l’islam est la seule religion et que le prophète Muhammad( pssl) est le dernier messager.

« Cela a été un grand jour pour moi et j’ai ressenti une lumière pénétrer dans mon cœur. Le même jour j’ai pris le nom d’Ismaël même si dans mon entourage on m’appelle toujours Stephan », souligne-t-il.

Ismael n’a aucun souci à se faire car ses parents comprennent ses sentiments et ont accepté sa décision. « Je ne ressens aucun regard malveillant sur moi depuis ma conversion et je reste loin des choses négatives. J’accomplis mes namaz et je respecte tout le monde », fait-il ressortir. Ismaël nous confie que lors du stage avec la sélection nationale en Afrique du sud, il avait surpris son coach Akbar Patel quand il lui avait demandé la permission pour l’accompagner à la mosquée pour accomplir le namaz. « Bhai Akbar c’est ène personne qui remplis de générosité et li ène vrai humain qui conne donne valeur dimoune  », dit-il encorre. Ismaël, tout comme les autres joueurs de la sélection nationale, regrette qu’il n’a pu donner la médaille d’or à Bhai Akbar alors qu’il avait transformé cette équipe en seulement trois mois. « Je souhaite que Bhai Akbar revienne sur sa décision et reprenne les rênes de la sélection nationale car il comprend nos aspirations», poursuit-il.

En tant que musulman, Ismaël caresse le désir d’accomplir le hadj. « Mo conner li pas pou facile mais si au moins mo gagne la chance pou alle accomplir Umrah mo le cœur pou extra content et mo pou alle cotte Ka’aba pou koze avec le Créateur », déclare-t-il.

Ismaël a commencé sa formation footballistique à l’âge de 8 ans quand il a intégré l’école de foot de Riambel. Très vite il gravit les échelons pour rejoindre le centre technique et ensuite l’équipe de Savanne SC qui joue en Premier League. Il a tapé dans l’œil d’Akbar Patel et ce dernier l’a pris sous son aile pour faire de lui son milieu de terrain. Ismaïl ne dira pas non si la chance lui sourit pour évoluer à l’étranger. Il souhaite continuer à jouer au football et participer à la Coupe d’Afrique des Nations.

Âgé de 27 ans, il est employé à la Wastewater Management Authority. Ismaël remercie son employeur pour l’encouragement et surtout pour les permissions accordées durant les Jeux des Îles. Il remercie aussi ses collègues de travail pour leur soutien indéfectible. Durant sa carrière de footballeur il a connu beaucoup d’entraîneurs et du fond de son cœur il les remercie tous d’avoir fait de lui le joueur qu’il est devenu.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

Fadilah Mooraby

Fadilah Mooraby lance son second livre à Londres : les Anglaises de plus en plus attirées par la cuisine mauricienne

La célèbre chef cuisinière, Fadilah Mooraby, ne finit pas de faire parler d’elle. Le samedi …