vendredi , 23 août 2019
Accueil / Actualités / De nouvelles restrictions dans les prisons
prison beau-bassin
Photo Illustration

De nouvelles restrictions dans les prisons

«La prison ne sera pas comme avant. Tout va changer. » C’est ce qu’a annoncé, le commissaire des prisons, Vinod Appadoo, qui était face à la presse ce jeudi 23 août. Il a annoncé une série de mesures qui seront en vigueur à partir du 1er novembre 2018. Ainsi, plusieurs facilités seront enlevées et « les criminels doivent penser cent fois avant de venir en prison car cela va être très dur pour eux ».

L’interdiction de colis et de mandat postal

Désormais, aucun colis n’entrera dans la prison. Jadis, il existait trop de formalités car les officiers de prison devaient vérifier tous les colis qui entraient dans le milieu carcéral. De même, le mandat postal sera interdit. « Il y avait trop de transactions qui se déroulaient par l’entremise de ce mandat postal », souligne le commissaire. Il considère que les sommes d’argent qui entrent à la prison sont énormes. À titre d’exemple, c’était 6 M en 2013, 6.1 M en 2014, 5.6 M en 2015, 5.8M en 2016 et 1.8 M en 2017. Mais cette année, seulement la somme de Rs 60 000 est entrée car en 2017, le commissaire avait mis un terme à cette pratique.  Seules les familles qui n’ont pas le droit de visite peuvent envoyer de l’argent par Postal Money Order. Mais ce service sera banni à partir du 1er novembre. « Zot dipin gramatin, zot dézéné et zot diné. Zot pou gagn zot ‘balance diet’ Nous allons appliquer le standard minimal rule of Human Rights. Coumsa zot pou gagne le basic », a-t-il lancé. Ainsi les prisonniers auront droit à une alimentation équilibrée : petit-déjeuner, un déjeuner et dîner.

La cantine ferme ses portes et la cigarette interdite

« Les prisonniers doivent savoir que c’est un lieu de restriction et on n’est pas ici pour jouir des facilités qui sont offertes à l’extérieur de la vie carcérale », fait-il ressortir. Il ajoute que les prisonniers seront alloués seulement les choses de base comme le rasoir, les sous-vêtements et d’autres. La cigarette sera interdite. « On a déjà informé les prisonniers que  cette facilité n’existera point dans deux mois et nous organisons des programmes de sensibilisation pour les aider à se désintoxiquer », dit Vinod Appadoo. Toutefois l’approbation du ministère de la Santé est attendue pour appliquer cette mesure. Aussi, aucun menu spécial ne sera offert les jours de fête comme l’Eid, le Diwali, la Pâques et autres car il estime que le problème n’en finira jamais si on conserve les mêmes habitudes.

Restrictions des visites

D’autre part, le commissaire des prisons a parlé de la restriction de visites non sollicitées de conseillers juridiques et l’utilisation de téléphones portables en prison. Les officiers de la prison effectuent régulièrement des fouilles dans les cellules pour confisquer les portables. En outre, les visites des hommes de loi seront réglementées par le commissaire. « Ils auront droit à rencontrer leurs clients uniquement si cela concerne les affidavits ou les cas des héritages », dit-il. Les officiers, poursuit-il, effectueront des patrouilles  régulières autour de la prison en jeep pour décourager les gens à jeter des objets par-dessus le mur. Pour se rassurer, le commissaire a également ordonné aux officiers d’inspecter la cour tous les matins avec l’aide des chiens renifleurs. Il a indiqué que des caméras seront installées dans des places stratégiques pour veiller à tous les transactions louches dans les parages.

Rémission de peine

Vinod Appadoo a aussi soulevé le point de l’amendement dans la « Reform Institution Act ». Il s’agit de la rémission d’un tiers de la peine carcérale uniquement pour « Good behaviour in the prison ». En ce moment, cette loi ne s’appliquera point pour les criminels qui sont liés aux transactions de la drogue ou aux offenses commises sur des enfants. Selon lui, c’est pour aider les prisonniers à refaire leur vie.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Pakistan

72e anniversaire d’indépendance du Pakistan : ambiance empreinte de patriotisme

C’est sous une pluie fine que le haut-commissaire du Pakistan, le Dr Syed Rizwan Ahmed, …