vendredi , 23 juin 2017
Dernières Nouvelles
Accueil / Actualités / Contrat alloué à ECI Telecom : le MSCIA dénonce tout accord avec Israël
160517_mscia

Contrat alloué à ECI Telecom : le MSCIA dénonce tout accord avec Israël

Le contrat alloué par CEB Fibernet, une filiale du CEB, à l’Electronics Corporation of Israël (ECI) Telecom continue de faire débat. Rashad Daureeawo, président du Mauritian Supreme Council for Islamic Affairs (MSCIA) estime que cet accord cause un préjudice à nos relations internationales.

Lors d’une conférence de presse ce jeudi, il a dénoncé tout accord commercial avec Israël à travers l’attribution d’un contrat de Rs 210 millions par CEB Fibernet à l’ECI Telecom. « C’est une situation préoccupante pour les musulmans du pays et les Mauriciens en général. ECI Telecom n’est pas une compagnie ordinaire. Elle s’est associée à l’armée israélienne à qui elle fournit des armes et autres équipements. En 2009, sous l’ancien régime, Maurice avait coupé toutes les relations avec Israël quand on avait appris qu’un convoi humanitaire destiné au peuple palestinien avait été bloqué », fait ressortir Rashad Daureeawo. Il ajoute que notre pays a toujours soutenu la « juste et légitime » cause des Palestiniens.

Le président du MSCIA met également en garde contre un éventuel premier pas vers le renouement des relations diplomatiques avec Israël. « Les répercussions  seront  terribles. Je suis certain que les Mauriciens n’accepteront pas de telles relations avec un pays qui vient d’annoncer la poursuite de la colonisation des territoires palestiniens. Nous n’hésiterons pas à descendre dans les rue », prévient-il. Rashad Daureeawo se dit « surpris » que le gouvernement ait décidé d’allouer ce contrat à l’ECI Telecom alors que deux autres compagnies reconnues internationalement avaient postulé. « C’est louche que le gouvernement ne s’est pas prononcé sur ce dossier », dit-il encore. Il ajoute que si la situation retourne à la normale en Palestine et que les Palestiniens soient à nouveau libres, on pourra alors songer à un « retour à la case départ » avec Israël comme c’était le cas avec l’Afrique du Sud.

Hadj 2017

Par ailleurs, Rashad Daureeawo a aussi commenté le hadj 2017. Il se dit amplement satisfait du fait qu’un ambassadeur de Maurice est désormais basé en Arabie saoudite en la personne de Mohamed Iqbal Latona. Le président du MSCIA estime néanmoins que celui-ci doit être aux côtés des pèlerins mauriciens lors du hadj cette année afin de parer à toute éventualité. Il attire également l’attention sur le quota pour le hadj 2017. « L’année dernière, un quota de 1040 pèlerins a été annoncé. Or, à la dernière minute, nous avons eu la confirmation de 500 visas additionnels. Néanmoins, plusieurs de ces 500 personnes n’ont pas été en mesure d’aller accomplir le hadj car elles ont été informées au dernier moment. Nous demandons ainsi qu’un quota fixe soit établi », préconise-t-il.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

210617_grand_pere

Younous et Rehan Khan élevés par leur grand-père

En haut de la colline surplombant Vallée Pitot vit une petite famille dans une maison …