dimanche , 19 novembre 2017
Accueil / Actualités / Commission mondiale sur l’avenir du travail : Ameenah Gurib-Fakim et le PM suédois co-présidents
Ameenah Gurib-Fakim

Commission mondiale sur l’avenir du travail : Ameenah Gurib-Fakim et le PM suédois co-présidents

Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République de Maurice, fait honneur encore une fois à notre pays dans les instances internationales. Elle a été nommée, ensemble avec Stefan Löfven, le Premier ministre suédois, à la coprésidence de la Commission mondiale sur l’avenir du travail qui a été lancée le lundi 21 août à Genève par l’Organisation internationale du travail (OIT).

Des experts et d’éminentes personnalités du monde entier étaient présents lors du lancement de la Commission. Ameenah Gurib-Fakim a été choisie par l’ensemble des pays membres pour sa compétence et son intelligence et pour avoir présidé des Commissions plus élargies dans plusieurs domaines dans les forums internationaux.

Révolution industrielle

Lors de son discours, Ameenah Gurib-Fakim a mis l’emphase sur l’avènement de la quatrième révolution industrielle. Elle a déclaré que l’on assiste à des pertes croissantes d’emplois à l’échelle mondiale depuis la crise économique en 2008. Elle a fait ressortir qu’il est indéniable que de nombreux emplois aujourd’hui seront automatisés demain avec les conséquences pour les travailleurs, en particulier les jeunes.

Elle a insisté sur l’initiative de « Future of Work » qui est une opportunité unique pour que l’on puisse catalyser un dialogue constructif et participatif et rassembler la preuve et l’expertise globale nécessaire pour répondre à la tendance émergente et façonner les transformations qui se produisent dans le monde du travail. La Présidente a plaidé pour la mise en avant du bien-être des personnes à partir d’une gamme de perspectives. Elle a partagé ses sentiments d’avoir accepté de co-présider la Commission ensemble avec Stefan Löfven. « Tout d’abord cela découle d’un profond intérêt personnel et professionnel dans ce que l’avenir du travail détient pour nos jeunes à la fois sur le continent africain et au-delà. »

Préoccupations existentielles

Ameenah Gurib-Fakim a souligné  qu’en tant que femme scientifique et universitaire, elle croit fermement que la première réponse aux préoccupations existentielles concernant la technologie, des percées sur l’avenir du travail, sera d’encourager davantage les étudiants, en particulier les filles et les jeunes femmes, à étudier des domaines connus comme « STEM », Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques. Elle a parlé de la transformation rapide qu’a connu l’île Maurice depuis son indépendance en 1968. D’une économie basée sur l’agriculture en diversifiant les secteurs de la fabrication, du tourisme, des services financiers et maintenant la transition vers une économie basée sur les services. « Nous avons toujours considéré le capital humain comme notre atout le plus précieux », a-t-elle fait ressortir.

Ameenah Gurib-Fakim  a mis en exergue la retraite volontaire dans l’industrie cannière, les prêts-logements à des taux préférentiels, la formation des travailleurs plus jeunes et les conseils. Elle a indiqué que le gouvernement a introduit le workfare pour les travailleurs qui ont perdu leurs emplois. Elle a aussi parlé de l’introduction d’un salaire minimum national. Pour conclure, Ameenah Gurib-Fakim a fait un plaidoyer sur la durabilité environnementale  et a laissé entendre que Maurice vise à accroître les emplois verts à 10% de notre effectif d’ici 2020. La Présidente a été chaudement applaudie par les invités. « C’est une fierté pour une Mauricienne d’être choisie par d’éminents penseurs à co-présider la Commission mondiale sur l’avenir du travail », nous a-t-elle déclaré.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

cyclone

Météo – Summer Outlook : entre six et huit cyclones attendus

Le Summer Outlook de la station météorologique a été présenté lors d’une conférence de presse …