mercredi , 13 décembre 2017
Accueil / Actualités / Commission d’enquête sur la drogue : Raouf Gulbul lâché par ses amis
raouf gulbul

Commission d’enquête sur la drogue : Raouf Gulbul lâché par ses amis

Les révélations devant la commission Lam Shang Leen se poursuivent. Et celles faites cette semaine par les avocats Samad Golamaully et Ashley Hurhangee ont poussé le principal protagoniste, à savoir, Me Raouf Gulbul, à démissionner, le mercredi 22 novembre, de la Gambling Regulatory Authority (GRA) et de la Law Reform Commission (LRC), deux institutions dont il était le président du conseil d’administration. Une « guerre ouverte » entre des collègues du barreau qui a pour toile de fond le financement de la campagne électorale de Me Gulbul en 2014…

Aurait-il craqué sous le poids des révélations faites à son encontre par ses « anciens amis », Samad Golamaully et Ashley Hurhangee ? En tout cas, l’avocat Raouf Gulbul a démissionné comme Chairman de l’instance régulatrice des jeux de hasard et de la Law Reform Commission, ce mercredi 22 novembre. Depuis le début de son audition, il a nié toute implication dans cette affaire. Mais pour rétablir les faits, il faut remonter à la nuit du lundi 24 novembre 2014 quand s’était tenue la « fameuse réunion » à Saint-Pierre.

• Ce soir-là, le candidat aux élections de 2014 devait rencontrer le maulana Haroon Assen au domicile de la sœur de ce dernier à Saint-Pierre. Lors de son audition, Raouf Gulbul a cependant déclaré ne pas connaître l’identité de l’imam qui avait participé à la rencontre.

• Selon les révélations de Mes Golamaully et Hurhangee, Raouf Gulbul avait reçu un « sac noir » qui pourrait avoir contenu de l’argent pour financer sa campagne. Mais selon ses dires du membre du MSM, il ne s’agirait que des pamphlets que lui aurait donnés ledit religieux pour être distribués aux musulmans de la circonscription No. 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est).

• Me Raouf Gulbul continue de nier les allégations faites par ces deux anciens proches collaborateurs. « Ils m’ont blessé dans ma dignité et je dois maintenant défendre mon honneur. Il y a un complot pour me nuire mais ils auront affaire à l’avocat Raouf Gulbul désormais», a-t-il déclaré sur les ondes de Radio Plus après sa démission, mercredi.

Le mystérieux « sac noir »

Qu’aurait bien pu contenir ce « sac noir » ? Des pamphlets à l’intention des membres de la communauté musulmane, comme l’affirme Raouf Gulbul ou une grosse somme d’argent qui aurait servi à financer la campagne électorale de ce dernier ?

• Selon les avocats Samad Golamaully et Ashley Hurhangee, Raouf Gulbul leur aurait fait croire que le sac contenait des pamphlets. Lors de son audition, Samad Golamaully a indiqué qu’après la réunion nocturne avec le maulana, Raouf Gulbul s’est rendu dans la cour d’un individu et il est retourné avec un sac soir. « Il a demandé à mon chauffeur, Salim Mohamed, d’ouvrir le coffre de ma voiture pour qu’il y dépose le sac », devait déclarer Me Golamaully à la commission.

• Toujours selon Samad Golamaully, c’est son chauffeur qui lui a dit que le « sac noir » contenait de l’argent. « Je n’ai jamais vu autant d’argent de toute ma vie », aurait-il lancé à son patron. En raison des problèmes de santé de Salim Mohamed, la commission l’a autorisé à revenir une deuxième fois.

• Me Hurhangee a également, lors de son audition, fait mention du mystérieux sac noir.

Lieu de la rencontre

C’est à Saint-Pierre qu’a eu lieu la rencontre entre maulana Haroon et Raouf Gulbul. Le religieux nous confirme que c’est au domicile de sa sœur après un « katham » ce soir-là qu’il a rencontré l’avocat. Mais quid de l’endroit où Me Gulbul aurait récupéré le sac noir ?

• Devant la commission d’enquête sur la drogue, Me Ashley Hurhangee a indiqué que l’équipe de la campagne électorale s’était dirigée « vers Moka avant de prendre un chemin à gauche ». Il dit s’être dirigé vers une maison et que Raouf Gulbul y ressortait avec un grand sac noir.

• Me Samad Golamaully a aussi affirmé qu’après la rencontre nocturne, Raouf Gulbul a demandé à l’équipe de le suivre et qu’après « une certaine distance », l’ancien Chairman de la GRA est descendu de sa voiture et s’est rendu dans la cour d’un individu pour ensuite revenir avec un sac noir.

Maulana Haroon Assen

Quel a été le rôle de maulana Haroon Assen lors de la rencontre nocturne en novembre 2014 ? Il nous a déclaré qu’à l’approche des élections générales, les politiciens sont nombreux à solliciter des rencontres avec lui pour parler de la situation sur le terrain et savoir un peu plus sur l’électorat.

•  Le nom du religieux a été cité pour la première fois dans cette affaire lors de l’audition de Mahmad Aleem Bocus, le jeudi 16 novembre. Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs voulaient connaître l’identité de l’imam qu’avait rencontré Raouf Gulbul à Saint-Pierre en 2014.

• Pourtant, le maulana Haroon ne nie pas avoir rencontré Me Gulbul au domicile de sa sœur à Saint-Pierre après une cérémonie religieuse. « La rencontre avait duré entre 20 à 25 minutes. C’est Mahmad Bocus qui avait fixé la rencontre », nous a dit l’officiant de prière.

• Maulana Haroon indique ne pas connaître l’existence d’une somme d’argent qu’aurait obtenue Raouf Gulbul ce soir-là. Il a laissé entendre que la rencontre en 2014 était la première fois qu’il rencontrait l’homme de loi et qu’ils ne se sont plus entretenus depuis.

Sabiir Gungapersad/Me Athon Murday

Sabiir Gungapersad et Me Athon Murday faisaient également partie de la campagne électorale en 2014. D’ailleurs, selon Samad Golamaully et Ashley Hurhangee, les deux ont agi comme chauffeurs. Le premier nommé serait très proche de l’homme d’affaires Jean-Michel Lee Shim.

• Lors de son audition, Me Hurhangee avait laissé entendre que Sabiir Gungapersad  circulait dans un 4×4 avec des vitres teintées. Selon les dires de l’avocat, Sabiir était à Londres et c’est Lee Shim qui l’a envoyé à Maurice en 2014 lors de la campagne électorale de Raouf Gulbul. Il a même remis des photos de Raouf Gulbul et de Sabiir Gungapersad à la commission

• Devant la commission, Me Athon Murday a déclaré qu’il était présent depuis le début de la campagne et qu’il conduisait la voiture de Raouf Gulbul occasionnellement.

• Quant à son rôle lors de la réunion en 2014, Me Murday a indiqué à la commission qu’il devait conduire Raouf Gulbul de Port-Louis à Saint-Pierre.

Samad Golamaully

Samad Golamaully est l’un des dénonciateurs de Raouf Gulbul devant la commission Lam Shang Leen. Il était très proche de l’ancien Chairman de la GRA. Il est donc surprenant que les relations entre les deux hommes se soient envenimées. Pourtant, Me Golamaully avait dirigé la campagne de son « ami » pour les législatives de 2014.

• Face à la commission, le lundi 20 novembre, Samad Golamaully n’a pas été tendre envers son confrère. Il a tout déballé en ce qui concerne la rencontre en novembre 2014 et a indiqué que Raouf Gulbul avait bel et bien reçu un sac noir mais dont il ignorait le contenu. Le sac avait été placé dans le coffre de sa voiture mais c’est son chauffeur qui lui a dit qu’il contenait une grosse somme d’argent.

• Me Golamaully a aussi laissé entendre que ses relations avec Me Gulbul se sont corsées en juillet de cette année après une rencontre à Ébène avec celui-ci. Il a déclaré à la commission que Raouf Gulbul lui a demandé de mentir lors de son audition ce jour-là.

• Autre révélation fracassante de l’avocat Samad Golamaully devant la commission : « C’est Me Raouf Gulbul qui aurait donné des instructions au trafiquant de drogue Peroomal Veeren pour qu’il implique le Premier ministre Pravind Jugnauth. »

• Lors d’une intervention sur les ondes de Radio Plus cette semaine, Samad Golamaully a lancé un défi à son confrère. Il l’invite à venir l’affronter dans un face-à-face sur les antennes de la radio.

Me Ashley Hurhangee

Tout comme son confrère Samad Golamaully, Me Ashley Hurhangee était présent lors de la réunion nocturne en 2014. Il a été auditionné par la commission d’enquête sur la drogue en début de semaine et il a fait plusieurs allégations contre Raouf Gulbul.

• « Underface liar », « a wolf hidden in the skin of a lamb », « un déshonneur à notre profession », « a crooked man with a crooked mind ». Me Hurhangee n’a pas mâché ses mots à l’encontre de Raouf Gulbul dont il avait été le Deputy Campaign Manager pour les élections générales en 2014.

• Ashley Hurhangee avait également participé à la rencontre nocturne lors de la campagne électorale en 2014. Il dit qu’à cette époque, il pensait que Raouf Gulbul était un « individu propre » mais que ce dernier a abusé de sa confiance. Me Hurhangee avait également vu le sac noir mais dit qu’il ne pensait pas qu’il contenait de l’argent.

• À l’instar de Samad Golamaully, Ashley Hurhangee a également confirmé que Raouf Gulbul lui a demandé de mentir à la commission lors d’une rencontre à Ébène en juillet 2017.

Commentaires

A propos de Nuur-Uddin Jandanee

Ceci peut vous intéresser

négligence médicale alléguée

Négligence médicale alléguée : Farha perd ses jumelles après 8 mois de grossesse

À l’hôpital Dr Jeetoo où on lui a affirmé le mardi 30 novembre que ses …