dimanche , 21 janvier 2018
Accueil / Actualités / Combat contre les fléaux sociaux : l’aide des associations religieuses et socioculturelles souhaitée
Roubina Jadoo-Jaunbocus

Combat contre les fléaux sociaux : l’aide des associations religieuses et socioculturelles souhaitée

Afin de combattre les fléaux sociaux de manière plus efficace, le ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille compte s’appuyer sur l’aide des associations religieuses et socioculturelles. Ainsi, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus lancera, en janvier 2018, un appel à manifestation d’intérêt à toutes ces associations pour une collaboration sous différents programmes.

Les organisations religieuses seront appelées à s’enregistrer auprès du Shared Faith Belief Programme qui compte déjà une vingtaine de membres. « Nous misons sur la collaboration de toutes les composantes de notre nation arc-en-ciel. Les fléaux sociaux peuvent toucher toutes les communautés et toutes les confessions. Donc, nous allons élargir notre champ d’action en 2018 pour combattre ces fléaux à travers le pays pour le bien-être des familles mauriciennes », explique Roubina Jadoo-Jaunbocus.

Les organisations, qui souhaitent travailler de concert avec ledit ministère, vont devoir établir les zones d’intervention prioritaires. La préparation au mariage, les conseils matrimoniaux, la violence domestique et la responsabilité parentale seront les premières étapes de cette collaboration. La ministre ne compte pas limiter cette collaboration aux organisations religieuses sous le Shared Faith Belief Programme et travaille déjà sur une structure adéquate pour inclure les organisations socio-culturelles qui ont également pour mission d’œuvrer pour le bien-être de la société.

« Toutes ces organisations, petites et grandes, contribuent d’une manière ou d’une autre à promouvoir l’équilibre social et leur participation sera cruciale pour atteindre toute la population dans notre combat. Il y a une invasion de la violence dans les familles, que ce soit envers les enfants, entre les couples ou même envers les personnes âgées. Nous lançons un appel aux organisations religieuses et socioculturelles. Elles ont un rôle crucial à jouer pour combattre les fléaux qui ralentissent le progrès social et nuisent au bien-être de nos familles. Et forcement l’impact est inévitable sur le développement économique et le développement durable », souligne Roubina Jadoo-Jaunbocus.

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

160118_anwar

Soins oculaires – Dr Husnoo : «Le traitement au laser permet des interventions pointues»

« On travaille sur le dossier de la construction d’un nouvel hôpital des yeux », a …