mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / Collège Islamic de Vallée des Prêtres : la journée ‘portes ouvertes’ a été un franc succès
Collège Islamic de Vallée des Prêtres

Collège Islamic de Vallée des Prêtres : la journée ‘portes ouvertes’ a été un franc succès

Le dimanche 13 janvier 2019, la journée ‘portes ouvertes’ au collège Islamic de Vallée des Prêtres a attiré une grosse foule. Open our arms, l’association sociale du collège, a organisé plusieurs activités : Food Day, initiation au cricket et au tir à l’arc, First Aïd, prévention contre la drogue, don de sang et tests médicaux gratuits.

Les enseignants ont offert des conseils aux parents et aux élèves pour leur choix de matières. Le directeur, Bashir Taleb, rappelle que c’est le seul collège à Maurice où l’on offre une large panoplie des sujets en Lower/Upper Six. Les admissions continueront pendant les jours de la semaine. Ceux qui sont intéressés peuvent venir se renseigner au collège.  « En sus des sujets académiques, on organise beaucoup d’activités extracurriculaires, dont  des activités sociales qui aideront à former le caractère de l’étudiant, » dit Sameer Ahsun, enseignant et  responsable de l’association Open our Arms. Toutefois, il souligne que les élèves sont impliqués à tour de rôle pour ne pas nuire à leurs études. Profitant de cette journée portes ouvertes, l’association a servi un déjeuner aux démunis.

Les travailleurs sociaux du Centre Idrice Goumany qui étaient aussi sur place, ont tenu plusieurs sessions  d’information préventives ayant trait à la consommation de la drogue. « L’âge des consommateurs de drogue à Maurice est constamment à la baisse. Le plus jeune cas au centre Idrice Goumany, était celui d’une fille de neuf ans il y a deux ans de cela, » nous confie Imran Dhanoo.

Open our Arms

Sameer AhsunL’association Open our arms a été mise sur pied en 2006.  Elle a pour but d’aider les élèves qui n’ont pas assez de moyens pour poursuivre leurs études ou encore ceux dont les parents ont besoin d’aide pour joindre les deux bouts. Au fil du temps, l’association a étendu ses services aux familles démunies, environ une vingtaine chaque année. Les enseignants concernés impliquent aussi les élèves dans la distribution des vivres pour les encourager à développer de bonnes qualités. « Au commencement, les enseignants finançaient la réalisation des projets sociaux, mais voyant l’engouement de leurs enfants à ces activités, des parents y contribuent également, » explique Sameer Ahsun.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …