vendredi , 15 décembre 2017
Accueil / Actualités / Chute mortelle de Fazana Lootfun-Musaheb – Inshirah, sa fille : «Nou la main droite inn alé»
310717_fazana

Chute mortelle de Fazana Lootfun-Musaheb – Inshirah, sa fille : «Nou la main droite inn alé»

Fazana Bibi Lootfun, née Mosaheb, âgée de 51 ans, a connu une fin tragique samedi dernier. Cette habitante de la rue Wellington à Port-Louis a fait une chute du premier étage de sa maison alors qu’elle était en train d’arroser ses fleurs. Transportée à l’hôpital Jeetoo, elle a rendu l’âme après quelques heures. 

Chez la famille Lootfun à Port-Louis, le temps s’est arrêté. Personne n’arrive à parler. Les regards sont figés. Un sentiment de grande tristesse a envahi la maison. Les deux filles de Fazana, Inshirah et Sadiyah pleurent à chaudes larmes en évoquant les bons souvenirs de leur maman. Inshirah nous raconte que le samedi 22 juillet vers 7 heures du matin, comme à l’accoutumée sa maman a accompagné sa grand-mère à l’hôpital pour des soins. Vers  8h15, elle était de retour à la maison et a préparé le petit déjeuner pour son époux avant que ce dernier ne part travailler. Amoureuse des plantes, elle s’occupait de ses cactus comme ses enfants.

Inshirah nous dit que sa maman était une personne toujours prête à aider. « Li ti prend charge souffrance les autres et li mettre lors so ledos », nous dit-elle. Elle se souvient comment sa maman était tout le temps aux petits soins de son père, Bashar Mosaheb, qui a des problème de santé. « Nou la main droite inn alé. Li ti garde nous couma éne fleur », regrette Inshirah qui pleure encore la disparition de sa mère. « Jamais li fine laisse nous gagne
tracas », ajoute-t-elle.

Fracture du crâne

Et Inshirah n’est pas prête d’oublier ce fatidique samedi 22 juillet. Elle nous dit que sa mère avait l’habitude de mettre ses pots et autres bacs à fleurs à l’étage pour les protéger du soleil. Fazana est montée ce jour-là pour aller arroser les plantes. Pour des raisons encore inconnues, elle a fait une lourde chute d’environ 10 pieds du balcon et s’est fracturée le crâne. À ce moment précis, seule sa fille Sadiyah était à la maison. Elle était dans la salle de bain et n’a rien entendu. C’est une voisine en allant mettre sa benne à ordures dans la rue qui a entendu une personne se tordant de douleur.

Elle s’est approchée de la maison pour essayer de regarder dans la cour. Sous le choc, elle a constaté la victime était dans une mare de sang mais toujours consciente. La grille était verrouillée et elle a commencé à appeler de l’aide, mais personne ne l’a entendu. Elle s’est alors rendue sur la route pour aller chercher du secours. Un boutiquier a téléphoné à la police et au service d’aide médicale d’urgence (SAMU). Entre temps, Sadiyah est sortie de la salle de bain et est prise de panique en voyant sa mère gisant dans une flaque de sang.

Après 45 minutes, ce n’est pas l’ambulance du SAMU qui se pointe, mais une ambulance ordinaire sans aucun infirmier ni de médecin à son bord. Fazana a perdu beaucoup de sang quand on l’a transportée à l’hôpital. Après 3 heures, elle à rendu l’âme. Le rapport du médecin légiste attribue le décès à une fracture du crâne.

Commentaires

A propos de Rahim Murtuza

Ceci peut vous intéresser

négligence médicale alléguée

Négligence médicale alléguée : Farha perd ses jumelles après 8 mois de grossesse

À l’hôpital Dr Jeetoo où on lui a affirmé le mardi 30 novembre que ses …