mardi , 23 juillet 2019
Accueil / Actualités / Au centre Gora Issac : causerie sur le ramadan à l’intention des personnes âgées
Causerie

Au centre Gora Issac : causerie sur le ramadan à l’intention des personnes âgées

La Soonnee Muslim Senior Citizens Welfare Association a organisé une causerie à l’intention des personnes âgées, le mercredi 24 avril, au centre municipal Gora Issac, route Militaire, Port-Louis. Animée par Hosen Bhai Peerbaye, un diplômé de l’université de Madinah et enseignant au collège Doha, la causerie était axée sur le Ramadan.

Hossen Peerbaye a prodigué des conseils pour que les personnes âgées puissent profiter au maximum du mois de Ramadan. « Le mois de Ramadan ne signifie pas uniquement jeûner. L’objectif ultime est d’atteindre la piété comme mentionné dans le saint Coran. Donc, c’est à nous de faire en sorte d’augmenter notre taqwa et de nous rapprocher du Créateur durant ce mois béni », a-t-il souligné. L’orateur avance que les musulmans doivent multiplier les prières surérogatoires durant le Ramadan. « Faites la lecture du Quran au maximum et si vous ne savez pas comment lire, écoutez la lecture en audio », conseille-t-il.

D’autre part, il encourage les personnes âgées à faire continuellement le tawba qui est d’ailleurs un acte à travers lequel on se rapproche davantage d’Allah. « Si vous vous êtes levés plus tôt que d’habitude pour le sehri, vous pouvez lire des tasbih ou accomplir des nafils pour ne pas gaspiller son temps », a-t-il ajouté. Hosen Peerbaye a rappelé que le jeûne du Ramadan n’est pas obligatoire pour les personnes âgées qui sont malades. « Si une personne doit impérativement prendre des médicaments, il lui est conseillé de ne pas prendre de risques. Mais n’oubliez pas de vous acquitter de la fidya », dit-il. Aux personnes âgées, il recommande de profiter du Ramadan pour apprendre quelques sourates du Coran par cœur.

Transmission des valeurs

Auparavant, Hosen Peerbaye a parlé de l’importance des personnes âgées dans notre société. Selon lui, la paix qui règne dans notre pays est le fruit du dur labeur de nos aînés. « Toutes ces facilités que nous jouissons…toutes ces mosquées à travers le pays… toutes les madrassah… tout cela a été rendu possible grâce aux sacrifices de nos aînés », a-t-il dit. Il ajoute que l’humanisme est en train de disparaître jour après jour et a demandé aux aînés de transmettre les valeurs de partage, de tolérance et de spiritualité aux jeunes.

Par ailleurs, Oomar Pouzade, ancien directeur de la Sécurité sociale de Paris et converti à l’Islam, s’est aussi adressé à ceux présents. Selon lui, l’Islam progresse toujours à travers le monde en dépit des nombreuses attaques qui visent à nuire à l’image de cette noble religion.

Commentaires

A propos de Ahmad Fakuddeen Jilani

Ceci peut vous intéresser

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah

Ameen et Bibi Tahera Sheik Heerah : «Nous fine faire boucoup sacrifices pou alle accomplir hadj»

Le hadj, un des cinq piliers de l’islam, est obligatoire au moins une fois dans …