mercredi , 13 décembre 2017
Accueil / Actualités / Centre de Documentation : 500 jeunes réunis pour la mission de dawah à Port-Louis
Global Dawah Day

Centre de Documentation : 500 jeunes réunis pour la mission de dawah à Port-Louis

“L’unité pli for ki division”. “Mauricien pa laisse nu bato koulé”. “Mauricien ensam nu pli for”. Ce sont des slogans brandis par les jeunes du CDD (Centre de Documentation) à l’occasion de la journée internationale de Dawah ce samedi 25 novembre. Leur but était  d’appeler à l’unité pour la préservation de la paix.

Shehzaad Nanhack : «Nous invitons tous les gens vers le bien»

Shehzaad Nanhack, âgé de 30 ans, participe à la mission dawah à la Place d’Armes à Port-Louis. «Nous avons 17 centres autour de l’île, un à Rodrigues et un à Madagascar avec un message principal, à savoir l’unité et la fraternité dans le pays. Nous essayons de faire ce que le Saint Prophète nous a demandé de faire, inviter les gens vers le bien et interdire le mal,” nous dit-il.  Il nous indique que cette activité est organisée une ou deux fois l’an. “Nous voulons la paix dans notre pays. Nous ne devons pas tomber dans le piège communal,” ajoute-t-il. À cette occasion, les jeunes du CDD distribuent des copies du Coran, des CD et des livres gratuits à tout le monde. «Les jeunes font preuve d’un grand enthousiasme pour la mission de Dawah et nous devons les encourager davantage et en faire des messagers de la paix», a-t-il déclaré.

Munawwar Emrith : «Know God, Know Good»

Munawwar Emrith, 25 ans, est enseignant de profession. Il participe aussi à la mission de dawah du CDD. «C’est fondamentalement un appel à tous les Mauriciens à s’unir et à préserver l’unité comme autrefois. Nous partageons aussi des informations sur le Créateur. Nous provoquons une réflexion sur la façon dont toutes les communautés peuvent coexister », laisse entendre Munawwar.  Il  soutient qu’il est important de propager la paix et l’unité entre les Mauriciens après tous les événements qui se sont produits dans le sud de Maurice. Ainsi, les membres du CDD se réunissent chaque semaine pour se former dans les centres CDD à travers l’île pour apprendre davantage sur l’Islam et comment en parler aux non-musulmans. Au cas où quelqu’un veut embrasser l’Islam, alors les arrangements nécessaires sont faits pour que le CDD puisse le contacter plus tard pour faciliter sa tâche.

Le slogan principal «Know God, Know Good» veut répandre l’idée que lorsqu’on connaît et qu’on prie le Tout-Puissant, on peut apporter la paix et l’harmonie partout. « Ce qui est plus beau dans tout cela, c’est qu’il y a des adolescents et des jeunes venus de toute l’île pour aider à cette tâche. Ils montrent une grande motivation envers la mission», dit-il. Il souligne que le meilleur exemple de dawah vient du Prophète Muhammad (assl). « Il est né à la Mecque parmi les idolâtres et les non-musulmans, mais avec son bon caractère et sa patience dans la mission de Dawah, nous sommes musulmans aujourd’hui. Il a réussi la tâche la plus difficile en offrant un exemple de vie parmi les non-musulmans. Il nous a montré comment agir dans différentes situations. La plupart du temps il était doux et si le besoin se présentait, il faisait preuve de fermeté », fait-il ressortir.

Ratnah Seeruttun et Yuvnah Angateeah : «Nous sommes impressionnées par le message de l’unité»

Ratnah Seeruttun et Yuvnah Angateeah, deux amies de longue date se disent très impressionnées par les dames de CDD qui leur ont passé le message de l’unité et de la paix. Elles n’ont pas hésité d’essayer le hijaab.  « Nous ne savions pas comment les femmes musulmanes mettaient le hijab et restaient avec pendant de longues heures. Nous nous sentons vraiment cool et belles en le portant. Nous souhaitons que les autres communautés puissent également organiser de telles expositions afin qu’il y ait un partage des connaissances sur la culture des autres. Nous, les Mauriciens, nous avons besoin de ces interactions multiculturelles », disent-elles.  Yuvnah est d’avis que les Mauriciens impressionnent les touristes lorsqu’ils viennent au pays. « C’est tellement agréable d’habiter un pays où règne l’unité. Nous devrions rester à l’écart du communautarisme et ne pas mettre d’étiquette négative sur aucune religion. Je pense que nous pouvons juger l’individu, pas la religion,» dit-elle.

Global Dawah Day : le groupe CDD Ladies continue de propager l’islam

L’aile féminine de l’ONG Global Dawah Day a vu le jour  en 1996. Cette organisation  féminine a débuté ses activités  à l’université de Maurice. Des jeunes étudiantes ont entamé une  conversation sur la religion avec les membres d’autres communautés.

« Au bout de quelque temps cela a fait un impact sur certains de nos camarades. C’est à partir de là que nous avons décidé  d’aller faire du porte-à-porte. Notre première sortie était à Batimarais. Nous avons présenté l’Islam et Mohammad (pssl) comme le dernier prophète de l’Islam », nous a raconté  Françoise  Khateeja Gopalsamy. Encouragé  par le résultat, le 31 août 2009, le groupe s’est fait enregistrer, sous le nom du CDD Ladies. Et depuis, les membres ont  fait plusieurs sorties. Aujourd’hui, c’est pour la 4ème année consécutive qu’`a été organisé le « Global Dawah Day » et cela a été très encourageant.

L’une des représentantes du  CDD Ladies,  Anisha Eradhun, nous a déclaré ceci : «Depuis le matin nous avons reçu un très bon accueil du public surtout des jeunes toutes religions confondues. Il y a eu même des touristes, qui ont répondu favorablement à notre appel. Certains avaient une très mauvaise opinion de l’Islam. D’autres ont attribué l’étiquette de terroristes à l’islam. Après nos explications, Ils ont été surpris  de découvrir le visage de l’Islam. Notre mission c’est de faire passer le message du Prophète  (pssl). Et je peux vous dire que nous sommes très satisfaites », dit-elle.

Ahmad Fakuddeen Jilani et Fareed Dean

Commentaires

A propos de star

Ceci peut vous intéresser

négligence médicale alléguée

Négligence médicale alléguée : Farha perd ses jumelles après 8 mois de grossesse

À l’hôpital Dr Jeetoo où on lui a affirmé le mardi 30 novembre que ses …